Rhein-Neckar Löwen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Löwen.
Rhein-Neckar Löwen Handball pictogram.svg
Logo
Généralités
Nom(s) précédent(s) SG Kronau/Östringen 2002-2007
Date de fondation 2002 (fusion)
1904 et 1900 (clubs originels)
Couleurs jaune et bleu
Salle SAP-Arena, Mannheim
(13 200 places)
Siège Rhein-Neckar Löwen GmbH
Mallaustr. 55, 68219 Mannheim
Championnat actuel DHK 1.Bundesliga
Président Drapeau : Allemagne Thorsten Storm
Entraîneur Drapeau : Danemark Nikolaj Bredahl Jacobsen
Site web Site officiel
Palmarès
International[1] Coupe EHF (2013)
Maillots
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Actualités
Sports current event.svg
Pour la saison en cours, voir :
DHK 1.Bundesliga 2014-2015
Dernière mise à jour : 29 juillet 2013.

Les Rhein-Neckar Löwen (auparavant SG Kronau/Östringen) est un club de handball allemand de Bundesliga basé à Mannheim, au cœur de la région métropolitaine Rhin-Neckar. En allemand, Löwen signifie lions. Le club évolue en Bundesliga depuis 2005 et en 2013, l'équipe remporta la Coupe EHF.

Histoire[modifier | modifier le code]

Logo du SG Kronau/Östringen

Le SG Kronau/Östringen est issu de la fusion en 2002 du TSG Kronau (fondé en 1904) et du TSV Baden Östringen (fondé en 1900), situés tous deux dans de petites villes (Kronau 5 600 hab., Östringen 12 000 hab.). Si Östringen évoluait alors en 2.Bundesliga depuis 1995 et s'inclina en finale d'accession en 2002 après avoir terminé 2e de la Poule Sud. Kronau évoluait quant à lui en 2.Bundesliga depuis 2000.

Cette fusion fut prometteuse dans un premier temps, puisque, dès sa première saison, le club fut sacré champion de la 2.Bundesliga et se hisse donc pour la première fois de son histoire parmi l'élite allemande, la Bundesliga. Mais cette épopée fut brève puisque le SG Kronau/Östringen redescendit immédiatement à cause d'une médiocre seizième place. Ce retour en 2.Bundesliga sera toutefois de courte durée puisque le club termine à la deuxième place, synonyme d'accession.

À l'aube de la saison 2005/2006, cette seconde montée en Bundesliga s'accompagne d'une évolution importante puisque le club déménage dans la ville de Mannheim et prend possession d'une salle de plus de 14 000 places, la SAP Arena. Ces changements porteront leurs fruits puisque le SG Kronau/Östringen termine sixième alors qu'il avait le statut de promu et le club réalisa aussi une très belle campagne en Coupe d'Allemagne, battu en finale 25 à 26 par le HSV Hambourg. Ces deux bons résultats permettront au club de disputer la saison suivante la première campagne européenne de l'histoire du club.

La saison 2006/2007 se passa un peu moins bien en Bundesliga à cause d'une régression de deux places par rapport à la saison précédente. En Coupe d'Allemagne, le club réalisa tout comme la saison précédente une très belle campagne en atteignant de nouveau finale, qui l'opposait cette fois à la formation du THW Kiel. Si encore une fois le club passa tout près d'inscrire un premier titre à son palmarès vierge, puisque le club menait 19-15 à la pause mais s'inclina finalement 31 à 33, cette finale qualifie le club pour la Coupe des coupes. Cette saison 2006/2007 vit aussi le club entrer sur la scène européenne en Coupe EHF : après un premier tour remporté face aux modestes chypriotes du SPE Strovolos Nicosie, le SG Kronau/Östringen doit s'incliner en huitièmes de finale face à ses expérimentés compatriotes du SC Magdebourg, étant battu de 13 buts au match retour après avoir remporté le match aller de quatre buts 38 à 34[2].

En 2007, le club prend sa dénomination actuelle, le Rhein-Neckar Löwen, Mannheim constituant le centre économique et culturel de la Rhein-Neckar, région métropolitaine située au confluent du Rhin et du Neckar. Enfin, Löwen signifie Lions, tel la mascotte Conny.

Le Lion Conny, la mascotte du club depuis 2007.

Lors de cette saison 2007/2008, si la campagne en Coupe s'arrêta cette fois ci en demi-finale, éliminé par le THW Kiel, une nette progression s'opéra en championnat avec une belle quatrième place et surtout sur la scène européenne, le club atteignant la finale de la Coupe des coupes, battu par les hongrois du MKB Veszprém KC, sur un score total de 60 à 65 (32 à 27 puis 28 à 28)[3].

Cette quatrième place en championnat fut synonyme de qualification pour le tour préliminaire de la Ligue des champions. En dominant facilement le HB Dudelange 87 à 31, le club termine en tête de son groupe lors de la première phase puis du tour principal. Qualifié pour les quarts de finales, il élimine les russes de Medvedi Tchekhov (67 à 61) mais doit ensuite s'incline face au THW Kiel, subissant au match aller une correction avec une défaite 23 à 37 avec déjà un déficit de 12 buts à la mi-temps (8 à 20)[4]. Le club lèvera l'affront au match retour en s'imposant 31 à 30, mais doit laisser ses compatriotes atteindre la finale. Sur le plan national, le club réalisa sa meilleur performance en Bundesliga par rapport aux saisons précédentes, terminant à la troisième place alors qu'en Coupe, le club réédita son parcours de la saison dernière puisqu'il fut de nouveau éliminé en demi-finale, toujours face au THW Kiel.

Durant la saison 2009/2010, le club accède pour la troisième fois en finale de la Coupe d'Allemagne mais s'inclina comme en 2006 face au HSV Hambourg sur un total de 33 à 34, tandis qu'en Bundesliga, le Rhein-Neckar Löwen termine quatrième, soit une légère régression par rapport à la saison précédente. De nouveau qualifié en Ligue des champions, le club termine 2e de son groupe derrière Veszprém et est qualifié pour les huitièmes de finales où il élimine les espagnols du BM Valladolid 67 à 62. Il retrouve à nouveau le THW Kiel en quart de finale et se fait éliminer une fois de plus, s'inclinant par deux fois d'un but (28-29 ; 30-31).

La saison 2010-2011 se conclut par une quatrième place en championnat et par un élimination en demi-finale de la Coupe d'Allemagne par le SG Flensburg-Handewitt, s'inclinant de deux buts (22-20). En Ligue des champions, le club termine 2e de son groupe derrière... Kiel et est qualifié pour les huitièmes de finales où il élimine les croates du RK Zagreb 58 à 55. En quart de finale, face au Montpellier AHB, le club s'incline à domicile lors du match aller 27 à 29, mais renverse la vapeur au retour en s'imposant nettement 35 à 26 avec notamment un 20 à 9 en deuxième mi-temps[5]. Le club participe ainsi à son premier Final 4, mais s'incline en demi-finale face au FC Barcelone 28 à 30.

La saison 2011-2012 fut plus décevante avec une cinquième place en championnat et une élimination en Coupe d'Allemagne dès les huitièmes de finales. Sur la scène européenne, le Rhein-Neckar Löwen disputa le Tournoi Wild-Card de la Ligue des champions : après avoir battu en demi-finale les français de l'US Dunkerque HBGL 36 à 30, les lions s’inclinèrent face à la formation polonaise du KS Vive Targi Kielce, 30 à 32. Reversé en Coupe EHF, le Rhein-Neckar Löwen part comme un des clubs favoris pour cette compétition mais les Lions furent éliminés en demi-finale par le Frisch Auf Göppingen, 62 à 65.

En 2012, à la suite de cette moins bonne saison, le club ne participe pas à Ligue des champions mais va directement en Coupe EHF 2012-2013. Toujours considéré comme un des principaux favoris tout comme la saison précédente, les Lions décrochent leur premier trophée puisqu'ils battirent le HBC Nantes 26 à 24 qui jouait pourtant à domicile[6]. En Bundesliga, le club réalisa une bonne saison, puisque, après avoir été en tête au cours de la première partie de la saison, il termine à la troisième place. En Coupe d'Allemagne, le Rhein-Neckar Löwen est par contre éliminé en quart de finale.

Lors de la saison 2013/2014, le club réalise une très bonne saison en Bundesliga, terminant deuxième de la saison, les lions ne sont pas passées loin de remporter leur premier titre national puisqu'il termine au même nombres de point que le champion, à savoir le THW Kiel, mais avec deux buts d'écart selon la règle du goal average tandis qu'en Coupe d'Allemagne, le club se fait éliminer en demi-finale par le SG Flensburg-Handewitt, 26 à 30 après avoir éliminer le HSG Nordhorn-Lingen au deuxième tour , le THW Kiel en huitième de finale et le VfL Bad Schwartau en quart de finale.

Alors qu'en Ligue des champions, les lions tombent dans le groupe A avec les hongrois du MKB-MVM Veszprém, les slovènes du RK Celje Pivovarna Laško, les ukrainiens du Motor Zaporozhye, les croates du RK Zagreb et les russes du Saint-Pétersbourg HC et dans ce groupe assez relevé, le club arrive à la deuxième place et se qualifie donc pour les huitième de finale. Et lors de ces huitièmes de finales, le Rhein-Neckar Löwen devra affronter les polonais du Vive Targi Kielce et son nouvel entraineur, Talant Dujshebaev qui s'était illustré avec le BM Atlético de Madrid, cette rencontre est l'affiche de ces huitièmes de finales. Et à la Hala Legionów de Kielce, les lions concédèrent à un défaite de 32 à 28 dans un match très engagé et très physique mais après le match, lors de la conférence de presse le coach de Vive Targi Kielce reprocha au coach islandais de Rhein-Neckar Löwen, Guðmundur Guðmundsson d'avoir fait des gestes anti sportif lors de la rencontre, celui-ci l'ayant alors traité de menteur et que ce n'était pas la première fois qu'il se comportait comme tels, Talant Dujshebaev s'est alors emparé du micro du coach islandais en simulant des gestes d’un goût franchement douteux[7]. Après cet incident, l'ambiance ne pouvait être que chaude du côté de Mannheim mais poussé par 8805 supporters[8] le lions s'impose 27 à 23 remontant donc leur handicap de cinq but, éliminant le Vive Targi Kielce sur un total de 55 à 55 selon la règle du nombre de but marqué à l'extérieur. Du côté de Talant Dujshebaev, la Fédération européenne de handball décida de le sanctionner avec quatre matchs de suspensions[9] ainsi que 5000€ d'amende[10]. Après cette épisode qui fit la polémique dans le monde du handball, le club dû affronter le FC Barcelone, une très belle affiche entre deux clubs très renommé en Europe. Lors du match à la SAP Arena, le club crée l'exploit de leur infligé un 38 à 31, soit sept but d'écart et dès lors peu sont les gens qui pensent que le FC Barcelone passera en quart de finale et pourtant le club catalan réussi à remonter cette handicap de sept but en infligeant un 31 à 24 aux lions et parviennent à se qualifier sur un totale de 62 à 62 grâce à la règle du nombre de but marqué à l'extérieur.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès du Rhein-Neckar Löwen
Compétitions internationales Compétitions nationales

Bilan saison par saison[modifier | modifier le code]

Saison Division Place Coupe Europe*
2002-2003 2. Bundesliga 1er 2e tour --
2003-2004 Bundesliga 16e 2e tour --
2004-2005 2. Bundesliga 2e 2e tour --
2005-2006 Bundesliga 6e Finale --
2006-2007 Bundesliga 8e Finale EHF : 1/8 finale
2007-2008 Bundesliga 4e 1/2 finale CVC : Finale
2008-2009 Bundesliga 3e 1/2 finale LDC : 1/2 finale
2009-2010 Bundesliga 4e Finale LDC : 1/4 finale
2010-2011 Bundesliga 4e 1/2 finale LDC : 1/2 finale
2011-2012 Bundesliga 5e 1/8 finale EHF : 1/2 finale
2012-2013 Bundesliga 3e 1/4 finale EHF : Vainqueur
2013-2014 Bundesliga LDC : 2e 1/2 finale 1/4 de finale
2014-2015 Bundesliga . LDC : .

* Légende : LDC=Ligue Des Champions; CVC=Coupe des Vainqueurs de Coupe; EHF= Coupe EHF
Source : (en) « Historique des participations européennes du club » (consulté le 29 septembre 2014)

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Le SG Kronau/Östringen face au HSG Wetzlar en 2006.
Le SG Kronau/Östringen face au HSG Wetzlar en 2006.
Effectif 2014-2015
Nat. Nom Poste Date de naiss. Taille Arrivée Fin contrat Club précédent
12 Drapeau : Croatie Roko Peribonio Gardien 16/10/1991 1,94 m 2013  ? Drapeau : Allemagne TVG Großsachsen
20 Drapeau : Danemark Niklas Landin Jacobsen Gardien 19/12/1988 2,00 m 2012 2015 Drapeau : Danemark BSV Bjerringbro-Silkeborg
23 Drapeau : Allemagne Bastian Rutschmann Gardien 30/12/1982 1,95 m 2014 2015 Drapeau : Allemagne HBW Balingen-Weilstetten
2 Drapeau : Suisse Andy Schmid Demi-centre 30/08/1983 1,90 m 2010 2014 Drapeau : Danemark BSV Bjerringbro-Silkeborg
3 Drapeau : Allemagne Uwe Gensheimer Ailier gauche 26/10/1986 1,88 m 2003 2014 Drapeau : Allemagne TV MA-Friedrichsfeld
4 Drapeau : Allemagne Stefan Kneer Arrière gauche 15/12/1985 1,94 m 2014 2016 Drapeau : Allemagne SC Magdebourg
10 Drapeau : Allemagne Tim Suton Arrière gauche 08/05/1991 1,91 m 2013 2017 Drapeau : Allemagne HG Saarlouis
11 Drapeau : Islande Stefán Rafn Sigurmannsson Ailier gauche 19/05/1990 1,96 m 2012 2015 Drapeau : Islande Haukar Hafnarfjörður
18 Drapeau : Norvège Bjarte Myrhol Pivot 29/05/1982 1,90 m 2009 2014 Drapeau : Allemagne HSG Nordhorn-Lingen
19 Drapeau : Allemagne Marius Steinhauser Ailier droit 06/02/1993 1,87 m 2012 2014 Drapeau : Allemagne HG Oftersheim/Schwetzingen
22 Drapeau : Danemark Mads Mensah Larsen Demi-centre 12/08/1991 1,88 m 2014 2016 Drapeau : Danemark Aalborg Håndbold
24 Drapeau : Allemagne Patrick Groetzki Ailier droit 04/07/1989 1,89 m 2007 2014 Drapeau : Allemagne SG Pforzheim/Eutingen
27 Drapeau : Norvège Harald Reinkind Arrière droit 17/08/1992 1,97 m 2014 2016 Drapeau : Norvège Fyllingen Håndball
30 Drapeau : Espagne Gedeón Guardiola Pivot 01/10/1984 1,99 m 2012 2014 Drapeau : Espagne SDC San Antonio
32 Drapeau : Islande Alexander Petersson Arrière droit 02/07/1980 1,86 m 2012 2015 Drapeau : Allemagne Füchse Berlin
60 Drapeau : Suède Kim Ekdahl Du Rietz Arrière gauche 23/07/1989 1,94 m 2012 2015 Drapeau : France HBC Nantes

Transferts[modifier | modifier le code]

Arrivées 2014-2015
Départs 2014-2015
Arrivées 2015-2016
Départs 2015-2016

Personnalités célèbres liés au club[modifier | modifier le code]

Joueurs[modifier | modifier le code]

En gras, les joueurs actuellement au club :

Entraîneurs successifs[modifier | modifier le code]

Groupe de supporters[modifier | modifier le code]

Le club possède un groupe de supporters nommés Baden-Lions. Le groupe de supporters est considéré comme les meilleurs de la Bundesliga avec les "sprats zèbre" du THW Kiel. Les Baden-Lions sont le premier groupe de supporters de la SG Kronau/Östringen, en avril 2010, ils sont au nombre de groupe de 469. Ce sont également les créateurs de la revue "Löwengebrüll" ou en français "Rugissement du lion" qui parait pour chaque match à domicile.

Affluences[modifier | modifier le code]

Saison Affluence moyenne
2002/03 1 596 spectateurs
2003/04 2 965 spectateurs
2004/05 1 951 spectateurs
2005/06 7 268 spectateurs
2006/07 8 349 spectateurs
2007/08 9 246 spectateurs
2008/09 7 923 spectateurs
2009/10 7 431 spectateurs
2010/11 8 033 spectateurs
2011/12 6 574 spectateurs
2012/13 7 867 spectateurs
2013/14 7 301 spectateurs

Infrastructure[modifier | modifier le code]

La SAP Arena est la salle du Rhein-Neckar Löwen, elle possède une capacité de 14 000 places, la salle appartient à Dietmar Hopp.

Galerie photo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées palmares.
  2. (en) « Campagne européenne 2006-2007 du SG Kronau/Östringen (Coupe EHF) », sur Site officiel de l'EHF (consulté le 3 avril 2014)
  3. (en) « Campagne européenne 2007-2008 du Rhein-Neckar Löwen (Finale CVC) », sur Site officiel de l'EHF (consulté le 3 avril 2014)
  4. (en) « Campagne européenne 2008-2009 du Rhein-Neckar Löwen (Demi-finale LDC) », sur Site officiel de l'EHF (consulté le 3 avril 2014)
  5. (en) « Campagne européenne 2010-2011 du Rhein-Neckar Löwen (Demi-finale LDC) », sur Site officiel de l'EHF (consulté le 3 avril 2014)
  6. (en) « Campagne européenne 2012-2013 du Rhein-Neckar Löwen (Vainqueur EHF) », sur Site officiel de l'EHF (consulté le 3 avril 2014)
  7. « Jeux de mains entre Dujshebaev et Gudmundsson », sur handnews,‎ 24 mars 2014 (consulté le 29 juillet 2014)
  8. « Rhein-Nekar Löwen-Vive Targi Kielce », sur www.eurohandball.com,‎ 31 mars 2014 (consulté le 29 juillet 2014)
  9. « Talant Dujshebaev suspendu 4 matchs », sur handnews,‎ 2 juillet 2014 (consulté le 29 juillet 2014)
  10. « 5000 € d’amende pour Talant Dujshebaev », sur handnews,‎ 27 mars 2014 (consulté le 29 juillet 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]