Rheinmetall Wiesel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wiesel.
Wiesel 1
Wiesel 1A1 Mk20 avec canon de 20 mm
Wiesel 1A1 Mk20 avec canon de 20 mm
Production
Concepteur Drapeau de l'Allemagne Porsche
Constructeur Drapeau de l'Allemagne Rheinmetall
Caractéristiques générales
Équipage 2 ou 3 hommes suivant version
Longueur 3,55 m
Largeur 1,82 m
Hauteur 1,82 m
Masse au combat 2,75 t en ordre de combat
Blindage et armement
Blindage
Armement principal Suivant version
Armement secondaire Suivant version
Mobilité
Moteur 2,1 L Audi 5 cylindres en ligne - Turbo-diesel avec itercooler et injection directe
Puissance 85 ch (64 kW) à 4 500 tr/min
Suspension Barre de torsion - Amortisseur hydraulique
Vitesse sur route 70 km/h
Puissance massique 31 ch/tonne
Autonomie 300 km (réservoir de 80 l)

Le Wiesel est un véhicule blindé de combat léger aérotransportable, plus précisément véhicule blindé porte-armement. Le concept rappelle celui de la chenillette dans la taille et la forme.

Le Wiesel a été utilisé dans plusieurs des missions de la Bundeswehr à l'étranger (UNOSOM II, IFOR, SFOR, KFOR, TFH, ISAF).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Wiesel a été développé pour l'armée allemande afin de répondre à une exigence d'un véhicule blindé léger transportable utilisé par ses troupes aéroportées, comme pour l'infanterie de la Bundeswehr. Les fantassins aéroportés étaient considérés comme incapables de lutter avec succès contre les chars de combat et véhicules blindés du Pacte de Varsovie dans les années 1970. Les exigences étaient que le véhicule devait être transporté par les avions de transport de l'OTAN et pouvait éventuellement être parachuté. Il devait être en mesure de lutter contre l'infanterie ainsi que des chars ennemis ou des aéronefs. Porsche produisit quelques prototypes des futurs véhicules de combat de la Bundeswehr en 1975, mais la Bundeswehr a arrêté le projet en 1978 en raison du manque de fonds. Néanmoins Porsche n'arrête pas le développement de ce véhicule à cause de l'intérêt manifesté par d'autres pays.

Le Wiesel a finalement été introduit en tant que système d'armes nouvelles pour la Bundeswehr avec des livraisons à partir de la fin des années 1980. Le véhicule a été nommée Wiesel (Belette) en raison de sa petite taille et son agilité, qui le rendent très difficile à détecter sur le champ de bataille.

Configuration[modifier | modifier le code]

Selon la configuration exacte, la longueur est d'environ 3,55 mètres, la hauteur 1,82 mètre, et la largeur de 1,82 mètre. Avec seulement 2,75 tonnes, il pèse moins que les camionnettes militaires blindées des États-Unis Humvee. Le moteur est un Audi 2.1-litre moteur diesel de 85 ch couplé à une transmission automatique ZF de six rapports avant et deux arrière donnant une vitesse de pointe de 70 km/h. Avec ses chenilles de 200 mm de large et sa garde au sol de 300 mm, le Wiesel peut traverser des rivières de 0,5 m de profondeur, enjamber une tranchée de 1,2 m et franchir des pentes de 60 %.

Bien que conçu par Porsche qui a remporté le marché parmi les 19 constructeurs en lice, le Wiesel est fabriqué par Rheinmetall AG et les livraisons commencèrent en 1990.

Le châssis est constitué d'un blindage en acier soudé qui lui permet de résister à des tirs d'armes de petit calibre de 5,56 mm et 7,62 mm, ainsi qu'aux éclats d'obus d'artillerie.
Le parachutage du véhicule, à partir d'un avion à l'aide de parachutes, a été testé, mais sans succès, les quatre essais ayant détruit les véhicules. Néanmoins, le Wiesel peut facilement être transporté par des hélicoptères de transport, un seul hélicoptère CH-53 Sea Stallion pouvant voler avec deux Wiesel à la fois, 1 dans la soute et un suspendu sous élingue, tandis que les avions de transport classiques type C-160 Transall peuvent en transporter quatre ou plus.

Variantes[modifier | modifier le code]

Différentes versions du Wiesel existent, avec des configurations d'armes différentes, y compris mitrailleuses, missile antichars et missiles antiaériens.

Wiesel 1[modifier | modifier le code]

Wiesel 1A1 TOW
  • Wiesel 1 Aufklärung : reconnaissance
  • Wiesel 1 ATM HOT : anti-char muni de missiles HOT
    • Wiesel 1 HOT ATM Variante 1 : équipée avec une tourelle UTM-800
  • Wiesel 1 Radar : équipée avec radar RATAC
  • Wiesel 1 ATM TOW : anti-véhicule-citerne muni de missile TOW
  • Wiesel 1 TOW ATM de ravitaillement : transporteur de fret équipés de racks pour les missiles TOW
  • Wiesel 1 BTM 208 : équipé d'une tourelle BTM208 SAMM, armé d'un MG3 et une mitrailleuse M2HB
  • Wiesel 1 Mk20 : version appui-feu avec un canon Rheinmetall MK 20 RH202 de 20 mm
    • Wiesel 1 Mk20 Variante 1 : modernisé avec imagerie thermique pour combat de nuit
  • Wiesel 1 Mk25 : version armé d'un canon de 25 mm

Wiesel 2[modifier | modifier le code]

Wiesel 2 AFF
Wiesel 2 Ozelot : version anti-aérien
Wiesel 2 Ozelot avec camouflage

Le Wiesel 2 est une version allongée du Wiesel 1, avec un cinquième galet au niveau des chenilles. Le moteur a été remplacé par un Volkswagen de 1,9 l à quatre cylindres en ligne turbodiesel à injection directe et intercooler, ce qui donne 109 ch à 4 150 tr/min couplé à une nouvelle transmission automatique ZF. Il est plus gros que le Wiesel 1 (3,9 t en ordre de combat), plus autonome (400 km avec un réservoir de 120 l) et plus solide avec des fonctions avancées pour la protection de l'équipage, tels que les blindages améliorés et un système de conditionnement d'air qui protège l'équipage contre les armes biologiques, bactériologiques et chimiques.

  • Wiesel 2 BF / UF : défense aérienne / unité de commandement
  • Wiesel 2 AFF : équipée d'un radar de défense aérienne
  • Wiesel 2 Ozelot : équipée avec des lance-missiles de défense aérienne Stinger. Opérant par 3 Wiesel, le lanceur, le radar et le PC.
  • Wiesel 2 Sanitäts Trupp : Ambulance
  • Wiesel 2 APC : 2 + 4 membres d'équipage - transport de troupes blindé
  • Wiesel 2 Command : poste de commandement du bataillon
  • Wiesel 2 mortier : mortier de 120 mm
    • Wiesel 2 mortier Variante 1 : version de mortier avec des supports externes
  • Wiesel 2 Argus : la reconnaissance
  • Wiesel 2 Carrier : ravitaillement en munitions
  • Wiesel 2 Pioneer : reconnaissance du génie de combat
  • Wiesel 2 Primus : reconnaissance et contrôle de tir
  • Wiesel 2 ATM HOT : antichar équipé de missiles HOT
  • Wiesel 2 SYRANO : système robotique de l'armée française

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de l'Allemagne Allemagne a commandé 343 Wiesel 1 (310 avec canon de 20 mm et 133 version TOW) et 179 Wiesel 2 (148 livrés)
  • Drapeau des États-Unis États-Unis a commandé 7 Wiesel 1

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]