Richard Avenarius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Richard Avenarius

Richard Avenarius, né à Paris le 19 novembre 1843, mort à Zurich le 18 août 1896, était un philosophe allemand, fondateur de l'empiriocriticisme.

Second enfant de l'éditeur allemand Eduard Avenarius, alors directeur de la succursale parisienne de Brockhaus, et de Cécile Wagner, la plus jeune sœur de Richard Wagner (qui était son parrain), Richard Avenarius suivra ses études en Suisse. Après avoir participé à la création du Cercle philosophique de l'université de Leipzig, où il enseigne jusqu'en 1877, il deviendra professeur de philosophie à Zurich jusqu'à sa mort en 1896.

Il est considéré comme le fondateur de l'empiriocriticisme, une théorie épistémologique à laquelle se ralliera Ernst Mach. Cette théorie énonce que l'objectif premier de la philosophie est de développer un « concept naturel du monde » qui repose sur l'expérience pure et s'abstrait de la métaphysique et du matérialisme, abolissant ainsi pour l'individu la différence entre expérience extérieure et intérieure. Avenarius s'appuie sur la biologie et sur les relations entre les sciences physiques et psychologiques pour étayer son raisonnement.

Les idées d'Avenarius mettent en valeur la notion d'« introjection », qui est l'« introduction (Hineinverlegung) en l'homme » des choses vues et des sensations. Elle « fait de la partie intégrante du milieu (réel) une partie intégrante de la pensée (idéale) ».

Les écrits d'Avenarius connaîtront un grand succès parmi les intellectuels au début du XXe siècle, et notamment dans le milieu étudiant russe avant la Révolution d'Octobre (les constructeurs de Dieu, Bazarov, Lounatcharsky, Valentinov, Bogdanov, etc.). Elles seront vivement critiquées par Lénine qui y voit une défense de l'idéalisme contre le matérialisme.

Influences[modifier | modifier le code]

  • Dans son ouvrage Grundriss der Psychologie, publié en 1895, le psychologue Oswald Külpe se fonde sur la pensée de Richard Avenarius pour établir que le domaine d'étude de la psychologie concerne les expériences personnelles des sujets.
  • Étudiant à Berne en 1902, Albert Einstein forme un groupe de discussion philosophique qui étudie notamment les œuvres d'Avenarius.
  • Avenarius a rallié à ses thèses de nombreux philosophes et psychologues, comme Ernst Mach, Alexandre Bogdanov, Wilhelm Wundt, James Ward, Karl Pearson, Thomas Henry Huxley ou Joseph Petzoldt.
  • Dans Matérialisme et empiriocriticisme (1908), Lénine s'oppose violemment aux thèses d'Avenarius, les qualifiant de « mystification » et de « charabia ». Avec Mach, il le considère comme le maître à penser des idéalistes opposés au matérialisme.
  • Dans L'immortalité de Milan Kundera, le Professeur Avenarius est inspiré de Richard Avenarius.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Critique de l'expérience pure (1888-90)
  • Le concept humain du monde (1891)