Rhescuporis Ier du Bosphore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rhescuporis.
Rhescuporis Ier
Titre
Roi du Bosphore
6990
Prédécesseur Cotys Ier
Successeur Sauromatès Ier
Biographie
Date de décès vers 90
Père Cotys Ier
Mère Eunice
Enfant(s) Sauromatès Ier

Tibérius Julius Rhescuporis Ier (grec moderne : Τιβέριος Ἰούλιος Ῥησκούπορις Α' Φιλόκαισαρ Φιλορώμαίος Eυσεbής) est un roi du Bosphore ayant régné de 69 à environ 90 ap. J.-C.

Origine[modifier | modifier le code]

Rhescuporis Ier est selon une inscription fils de « [Kot]ys » Ier et de son épouse la reine « Eun[iké] »[1].

Rhescuporis Ier est parfois considéré comme le second souverain du royaume du Bosphore à porter ce nom[2], après son ancêtre Aspourgos du Bosphore dont le nom serait un diminutif ou une altération de celui de « Rhescuporis » et qui devrait être considéré comme le roi « Rhescuporis Ier »[3].

Règne[modifier | modifier le code]

Rescuporis Ier est contemporain des empereurs Vespasien, Titus et Domitien. Outre l'inscription où il se proclame également « issus de rois » et celle datée de l'année 81, on connaît l'inscription suivante :

« Sous le règne du roi Tibérius Iulius Rhescouporis, ami de César et ami des Romains, le Pieux, an 337[4], le 12 du mois de Peritios. Moi Chresté, femme auparavant de Drousos, j'affranchis à la maison de prière mon nourri Héraklas. »

Le règne de Rhescuporis Ier est surtout connu par son importante émission monétaire. Ses pièces, avec la légende « TIBEРIOY IOYΛIOY BACIΛEΩC РHCKOYПOPIΔOC », représentent à l'avers le buste du roi à droite avec à sa gauche un bâton et à sa droite un trident, et au revers un cavalier galopant à droite tenant une lance avec la date en dessous.

La date de la disparition de Rhescuporis Ier demeure inconnue.

Union et postérité[modifier | modifier le code]

Rhescuporis Ier est le père de son successeur :

  • Sauromatès Ier, qui dans une inscription se proclame « fils du roi Rhescuporis ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ellis Hovell Minns, Scythians and Greeks: A Survey of Ancient History and Archaeology on the North Coast of the Euxine from the Danube to the Caucasus, Cambridge University Press, 2011 (ISBN 9781108024877), « Genealogy of Kings of Pontus and Bosporus B.C 100 to A.D. 100 », p. 590.
  2. Christian Settipani, Continuité des élites à Byzance durant les siècles obscurs. Les princes caucasiens et l'Empire du VIe au IXe siècle, Paris, de Boccard,‎ 2006, 634 p. (ISBN 978-2-7018-0226-8), p. 408.
  3. (en) Ivan Mladjov, « Bosporus (Bosporos) » (consulté le 23 janvier 2012).
  4. Il s'agit de l'« ère du Pont », utilisée dans le royaume du Bosphore.