Ricardo Porro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ricardo Porro
Présentation
Nom de naissance Ricardo Porro Hidalgo
Naissance
Camagüey (Cuba)
Décès (à 89 ans)
Paris (France)
Nationalité Franco-cubaine
Mouvement(s) moderne cubain
Activité(s) Architecte, peintre, sculpteur, enseignant
Formation École d'architecture de La Havane (Cuba)
Institut d'urbanisme de la Sorbonne (Paris)
Œuvre
Agence Ricardo Porro et Renaud de la Noue Architectes
Réalisations École des beaux-arts, La Havane (Cuba)
École de danse moderne, La Havane (Cuba)
Centre d'art L'Or du Rhin, Vaduz (Liechtenstein)
Distinctions Chevalier de la Légion d'honneur
Commandeur des Arts et des Lettres (1992)
Prix Cintas (2008)
Prix Vittorio de Sica (2012)
Ecole des beaux-arts de La Havane.
Collège des Explorateurs à Cergy-Le-Haut, Ricardo Porro - Renaud de La Noue architectes
Collège des Explorateurs, Cergy-Le-Haut (95)
Hôpital des Mureaux, Ricardo Porro Renaud De La Noue architectes
Hôpital des Mureaux (78)

Ricardo Porro est un architecte, peintre et sculpteur franco-cubain né le à Camagüey (Cuba) et décédé le 25 décembre 2014 à Paris[1].

Débuts[modifier | modifier le code]

Après avoir achevé ses études à l'école d'architecture de La Havane en 1949, il conçoit sa première œuvre moderne, la Villa Armenteros (inspirée par l'architecture de Ludwig Mies van der Rohe) à la Havane.

Il effectue son premier voyage en Europe en 1950, où il étudier à la Sorbonne et à l'Institut d'Urbanisme de Paris. Au cours des années suivantes, Porro se rend en Scandinavie et en Italie, afin de participer à différents cours au CIAM avec les architectes et théoriciens les plus importants du mouvement moderne tels qu’Ernesto Rogers, Le Corbusier, Giulio Carlo Argan, Franco Albini et Bruno Zevi.

De retour à Cuba, en 1952, il réalise à La Havane la Casa Garcia (1953), la Villa Ennis (1953), la Villa San Miguel (1953), la Villa Villegas (1954), les maisons Abbot-Villegas (1954) et Timothy Ennis (1957). Ces résidences font partie des œuvres les plus importantes du mouvement moderne à Cuba, aux côtés de celles d'autres jeunes architectes de sa génération tels que Frank Martinez, Nicolas Quintana, Manuel Gutierrez, Emilio del Junco, entre autres.

En 1957, Ricardo Porro et sa femme Elena Freyre de Andrade Porro fuient la révolution. Ils s'installent au Venezuela, où il est recruté comme professeur d'urbanisme et d'architecture à la faculté d'architecture et d'urbanisme de l'université de Caracas, qui venait d'être inaugurée. Il y enseigne avec l'éminent architecte et théoricien vénézuélien Carlos Raul Villanueva, ainsi qu'avec Wifredo Lam, qui réalise en 1957 l'une des fresques du campus de l'Université.

Il revient en 1960 dans le Cuba de Fidel Castro où commence l'édification de l'école des beaux-arts et de l'école de danse moderne de La Havane, deux bâtiment emblématiques de son nouveau style.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1966, il s'exile en France où se déroulera le reste de sa carrière. Il enseigne à Paris, Lille et Strasbourg l'histoire de l'art et de l'architecture.

Son unique réalisation dans les années 1970 est un centre d'art baptisé « L'Or du Rhin » à Vaduz, au Liechtenstein. Il conçoit de nombreux projets qui ne sortent pas de terre. Les croquis et les maquettes de cette époque ont cependant été souvent exposées et publiées.

En 1986, il s'associe avec Renaud de La Noue. Ils réalisent et construisent ensemble plus de 20 édifices, principalement en Île-de-France, dans le domaine scolaire, mais aussi d'autre types d'équipements publics (hospitalier, services, commissariat...). Parmi ceux-ci, le Collège Elsa Triolet à Saint-Denis, bâtiment en forme de colombe, le Collège des Explorateurs à Cergy-Le-Haut, hommage à Labrouste et aux architectes du XIXe siècle, une caserne CRS à Vélizy-Villacoublay, inspirée par la Bataille de San Romano de Paolo Ucello et l'Hôpital des Mureaux avec sa grande lanterne-moulin.

Collège Elsa Triolet, Ricardo Porro Renaud De La Noue architectes
Collège Elsa Triolet, Saint-Denis (93)

Les maquettes de ses projets, effectués entre 1961 et 1980, sont exposées à Orléans au Fonds régional d'art contemporain du Centre.

Il ne retourne à Cuba qu'en 1996 pour achever et compléter l'école des Beaux-Arts de La Havane.

L'architecture de Ricardo Porro peut être qualifiée d'« organique » dans la mesure où la nature est souvent à la base de son inspiration : le corps-humain, les animaux, les arbres, etc. Ses constructions ont un aspect sculptural et parfois très sensuel. Toutes ses réalisations sont généralement composées de petites entités réunies autour d'une ou plusieurs places. Chacun de ses projets d'architecture est conçu comme un petit projet d'urbanisme.

Polyglotte, il est également peintre et sculpteur.

Résidant à Paris, il y décède le 25 décembre 2014 d'une insuffisance cardiaque[2].

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 1991, l'Institut français d'architecture lui consacre l’importante exposition « Plan 1 Gros : Ricardo Porro ».

En 1994, il est nominé pour le plus prestigieux prix annuel international d'architecture, le Prix Pritzker, décerné par un jury international à travers la Fondation Hyatt.

Ricardo Porro était un membre de l'Ordre des architectes français et la République française lui a décerné, pour l'ensemble de son œuvre d'architecte, artiste et urbaniste, l'ordre de Chevalier des Arts et des Lettres, Chevalier de la Légion d'honneur et Commandeur des Arts et des Lettres.

En 2008, la Fondation Cintas, basée à Miami, lui a décerné le prix Cintas d'Architecture en reconnaissance de sa longue carrière d'architecte, intellectuel et artiste.

En 2009, l’important réalisateur et metteur en scène américain Robert Wilson crée un opéra basé sur la vie personnelle de Ricardo Porro au moment de la construction des écoles d'art à La Havane au début des années 1960.

En 2012, le président de la République italienne lui décerne le prix Vittorio De Sica d'Architecture, pour ce même projet de l'École d'art de La Havane, aux cotés de ses anciens collaborateurs Vittorio Garatti et Roberto Gottardi.

Le MOMA (Museum of Modern Art) de New York présentera ces dessins originaux de projets des écoles d'arts plastiques et de danse moderne à La Havane à travers l'exposition « L'Amérique latine en construction : Architecture 1955-1980 » du 29 mars au 19 juillet 2015 entre autres importants architectes latino-américains.

Ateliers des arts au Puy-en-Velay
Maquette du centre de loisirs de Vaduz

Réalisations[modifier | modifier le code]

Casernement CRS à Vélizy-Villacoublay, Ricardo Porro - Renaud De La Noue architectes
Casernement CRS, Vélizy-Villacoublay (78)

Avec Renaud de La Noue :

  • collège Elsa Triolet à Saint-Denis (1990) ;
  • immeuble de logements à Stains (1990) ;
  • collège colonel Fabien à Montreuil (1992) ;
  • résidence universitaire Les Châteaux Saint-Sylvère à Cergy (1994) ;
  • tribunal administratif de Paris (1994) ;
  • logements à La Courneuve, (1996) ;
  • cantonnement de CRS à Vélizy-Villacoublay (1996-2003) ;
  • collège de Cergy-le-Haut (1998) ;
  • école Samira Bellil L'Île-Saint-Denis (2004) ;
  • extension et rénovation du lycée hôtelier Georges Baptiste à Canteleu (2004) ;
  • commissariat à Plaisir (2007) ;
  • hôpital psychiatrique aux Mureaux (2007);
  • atelier des Arts et du Patrimoine au Puy-en-Velay (2008);
  • école Jean Jaurès à Ermont (2009);
  • lycée Julie Victoire Daubié (ex-Romain Rolland) à Argenteuil (2010).
  • hôpital de long séjour aux Mureaux (2011).

Avant son association avec Renaud de La Noue :

  • centre d'art L'Or du Rhin au Liechtenstein (1975)
  • école de danse moderne de La Havane à Cuba (1964)
  • école des Beaux Arts de La Havane à Cuba (1964)
  • maison Abad à La Havane (Cuba, 1954)
  • maison Garcia à La Havane (Cuba, 1954)
  • villa Ennis à La Havane (Cuba, 1953)
  • villa Villegas à La Havane (Cuba, 1953)
  • villa San Miguel à La Havane (Cuba, 1953)
  • villa Armanteros à La Havane (Cuba, 1950)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Homenaje a Ricardo Porro, Encuentro de la Cultura Cubana N° 32, Printemps 2004. Dosier. Textes de Juan Luis Morales Menocal, Eduardo L. Rodríguez, Paolo Portoghesi, John Loomis, David Bigelman, Gunther Feuerstein, François Barré, Ricardo Porro
  • Ricardo Porro Architecture in Vaduz und Havanna. Auteur: Phaf-Rheinberger, Colega Verlag, Trieser, 2004
  • Biomorphic Architecture. Autor: Feuerstein, Gunther. Natl Book Network, publisher 2001
  • ZOON, Antropomorphes Bauen. (Chapitre Ricardo Porro). Auteur: Feuerstein, Gunther. Edition Axel Menges, Stuttgart, 2003.
  • I Grandi Architetti del Novecento (chapitre Ricardo Porro). Auteur: Portoghesi, Paolo. Newton and Compton editori. Roma, 1999.
  • Revolution of Forms - Cuba’s Forgotten Art Schools. Auteur: Loomis, John A., (Princeton Architectural Press, New York, 1999 & 2011, ISBN 978-1-56898-9884).
  • Entretien avec Ricardo Porro, Visuel(s), n°3-4, Rouen, automne 1998, propos recueillis par Alice Laguarda et Christophe Le Gac, p.30-35.
  • Charles Arthur Boyer, Dictionnaire de l'Architecture du XXe siècle, sous la direction de Jean-Paul Midant, 1996, p. 718
  • Architecture & Urbanisme n°282, œuvres complètes, mars 1994
  • Ricardo Porro, Œuvres 1950-1993, 1993
  • Gros Plan 1 : Ricardo Porro, catalogue d'exposition à l'Institut français d'architecture, Pandora éditions, 1991, textes de François Barré et Isabelle Cazès
  • Ricardo Porro et Renaud de la Noue architectes, collège Elsa Triolet à Saint-Denis, photographies de Anne Favret & Patrick Manez, Les éditions du demi-cercle, 1990

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :