Rezonville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rezonville
Église Saint-Auteur.
Église Saint-Auteur.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Metz-Campagne
Canton Ars-sur-Moselle
Intercommunalité Communauté de communes du Val de Moselle
Maire
Mandat
Marielle Payen
2014-2020
Code postal 57130
Code commune 57578
Démographie
Gentilé Rezonvillois [1]
Population
municipale
328 hab. (2011)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 05′ 54″ N 5° 59′ 28″ E / 49.0983, 5.991149° 05′ 54″ Nord 5° 59′ 28″ Est / 49.0983, 5.9911  
Altitude Min. 230 m – Max. 321 m
Superficie 13,45 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Rezonville

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Rezonville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rezonville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rezonville

Rezonville est une commune française, située dans le département de la Moselle en région Lorraine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte de la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Resonvilla (1212); Resonville (1233); Rexonville (1336); Rizonville (1423); Regnonville (1606); Renonville (1610); Resonville (1617); Rehonville (1636); Rosonville/Rezonvelle (1756); Rizonville (1801); Resenweiler (1940–44).

Histoire[modifier | modifier le code]

Resionisvilla au Xe siècle. Possession de l'abbaye messine de Saint-Arnould dès le VIIe siècle, puis de l'abbaye de Gorze au Xe siècle et jusqu'à la Révolution française.

En 1817, Rezonville, village de l'ancienne province des Trois-Évêchés, avait pour annexe le hameau de Flavigny. À cette époque, il y avait 530 habitants répartis dans 80 maisons.

Plan de la bataille de Rezonville, dans l'article La Bataille de Rezonville, par Émile Ollivier, dans la Revue des deux Mondes, tome 15 (1913).

Le 16 août 1870 à Rezonville, les troupes prussiennes débordant par le sud l'armée française (armée du Rhin), l'obligèrent à une bataille dont le résultat fut l'ordre de repli sur Metz, donné par le commandant français, le maréchal Bazaine. Une seconde bataille, le 18, sur la ligne Gravelotte-Saint-Privat, aboutit à l'enfermement dans Metz de l'armée française.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995   Marielle Payen    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 328 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
475 426 512 526 591 542 578 587 454
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
460 478 480 449 387 388 382 380 355
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
348 306 286 235 269 226 230 227 235
1990 1999 2004 2006 2009 2011 - - -
287 329 360 354 338 328 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Vestiges gallo-romains* : ancien camp, monnaies.
  • Monuments commémoratifs de la guerre de 1870.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Église Saint-Auteur : remaniée au XIXe siècle ; l'ancien chœur roman du XIIe siècle est devenu la sacristie ; fonts baptismaux (1614), statue de la Vierge de Tantelainville (pèlerinage). Elle possède aussi une vieille bâtisse sur la place Saint-Fernand datant du XIXe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]