Rhodesian SAS

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Rhodesian SAS, ou Special Air Service, est une unité spéciale de la Rhodesian Army fondée en 1963 et dissoute en 1980.

Traditions[modifier | modifier le code]

Héritier des traditions du Special Air Service de David Stirling constitué durant la guerre du Désert (Libye, Italie) pendant la Deuxième Guerre mondiale, le Rhodesian SAS descend du groupe constitué pour combattre l'Insurrection communiste malaise (1951-1955) et de l'escadron SAS de l'armée de la Fédération des deux Rhodésies et du Nyassaland (1961-1963).

Appellations successives[modifier | modifier le code]

  • 1962 : "C" Squadron (Rhodesian) Special Air Service
  • 1978 : 1 (Rhodesian) Special Air Service Regiment.

Sélection[modifier | modifier le code]

Le SAS rhodésien est « All-White (100 % blanc) ». Chez les SAS (et les Selous Scouts), les candidats ont, à tout moment, le droit et le choix de quitter ou non la sélection qui est extrêmement sévère. Le pourcentage de reçus est très faible. Seuls sont retenus les hommes qui font vraiment l'affaire. Il arrive même que tous les candidats d'une sélection soient recalés. Une fois cooptés, les candidats suivent l'entraînement spécifique au SAS (chuteurs opérationnels, nageurs de combat, saboteurs et opérateurs de contre-guérilla). L'effectif en 1978 était de 250 hommes pour trente « opérationnels ».

Opérations pendant la guerre de Rhodésie du Sud[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Guerre du Bush de Rhodésie du Sud.

Opérations intérieures[modifier | modifier le code]

Le SAS rhodésien est employé dans le cadre de la Fireforce, comme le Rhodesian Light Infantry et le Rhodesian African Rifles, en fonction des besoins.

Opérations extérieures[modifier | modifier le code]

Les SAS rhodésiens sont employés dans le monde entier, plus particulièrement en Afrique centrale et australe. Leur chasse réservée est le Mozambique. En tant que troupe d'assaut, ils participent aux grandes opérations combinées. Mais ils sont spécialisés dans la reconnaissance, le contrôle sol-air, le sabotage, le coup de main, le conseil aux guérillas rebelles au pouvoir en place (exemple : la résistance nationale du Mozambique).

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie sommaire[modifier | modifier le code]

  • David Caute : Under the skin, the death of white Rhodesia.
  • Barbara Cole : The Elite, story of the Rhodesian Special Air Service.
  • Barbara Cole : The Elite pictorial.
  • Daniel Carney : The whispering death (roman).
  • Peter Armstrong : Operation Zambezi, the raid into Zambia (roman).

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • La nuit des Askaris (Albino, The night of the askari), 1978, film allemand de Jurgen Goslar tourné en Rhodésie pendant l'insurrection d'après le roman du Rhodésien Daniel Carney, The Whispering death, met en scène un policier traqué par le Rhodesian SAS.
  • Les oies sauvages (The wild geese), 1978, film britannique d'Andrew McLaglen (avec Richard Burton, Roger Moore, Hardy Kruger, Richard Harris, Steward Granger) tourné au Transvaal d'après le roman éponyme du Rhodésien Daniel Carney, dont une scène de cascade est interprétée par le Rhodesian SAS qui sautera sur Salisbury pour livrer les bobines du film.

Liens[modifier | modifier le code]