Rhume de hanche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La synovite aiguë transitoire, plus communément appelée rhume de hanche, se caractérise par une boiterie souvent unilatérale chez l'enfant typiquement âgé de trois à dix ans.

Physiopathologie[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une arthrite réactionnelle le plus souvent d'origine virale.

Clinique[modifier | modifier le code]

Les garçons sont plus sujets que les filles, la tranche d'âge le plus souvent touchée se situant entre trois et cinq ans.

Le tableau classique est de début brutal, avec refus de la marche en rapport avec une douleur à l'appui irradiant jusqu'au genou. L'examen retrouve une limitation douloureuse de la rotation interne, abduction et hyperextension, associée à une fébricule. Des notions d'une infection virale, rhinopharyngée dans l'anamnèse récente. Forte douleur semblable à celle d'une crampe musculaire. L'auto-immunité étant en cause dans cette maladie infantile, elle n'est donc pas contagieuse.

Examens[modifier | modifier le code]

Biologie[modifier | modifier le code]

Les signes biologiques de syndrome inflammatoire sont le plus souvent absents ou peu marqués.

Imageries[modifier | modifier le code]

La radiographie du bassin de face montre :

  • une épiphyse proximale du fémur normale ;
  • un épanchement intra-articulaire avec :
    • élargissement de l'interligne articulaire,
    • refoulement des lignes graisseuses périarticulaires ;
  • un épaississement des parties molles.

En cas de diagnostic difficile, une échographie de la hanche et une ponction articulaire montrent une lame d'épanchement sans arthrite purulente.

Une scintigraphie aux biphosphonates marqués au technétium 99m peut être indiquée en cas d'absence d'amélioration après une semaine de traitement, où elle permettra d'observer une hyperfixation.

Diagnostics différentiels[modifier | modifier le code]

  • Ostéoarthrite de hanche
  • Maladie de Legg-Calvé-Perthes dont les premières manifestations ressemblent au rhume de hanche. Cette similitude incite à recontrôler tout rhume de hanche par une nouvelle radiologie dans les six à huit semaines qui suivent le début des symptômes.
  • Épiphysiolyse de hanche
  • Leucémie aiguë avec douleur osseuse

Traitements et évolution[modifier | modifier le code]

Le repos au lit durant une semaine est incontournable avec, éventuellement, une décharge en traction du membre inférieur. Une reprise progressive de la marche peut être ensuite envisagée.
La possibilité d'une ostéochondrite primitive de hanche débutante ne doit pas être exclue.

La guérison clinique et radiologique doit être contrôlée de façon systématique en sixième semaine.

Notes et références[modifier | modifier le code]