Rhys ap Gruffydd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait imaginaire de Rhys ap Gruffudd

Rhys ap Gruffudd (113228 avril 1197), fut un prince gallois qui régna sur le royaume de Deheubarth de 1155 à sa mort. Il est aussi connu comme Yr Arglwydd Rhys, le seigneur Rhys.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Son grand-père Rhys ap Tewdwr, roi de Deheubarth, meurt en 1093 en résistant aux Normands. Son père, Gruffydd ap Rhys Ier, prince de Deheubarth, épousa Gwenllian ferch Gruffydd, sœur d'Owain Gwynedd, et ne régna que sur une partie du royaume.

Son frère aîné était Maredudd ap Gruffydd. On pense que Rhys ap Gruffydd, le second fils de Gruffydd ap Rhys Ier, est né en Irlande. Il a eu deux autres frères plus jeunes, Morgan et Maelgwn. Il avait également deux demi-frères, Anarawd et Cadell, et au moins deux sœurs, Gwladus et Nest.

Il avait quatre ans à la mort de ses parents. Gwenllian sa mère mourut après une attaque contre le château des Normands de Kidwelly en l'absence de son époux Gruffudd en 1136, et Gruffudd lui-même l'année suivante.

Règne[modifier | modifier le code]

Blason de Rhys ap Gruffudd

Rhys devint seigneur de Deheubarth en 1155. En 1158 il fut contraint de faire acte de soumission au roi d'Angleterre Henri II. Henri envahit le Deheubarth en 1163, enleva à Rhys toutes ses terres et le fit prisonnier. Quelques semaines plus tard il fut libéré et récupéra une petite partie de ses biens. Rhys fit alors alliance avec Owain Gwynedd et après l'échec d'une nouvelle invasion des Galles par Henri en 1165, il en profita pour récupérer la totalité de ses terres.

En 1171 et 1172 il rencontre plusieurs fois le roi Henri II et il apparaît qu'il est reconnu comme Justiciar du Deheubarth une fonction qui montre que Rhys s'était placé sous l'autorité du roi anglais. Cependant Rhys se nommait lui-même « Prince du sud de Galles » et en 1173 il apporte son concours à Henri II lors de la révolte des fils du roi menée par Henri le Jeune. Rhys reconstruit le château de Cardigan où il tient en 1176 le premier « Eisteddfod » officiel. Il procède également à la restauration de plusieurs abbayes dont celle de Strata Florida.

Après la mort du roi Henri II en 1189 ses relations avec le gouvernement de Richard Ier d'Angleterre sont plus difficiles et il est de nouveau en but aux ambitions des barons des marches. Son principal adversaire est William II de Braose, 4e Lord de Bramber, seigneur de Radnor et de Builth. Par ailleurs des conflits éclatent entre ses fils à partir de 1194 Son plus jeune fils Maelgwn est capturé et livré à William de Braose par son propre frère Gruffydd. Rhys réussit à le libérer en combattant contre Gruffydd. Il est lui-même un moment détenu par Maelgwn et quand il est libéré ses autres fils Rhys Gryg et Maredudd s'emparent de Dinefwr la forteresse royale du Deheubarth. En 1196 il réussit à mener une ultime grande campagne contre les anglo-normands et à détruire plusieurs de leurs implantations et à prendre des châteaux à William de Braose.

Rhys meurt le 28 avril 1197 et il est inhumé dans la cathédrale de Saint David's. Il est le dernier grand souverain du Deheubarth.

Postérité[modifier | modifier le code]

Rhys ap Gruffydd laisse de son épouse Gwenllian fille de Madog ap Maredudd de Powys une large descendante légitime de neuf enfants il a par ailleurs neuf autres enfants illégitimes[1] :

  • Gruffydd ap Rhys II († 1201) ;
  • Maredudd Dall († 1239)
  • Cymwrig († 1237)
  • Rhys Gryg († 1233)
  • Maredudd († 1201)
  • Morgan († 1251)
  • Maelgwn ap Rhys († 1230)
  • Hywell Sais († 1204)
  • Maredudd archidiacre de Cardigan († 1227)
  • Gwenlian († 1236) épouse de Ednyled Fychan.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. David Walker Medieval Walles Cambridge Press 1990 (ISBN 0521311535) « Rhys ap Gruffydd of Deheubarth and his descendants » p. 98. On considère que Gwenlian est la mère de tous les enfants nommés toutefois seuls trois fils sont surement issus d'elle: Gruffydd, Rhys Gryg et Maredudd († 1201)

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) David Walker Medieval Walles. Cambridge Press 1990 (ISBN 0521311535)
  • (en) Mike Ashley The Mammoth Book of British Kings & Queens (England, Scotland and Wales) Robinson London (1998)(ISBN 1841190969) « Rhys ap Gruffydd -The lord Rhys » p. 340-342.