Revue Jules Verne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Revue Jules Verne  
Discipline Littérature
Langue Français
Directeur de publication Alexandre Tarrieu
Publication
Maison d’édition Centre international Jules Verne (France)
Fréquence Semestriel
Indexation
ISSN 1280-9136
Liens

Fondée en 1996[1] par le Centre International Jules Verne à Amiens, sous l’impulsion de Jean-Paul Dekiss[2], la Revue Jules Verne est une publication semestrielle, qui a succédé au bulletin « J.V.», édité de 1987 à 1996 (37 numéros). Elle a pour mission d’explorer l’œuvre de Jules Verne sous tous ses aspects pour en produire une connaissance précise, une critique informée et une approche accessible. La revue développe aussi une réflexion sur la place et l’impact de l'auteur dans le monde contemporain et ses imaginaires.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le comité de rédaction de la revue Jules Verne s’efforce de regrouper les approches diverses au cœur d'un programme thématique qui propose des textes littéraires, scientifiques ou artistiques. Depuis 1996, la revue Jules Verne fédère ainsi les recherches de la plupart des auteurs verniens dans le monde.

La revue consacre régulièrement un numéro complet à un entretien avec une personnalité intellectuelle, littéraire ou culturelle, placée sous l’influence de l’œuvre de Jules Verne. Julien Gracq[3] (no 10), Michel Serres (no 13/14), Michel Butor ou Péter Esterházy (no 18) et Régis Debray ont contribué à ces conversations fertiles qui ponctuent la ligne éditoriale de la revue.

De 2003 à 2011, la revue fut publiée en partenariat avec la ville, la bibliothèque d'Amiens et les amis de la bibliothèque de Nantes, la Maison de Jules Verne à Amiens, restaurée par le Centre International Jules Verne sous la forme d'une délégation de service public, et le Musée Jules-Verne de Nantes s’associaient ainsi pour présenter au cœur de la publication l'actualité muséale consacrée à Jules Verne en France.

La Revue Jules Verne reçoit le soutien du Centre national du livre (CNL).

Rédacteurs et contributeurs[modifier | modifier le code]

Comité de rédaction actuel[modifier | modifier le code]

Claude Lepagnez (depuis 1996), Marc Sayous (depuis 2011), Alexandre Tarrieu (depuis 1998).

Personnalités contribuant à la revue[modifier | modifier le code]

François Angelier, Luis Britto Garcia, Michel Butor, Régis Debray, Péter Esterházy, Pierre Garnier, Jean-Paul Gourévitch, Julien Gracq, Jean-Pierre Haigneré, Christine Janin, Bernard Kouchner, Jean Malaurie, Jean-Yves Mollier,Erik Orsenna, Jack Ralite, Pierre Riché, Gilles de Robien, Gonzague Saint-Bris, Michel Serres, Jean-Luc Steinmetz, Jean-Claude Yon, etc.

Principaux contributeurs[modifier | modifier le code]

Philippe Burgaud, Christian Chelebourg, Daniel Compère, Cécile Compère, Volker Dehs, Jean-Paul Dekiss, Olivier Dumas, Arthur B. Evans, Piero Gondolo della Riva, Colette Le Lay, Claude Lepagnez, Agnès Marcetteau-Paul, Jean-Michel Margot, Jean-Jacques Nasoni, Jean-Yves Paumier, Jean-Pierre Picot, Robert Pourvoyeur, Samuel Sadaune, Olivier Sauzereau, Philippe Scheinhardt, Michel Serres, Laurence Sudret, Alexandre Tarrieu, Philippe Valetoux

Numéros et thématiques[modifier | modifier le code]

  • 1 : Géants des mers (sur le Great Eastern)
  • 2 : L’Argent
  • 3 : Un écrivain célèbre et méconnu
  • 4 : Voyageur ou sédentaire
  • 5 : L’Or
  • 6 : L’Énigmatique Orénoque
  • 7 : Jules Verne et la cité
  • 8 : Un vingtième siècle d’images (Bande-dessinée)
  • 9 : Jules Verne au féminin
  • 10 : Julien Gracq
  • 11 : Le théâtre de jeunesse (les premières pièces de théâtre de Jules Verne, avec la publication de la pièce de théâtre Les Pailles rompues)
  • 12 : Qu’est-ce qu’une Maison d’écrivain ?
  • 13/14 : Michel Serres
  • 15 : Jules Verne et les États-Unis
  • 16 : Les territoires de l’espace
  • 17 : Jules Verne et les pôles
  • 18 : Michel Butor/ Péter Esterházy
  • 19/20 : Mondial Jules Verne
  • 21 : Le ciel astronomique
  • 22/23 : 2005, année Jules Verne
  • 24 : Jules Verne et la musique
  • 25 : La science en drame
  • 26 : Jules Verne en ligne, édition critique
  • 27 : Jules Verne et la poésie
  • 28 : Jules Verne à table (gastronomie)
  • 29 : Jules Verne au Canada
  • 30 : Les Voyages à l’étranger : un phénomène éditorial
  • 31 : Maître Zacharius, horloger genevois
  • 32 : D’un biographe l’autre (sur un siècle de biographie autour de Jules Verne)
  • 33/34 : Les arts de la représentation (représenter Jules Verne au cinéma, au théâtre, en peinture, en sculpture etc.)
  • 35 : Conversations sous influence, Régis Debray | Jean-Paul Dekiss
  • 36 : À la vie, à la mort !
  • 37 : Hetzel, Éditeur par excellence[4]
  • 38 : Chair, entre allusions & illusions (La sexualité)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Renaud Pasquier, « Peut-on encore lire Jules Verne », Dominique Rabaté (dir.), L’Art et la question de la valeur : textes réunis et présentés par Dominique Rabaté, Presses universitaires de Bordeaux, 2007, p. 188. (ISBN 978-2-86781-451-8) (Communications issues d'un séminaire de l'Équipe Modernités, Université de Bordeaux 3 en 2004-2005. Numéro 25 de la revue Modernités (ISSN 0986-6019), Identifiant pérenne de la notice SUDOC
  2. Michel Serres et Jean-Paul Dekiss, Jules Verne, la science et l'homme contemporain : conversations avec Jean-Paul Dekiss, éditions Le Pommier, 2003, p. 206. (ISBN 2-74650153-8) Identifiant pérenne de la notice SUDOC.
  3. Annoncée dans Le Point no 1477, 2001.
  4. Jean-Paul Gourévitch, Pierre-Jules Hetzel, un bicentenaire extraordinaire, Revue Plume, janvier-mars 2014, p. 5

Liens externes[modifier | modifier le code]