Rhys Chatham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rhys Chatham

alt=Description de l'image Rhys_with_trpt17xii08a.jpg.
Informations générales
Naissance 19 septembre 1952
Manhattan, New York
Activité principale Musicien, compositeur, guitariste, trompettiste
Genre musical Rock expérimental, musique classique, musique minimaliste, musique électronique, no wave
Années actives 1969-présent
Labels Dossier Records, Moers Music, Homestead, Ntone/Ninja Tune, The Wire Editions, Table of the Elements
Site officiel Rhys Chatham, Rhys Chatham's Guitar Trio Tour, Winter 2007

Rhys Chatham (New York, 19 septembre 1952 - ) est un compositeur, guitariste et trompettiste américain, dont les domaines d'expérimentation se rapprochent de la musique minimaliste et de l'avant-garde. Il est connu en particulier pour ses "orchestres pour guitares", où il dirige plusieurs dizaines voire centaines de guitaristes. Il habite en France depuis 1987.

Biographie[modifier | modifier le code]

Premières années[modifier | modifier le code]

Rhys Chatham débuta sa carrière musicale comme accordeur de piano et de clavecin pour deux pionniers de l'avant-garde musicale : La Monte Young et Glenn Gould. Il étudia ensuite avec deux figures du minimalisme à l'époque: Morton Subotnick et Tony Conrad, avec qui il forma un groupe. En 1971 alors qu'il n'avait que 19 ans, Chatham fonda et dirigea pendant un temps le programme musical de The Kitchen à Manhattan. Ses premières compositions comme Two Gongs (1971) s'inspiraient largement du travail de Young et d'autres minimalistes. Mais rapidement, ses œuvres gagnèrent en importance et en amplitude.

Un certain nombre d'artistes comme Maryanne Amacher, Robert Ashley, Philip Glass, Meredith Monk, Pauline Oliveros et Steve Reich participèrent à ses performances et expériences scéniques, de même que des musiciens de rock alternatif comme Brian Eno, Robert Fripp, John Lurie et Fred Frith. Dans les années 1980, Rhys Chatham travailla beaucoup avec les plasticiens Robert Longo et Joseph Nechvatal.

Influences Rock[modifier | modifier le code]

À partir de 1977, après avoir assisté à l'un des premiers concerts des Ramones, Chatham et sa musique furent sérieusement influencés par le mouvement punk rock. Il prit part à l'émergence d'un nouveau courant musical baptisé plus tard No Wave et qui fut influencé par le minimalisme de Tony Conrad. C'est cette année que Chatham commença à jouer Guitar Trio à Manhattan avec Glenn Branca et Nina Canal (du groupe Ut). Pendant cette période il composa plusieurs œuvres pour de grandes formations de guitares, et notamment Drastic Classicism pour lequel il collabora avec la danseuse Karole Armitage. Les membres d'un groupe de la scène noise rock new-yorkaise, Band of Susans, commencèrent leur carrière dans les formations de Rhys Chatham. Plus tard, en 1991, ils reprirent Guitar Trio sur leur album The Word and the Flesh. De la même manière, certains membres de Sonic Youth, groupe noise rock new-yorkais, débutèrent dans les formations de Glenn Branca aussi bien que de Chatham, bien que leurs relations ne soient pas des plus cordiales[1].

Trompette[modifier | modifier le code]

Chatham commença l'étude de la trompette en 1983. Ses travaux plus récents explorent l'improvisation en trompette soliste. C'est lui-même qui joue, en utilisant des effets qu'il a déjà travaillés pour l'amplification de la guitare, sur des rythmes de techno et de drum 'n' bass synthétisés par le compositeur anglais Martin Wheeler. Ces explorations qui datent des années 1990 sont sorties sur la compilation Neon du label Ninja Tune.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Two Gongs.
Rêve Parisien.
  • Factor X. CD, Moers Music, 1983.
  • Die Donnergötter. CD/LP, Dossier Records ; Table of the Elements, Radium, 2006.
  • Neon. CD/LP, Ninja Tune, Ntone, 1996.
  • Septile. CD/LP, Ninja Tune, Ntone, 1997.
  • Hard Edge. CD, The Wire Editions, 1999.
  • A Rhys Chatham Compendium: 1971-1989. CD, Table of the Elements, 2002.
  • An Angel Moves Too Fast to See. 3xCD Box, Table of the Elements, 2003.
  • Echo Solo. LP, Table of the Elements, Azoth, 2003.
  • Three Aspects of the Name. LP, Table of the Elements, Lanthanides, 2004.
  • Two Gongs. CD, Table of the Elements, Radium, 2006.
  • An Angel Moves Too Fast to See. CD/LP, Table of the Elements, Radium, 2006.
  • A Crimson Grail. CD, Table Of The Elements, Radium, 2007.
  • The Bern Project. CD, Hinterzimmer Records, 2010.
  • A Crimson Grail (For 200 Electric Guitars). CD, New York Version / Outdoor Version, Nonesuch Records, 2010.
  • Rêve Parisien. LP, Primary Information, 2011.
  • Harmonie Du Soir. LP, CD, Northern-Spy, 2013.

Apparitions dans des compilations[modifier | modifier le code]

  • From The Kitchen Archives No. 3. Amplified: New Music Meets Rock, 1981-1986. CD, Orange Mountain Music, 2006.
  • A Field Guide to Table of the Elements. 2xCD, Table of the Elements, 2006.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Kyle Gann, « Dueling With Symphonies ; Failing 2000, Branca Goes for the 100-Guitar Mark », The village Voice Music,‎ 26 juin 2001 (consulté le 30 avril 2010) : « In the late 1970s, Glenn Branca and Jeffrey Lohn invited Rhys Chatham to play bass with their band, Theoretical Girls, for a couple of gigs. Chatham was then music director of the Kitchen, and the aim was apparently to get the band a Kitchen gig, which it did. Chatham had been writing works for multiple guitars, such as his famous Guitar Trioof 1977. By the early 1980s, Chatham and Branca both emerged writing for multiple guitar ensembles with unconventional tunings. But Branca, a rocker, put out records faster than the classically trained Chatham, and the critics gave him credit for all the innovations, referring to Chatham incorrectly as a member of Branca's band. Nasty words flew, and the two haven't spoken in many years. »