Ribes aureum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Groseillier doré ou Gadellier doré (Ribes aureum) est un arbuste de la famille des Grossulariacées, originaire d'Amérique du Nord.

Position taxinomique[modifier | modifier le code]

Cette espèce a un synonyme : Chrysobotrya aurea (Pursh) Rydb. (1917). Ce reclassement n'a pas été repris pas la suite.

Elle a aussi de nombreuses sous-espèces et variétés reconnues :

  • Ribes aureum var. chrysococcum Rydb.
  • Ribes aureum subsp. gracillimum (Coville & Britton) A.E. Murray - synonymes : Ribes gracillimum Coville & Britton, Ribes aureum var. gracillimum (Coville & Britton) Jeps. - endémique de Californie
  • Ribes aureum var. leiobotrys (Koehne) Zabel - synonyme : Ribes leiobotrys Koehne
  • Ribes aureum var. longiflorum (Nutt.) Jancz. - synonyme : Ribes longiflorum Nutt.
  • Ribes aureum race melanococcum Jancz.
  • Ribes aureum var. tenuiflorum (Lindl.) Jeps. - synonyme : Ribes tenuiflorum Lindl.
  • Ribes aureum var. villosum DC.

Description[modifier | modifier le code]

C'est un arbuste caduc, pouvant atteindre 3 m de haut.

Les feuilles sont tri ou pentalobées et irrégulièrement crénelées-dentelées.

Les fleurs sont jaunes, odorantes. Leur calice est un tube long de 10 à 15 mm, aux lobes oblongs de 5-6 mm de long. Les pétales ont 3 mm de long, jaunes virant au rouge.

Les fruits sont noirs à maturité, pouvant atteindre 1 cm de diamètre.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cet arbuste est originaire des régions tempérées d'Amérique du Nord, principalement du l'ouest des États-Unis jusqu'à l'est du Canada. Il est absent des zones côtières.

Son habitat est forestier ou semi-forestier et les ripisylves, en milieu relativement humide.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Utilisation et culture[modifier | modifier le code]

Il est assez couramment utilisé en plante ornementale, en isolé ou en haie, en situation ensoleillée ou ombragée. Des variétés horticoles ont été créées (Junifer, Roodneus, Crandall...) et il a été hybridé avec Ribes sanguineum pour donner Ribes × gordonianum.

Il se multiplie par semis ou bouturage.

Le fruit est éventuellement consommable en gelée.

Référence[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]