Rhinopithecus bieti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rhinopithecus bieti

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Rhinopithèque brun, spécimen naturalisé

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Primates
Famille Cercopithecidae
Sous-famille Colobinae
Genre Rhinopithecus

Nom binominal

Rhinopithecus bieti
(Milne-Edwards, 1897)

Synonymes

  • Pygathrix roxellana ssp. bieti (Milne-Edwards, 1897)

Statut de conservation UICN

( EN )
EN C1 : En danger

Rhinopithecus bieti est une espèce en danger qui fait partie des Primates. C’est un singe de la famille des Cercopithecidae, appelé en français Rhinopithèque brun[1],[2], Rhinopithèque de Mgr Biet[2] entre autres. C'est un singe d'assez grande taille, muni d'une longue queue et dont le régime alimentaire est essentiellement végétarien. On ne le trouve que dans une étroite zone montagneuse de la province du Yunnan dans le sud de la Chine.

Autres noms vernaculaires : Rhinopithèque de Biet, Rhinopithèque du Yunnan ou Rhinopithèque noir et blanc[réf. nécessaire]. Cette espèce a été dédiée en 1897 par Alphonse Milne-Edwards à Mgr Félix Biet, missionnaire au Tibet qui envoya des spécimens en Europe.

Description[modifier | modifier le code]

Comme tous les rhinopithèques, cette espèce possède un faciès très caractéristique au nez très réduit, qui donne l'impression d'avoir été sectionné à la base. Ces deux longues narines verticales, de teinte foncée, tranchent avec la peau faciale entièrement de pigmentation blanche, parfois rosée, à l'exception du contour des lèvres de coloration rouge vif. Le pelage, autour du visage et dans les parties ventrales (cou, buste et intérieur des membres) est de couleur blanche, tandis que le reste du corps (parties dorsales et sommet du crâne) est noir. Selon les individus et la longueur du poil (hiver ou été), les épaules, l'arrière du crâne, le dos et la base de la queue peuvent prendre une teinte intermédiaire grise, mais l'extrémité des membres, de la queue et le sommet de la tête demeurent toujours d'un noir profond. Le pelage noir du dessus de la tête et blanc du bout des oreilles forme trois toupets.

Mensurations[modifier | modifier le code]

Poids

    • Mâle : 15,0 kg
    • Femelle : 9,2 kg

Taille

Longueur tête + corps

    • Mâle : 830 mm en moyenne
    • Femelle : 740 à 830 mm

Longueur de la queue : 518 à 747 mm

Répartition et populations[modifier | modifier le code]

 Carte de l'Asie du Sud avec une petite tache verte au sud ouest de la Chine
Répartition (en vert) de l'espèce en Chine

L'espèce se rencontre en Chine, au Tibet et au Yunnan.

En 2006, la population totale dénombrée était estimée à moins de 2000 individus, comptant moins de 1000 adultes reproducteurs. Il y a actuellement 15 sous-populations, dont on sait que leur habitat s'est détérioré depuis 1994. La principale menace qui pèse sur ces effectifs est la chasse, non la chasse directe, mais les dommages collatéraux du piégeage illégal du Chevrotain porte-musc des forêts (Moschus berezovskii), lui-même très menacé en raison du commerce du musc.

Références[modifier | modifier le code]

  • G.B. Corbet & J.E. Hill, 1992. Primate. In The Mammals of the Indomalayan Region: A systematic revision, Oxford University Press, Oxford.
  • W. Ding & Q.-K. Zhao, 2004. Rhinopithecus bieti at Tacheng, Yunnan: Diet and Daytime Activities. International Journal of Primatology 25: 583-598.
  • R.C. Kirkpatrick, Y.C. Long, T. Zhong & L. Xiao, 1998. Social Organization and Range Use in the Yunnan Snub-Nosed Monkey Rhinopithecus bieti. International Journal of Primatology 19: 13-51.
  • R.C. Kirkpatrick, R.J. Zou, E.S. Dierenfeld, & H.W. Zhou, 2001. Digestion of Selected Foods by Yunnan Snub-Nosed Monkey Rhinopithecus bieti (Colobinae). American Journal of Physical Anthropology 114: 156-162.
  • Y.C. Long, C.R. Kirkpatrick, T. Zhong & L. Xiao, 1994. Report on the distribution, population, and ecology of the yunnan snub-nosed monkey (Rhinopithecus bieti). Primates 35: 241-250.
  • W. Xiao, W. Ding, L.-W. Cui, R.-L. Zhou & Q.-K. Zhao, 2003. Habitat Degradation of Rhinopithecus bieti in Yunnan, China. International Journal of Primatology 24: 389-398.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Meyer C., ed. sc., 2009, Dictionnaire des Sciences Animales. consulter en ligne. Montpellier, France, Cirad.
  2. a et b (en) Murray Wrobel, 2007. Elsevier's dictionary of mammals: in Latin, English, German, French and Italian. Elsevier, 2007. ISBN 0-444-51877-0, 9780444518774. 857 pages. Rechercher dans le document numérisé

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :