Rheinau (Zurich)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rheinau (Suisse))
Aller à : navigation, rechercher
Rheinau
Blason de Rheinau
Héraldique
Vue de la vieille-ville de Rheinau
Vue de la vieille-ville de Rheinau
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Zurich
District Andelfingen
Maire Gerhard Gsponer
Code postal 8462
N° OFS 0038
Démographie
Population 1 300 hab. (31 décembre 2010)
Densité 146 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 38′ 39″ N 8° 36′ 14″ E / 47.64416, 8.60398 ()47° 38′ 39″ Nord 8° 36′ 14″ Est / 47.64416, 8.60398 ()  
Altitude 400 m
Superficie 892 ha = 8,92 km2
Divers
Langue Allemand
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Zurich

Voir sur la carte administrative du Canton de Zurich
City locator 14.svg
Rheinau

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Rheinau

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Rheinau
Liens
Site web www.rheinau.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Rheinau est une commune suisse du canton de Zurich, située dans le district d'Andelfingen.

Armoiries[modifier | modifier le code]

"d'azur saumon en argent tendu montant vers la gauche"

Géographie[modifier | modifier le code]

A Rheinau le Rhin forme une double boucle, la localité se trouve dans la boucle occidental en face de l'île sur laquelle se situe un cloître. Le Rhin y est traversé par une centrale hydro-électrique. La localité est bordée sur trois cotés par l'Allemagne.

26,7% de la surface de la commune sert à l'agriculture, 54,8% est couvert de forêt, 4,2% est recouvert par les voies de circulation, 7,1% par l'agglomération et le restant est recouvert par les eaux.

Population[modifier | modifier le code]

  • Densité de la population : 145,6 habitants/km²
  • Budgets moyen par ménage (2000) : 591 Francs Suisses.
  • Confession religieuses (2010) : 40% calviniste, 33,8% catholique romain, 26,2% autre ou sans appartenance confessionnelle.

Politique[modifier | modifier le code]

Lors des dernières (Élections fédérales suisses de 2011) les voix des élécteurs se sont répartis de la façon suivante :

Depuis 2013, le président de la commune est Gerhard Gsponer.

Personnalités[modifier | modifier le code]

citoyens d'honneur[modifier | modifier le code]

  • En 1870 Johann Wipf (père Pirmin), (1802-1874)
  • En 1923 Friedrich Ris, (1867-1931)
  • En 1943 Rupert Nieberl, (1872-1949)

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de Rheinau commence à l'âge de bronze avec la présence attestée d'un Oppidum (Altenburg Rheinau). Plus tard, selon la légende vers 778, fût fondé le cloître de Rheinau. En 1126 le comte Rudolf von Lenzburg fit fortifier l'agglomération qui s'était développée près du cloître. En dépit de la forte opposition des comtes de Sulz un accord de protection fût conclu en 1455 avec la Confédération dans le but de préserver le cloître d'empiétements suppléméntaires de la part de la famille noble voisine des Klettgauischen. En partant de Zurich la Réforme s'est aussi propagée jusqu'à Rheinau en 1529 mais en 1532 le cloître était rouvert et se développa en un centre de la Contre-Réforme.

Pendant les troubles résultant de l'entrée française en Suisse en 1798, le cloître fût temporairement dissous mais cependant repris ses activités en 1803 dans le cadre de l'Acte de médiation. Le territoire du cloître, avec la petite ville de Rheinau, fût associé au canton de Zurich lors de sa reconstitution. Après le retrait des religieux du cloitre, les bâtiments de l'abbaye servirent de clinique psychiatrique de 1862 à 2000. Depuis le début de 2000 les 5000 m² du cloitre sont vacants et attendent une nouvelle utilisation.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le cloître de Rheinau, ancienne abbaye bénédictine
  • Le pont de bois couvert sur le Rhin reliant Altenburg, localité de la ville de Jestetten en Allemagne, et Rheinau
  • Péninsule / île (Oppidum celtique, ville médiévale, installation de fossé de rempart préhistorique)
  • Mannhausen, Strickboden, Köpferplatz (parties des fortifications romaine du Rhin)
  • Agglomération du haut Moyen Age
  • Maison commerciale "zur Stube" (à la chambre)
  • Maisons Waldkirch et Wellenberg
  • Eglise paroisiale Saint Nicolas (église de montagne)
  • Presbytère catholique (aussi appelé "Mandachisches Haus")
  • Fortifications de la ville
  • Café " zum Buck"
  • ancienne halle aux blés et maison du commerce du sel
  • Hôtel "zum Salmen" (au saumon)
  • Centrale hydro-électrique de Rheinau
  • diverses anciennes fermes et maisons
  • ancien hôtel "zum Ochsen" (au boeuf)
  • Clinique psychiatrique du nouveau Rheinau
  • Ecole primaire

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidante permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2010 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 15 décembre 2011).
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)


Sur les autres projets Wikimedia :