Ricardo Costa (réalisateur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ricardo Costa.

Ricardo Costa (né le 25 janvier 1940 à Peniche) est un réalisateur et producteur portugais.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Son œuvre est composée essentiellement de films documentaires, beaucoup d'eux contaminés par la fiction (docufiction et ethnofiction). Il se sert des techniques du cinéma direct non seulement comme un outil pour l’ethnographie de sauvegarde (en)[1] qu’il pratique filmant des cas exemplaires de la condition humaine, mais aussi comme un instrument qui l’aide à créer une musique filmique d’un style poétique sobre et assez personnel.

Son avant dernier long métrage, Brumes, fut sélectionné au 60è Festival International de Venise en 2003. Il est sorti à New York au cinéma Quad en avril de 2011. C’est le premier film d’une trilogie autobiographique de docufictions, Lointains (Longes), suivi par Dérives (Derivas), film de 2014[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ricardo Costa achève ses études en 1967 à la Faculté de Lettres de Lisbonne où, après avoir soutenu une thèse sur les romans de Kafka (Franz Kafka, une écriture à l’envers), il obtient le grade de docteur en lettres (1969).

Il est professeur au lycée et éditeur d’ouvrages sociologiques, de textes d'avant-garde, littérature et cinéma (Mondar editores). Après la Révolution des œillets, en avril 1974, il devient réalisateur et producteur professionnel. Il est partenaire de la coopérative de cinéma GRUPO ZERO, avec João César Monteiro, Jorge Silva Melo, Seixas Santos et d’autres. Il s'engage comme producteur indépendant avec Diafilme, où il produit plusieurs de ses films et certains d’autres réalisateurs. Il est l’auteur d’essais sur le cinéma, la vision et le langage. Il organise des projections et cycles de cinéma à Paris (Cinémathèque française et Musée de l'Homme). Filmé entre les limites du documentaire et de la fiction, Brumes est son dernier long-métrage (60e Festival de Venise 2003 - Nouveaux Territoires[3]).

D'une certaine façon séduits par l’idée qui explique une phrase de Marcel Mauss, anthropologue et sociologue français, (Il y a plus de poésie dans un grain de réalité que dans tous les cerveaux des poètes), certains cinéastes du Portugal, en particulier après la Révolution des Œillets, ont parcouru leur pays d’un bout à l’autre, caméra à la main. Avec des fonds publics ou en coproduction avec la RTP (Radio Télévision du Portugal), quelques-uns font du cinéma militant, mais non dépourvu de charme, d’autres simplement des films où le réel se manifeste avec cette mystérieuse épaisseur poétique dont parlait Mauss. Des films tournés avec peu d’argent mais en pleine liberté. Le «cinéma engagé», genre qui englobe la plupart de ces films, persisterait pendant quelques années et laisserait des œuvrages importants ou même remarquables, certains entre-temps oubliés.

Précédés par Manoel de Oliveira avec L’Acte du printemps, ces cinéastes s’identifient ainsi, non sans soucis esthétiques, par la pratique de l’anthropologie visuelle, tels que António Campos, António Reis, João César Monteiro, Ricardo Costa ou Pedro Costa.

Assez soucieux de son indépendance, Ricardo Costa, lui aussi, suit plutôt cette idée que le désir de changer le monde, cultivant un style où le réel se transfigure en expression poétique, en portrait, en point d'interrogation sur un temps qui échappe au temps, sans se laisser cerner par le lieu où, filmée, la dite réalité se manifeste. La mise en scène, le versant fictionnel, sera pour lui une tentation permanente.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Longs-métrages[modifier | modifier le code]

  • 1976 : Avieiros - Avieiros, pêcheurs du Tage
  • 1976 : Mau Tempo, Marés e Mudança - Mauvais temps (en) (Changing Tides)
  • 1979 : Castro Laboreiro - Castro Laboreiro
  • 1979 : Pitões, Aldeia do Barroso - Pitões, village du Barroso
  • 1980 : Verde por fora, Vermelho por dentro - Vert en dehors, rouge au dedans
  • 1981 : O Pão e o Vinho - Le pain et le vin (en) (Bread and Wine)
  • 1981 : Longe é a Cidade Loin est la ville
  • 1981 : Ao Fundo desta Estrada - Au bout de cette route
  • 1985 : O Nosso Futebol - Nôtre football
  • 2003 : Brumes
  • 2013 : Dérives

Courts et moyens-métrages[modifier | modifier le code]

  • 1974 : No Fundo de Tróia (26') - Au fond de Troia
  • 1974 : Apanhadores de Algas (28') - Attrapeurs d'algues
  • 1974 : Ágar-Ágar (27') - Agar-agar
  • 1975 : Tresmalho (27') - Le Tramail
  • 1975 : O Trol (25') - Le ligne
  • 1975 : O Arrasto (29') - Le chalut
  • 1975 : Oceanografia Biológica (28') - Océanographie biologique'
  • 1975 : Ti Zaragata e a Bateira (27') - L'oncle Zaragata et sa barque
  • 1975 : Pesca da Sardinha (29') - Pêche à la sardine
  • 1975 : Conchinha do Mar (26') - Coquillage de mer
  • 1975 : Às vezes custa (27') - Parfois c'est dur
  • 1975 : A Sacada (26') - Une pêche miraculleuse
  • 1976 : Os Irmãos Severo e os Cem Polvos (29') - Les frères Severo et les cent pieuvres
  • 1976 : À Flor do Mar (29') - A fleur de mer
  • 1976 : A Colher (29') - La cuiller
  • 1976 : O Velho e o Novo (28') - Le vieil et le nouveau
  • 1976 : A Falta e a Fartura (26') - La détresse et l'abondance
  • 1976 : Quem só muda de Camisa (28') - Changer de chemise
  • 1976 : A Máquina do Dinheiro (28') - La machine de l'argent
  • 1976 : Viver do Mar (28') - Vivre de la mer
  • 1976 : Uma Perdiz na Gaiola (26') - Un perdrix en cage
  • 1976 : Nas Voltas do Rio (30') - Sur le fleuve
  • 1976 : O Submarino de Vidro (25') - Le sous-marin de verre
  • 1976 : Cravos de Abril (28’) Les oeillets d'Avril
  • 1977 : E do Mar Nasceu (40') - Né de la mer
  • 1978 : Música do Quotidiano (25') - La musique de tous les jours
  • 1978 : Abril no Minho (50’) Avril au Minho
  • 1979 : A Lampreia (6’) - La lamproie
  • 1979 : A Coca (13’) - Saint Georges et le dragon
  • 1979 : Histórias de Baçal - Récits de Baçal
  • 1979 : Esta aldeia, Rio de Onor Ce village, Rio de Onor
  • 1979 : O Pisão (13’) - Le moulin à foullon
  • 1979 : A Feira (7’) - La foire
  • 1979 : O Outro Jogo (6’) - L'autre jeu
  • 1980 : Joaquim da Loiça - Joaquim da Loiça
  • 1980 : Pastores da Serra da Estrela (8’) - Bergers de la Serra da Estrela
  • 1980 : Barcos de Peniche (13’) - Bateaux de Peniche
  • 1980 : O Parque Nacional de Montesinho (50’) - Le Parc National de Montesinho
  • 1982 : Lisboa e o Mar (50’).Lisbonne et la Mer (Lisbonne et le Tribunal international du droit de la mer) - pour l'UNESCO
  • 2014 : GIG - film-essai en plan-séquence de dix minutes en homage aux Pink Floyd (The Dark Side of the Moon)

Autres genres[modifier | modifier le code]

Ecrits[modifier | modifier le code]

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Une ethnographie de sauvegarde ? – définition sur Plozcorpus
  2. Drifs page illusrée du film chez WIX
  3. Ref. sur Cineurope
  • Informations sur ses films (français, anglais, portugais)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]