Ricardo Florès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Flores.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Ricardo Flores Magón.
L'Échangé.

Ricardo Florès, né le à Alençon et mort le à Rennes, est un peintre, illustrateur, caricaturiste et dessinateur humoristique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

D’ascendance péruvienne par son père, Ricardo Florès entre en 1894 comme dessinateur auxiliaire dans les bureaux du génie militaire à Alençon. En 1896, il entre aux Beaux-Arts. Il commence à faire des caricatures. La première parait dans le Rire en 1897, bientôt suivie d’autres dans L'Assiette au beurre, le Charivari, le Clou, le Cri de Paris, le Petit Bleu et les Lectures pour tous. Il illustre également les œuvres de Maupassant et divers ouvrages, comme la Chanson des gueux de Jean Richepin, et exécute quelques portraits mondains.

On le présente comme élégant et boute-en-train, aimant rire et chanter, notamment dans un restaurant de la rue Norvins à Montmartre, Chez Adèle. Ce sont les personnages du Paris populaire qu’il croque alors le plus volontiers. Lorsque éclate la Première Guerre mondiale, il s’enrôle aux Invalides, comme volontaire étranger, en août 1914. Servant au 103e régiment d’infanterie territoriale, il s’attache dans ce nouvel environnement aux poilus qu’il montre dans leur réalité quotidienne. Il met également en scène l’ennemi en uniforme feldgrau et coiffé du calot. En 1914, il publie une série de caricatures de l’armée intitulée Boches ! et sous-titrée Deutschland unter alles.

Il est mort dans un hôpital militaire des suites d’une infection contractée de la suite d’une blessure.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Beaufort, « L’Exposition des œuvres des artistes morts pour la patrie », Le Pays de France, no 259, 4 octobre 1919, p. 8. Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Emmanuel Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays, Gründ, 1976, p. 408. (ISBN 9782700001525)
  • Élisabeth Dixmier et Michel Dixmier, « L’Assiette au beurre » : revue satirique illustrée, 1901-1912, F. Maspero, 1974, 382 p.
  • André Roussard, Dictionnaire des peintres à Montmartre : peintres, sculpteurs, graveurs, dessinateurs, illustrateurs, plasticiens aux XIXe siècle, Éditions A. Roussard, 1999, 640 p. (ISBN 9782951360105) Document utilisé pour la rédaction de l’article