Reverso (montre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reverso.

Créée dans les années 1930 pour doter les poignets des joueurs de polo, la Reverso est considérée de tous comme la plus emblématique des montre Jaeger-LeCoultre. Son ingénieux design permet au boîtier de pivoter sur lui-même pour en protéger le cadran. Malgré sa vocation sportive initiale, cette montre d’inspiration Art déco s’extirpe rapidement du cadre restreint de l’univers athlétique pour s’attirer les faveurs d’un public séduit par la possibilité de personnaliser le verso du boîtier. Au fil des années, elle est déclinée en une multitude de versions – montres à double cadran, modèles féminins, etc. – et se pare de diverses complications et fonctions horlogères. À l’heure actuelle, quatre collections existent au sein de la gamme Reverso (Classique, Complications, Joaillerie et Squadra), et la Manufacture entretient toujours des liens indéfectibles avec le monde du polo, par le biais de nombreux partenariats internationaux et à travers ses ambassadeurs internationaux.

Historique[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

Le concept qui allait donner naissance à la Reverso voit le jour en 1931 dans un club de polo britannique de l’Inde coloniale. César de Trey, citoyen helvétique, distributeur de montres de luxe et ami intime de Jacques-David LeCoultre, est alors de passage dans le pays pour affaires[1]. À l’issue d’une partie de polo, l’un des joueurs – un officier de l’armée britannique – montre à de Trey son garde-temps à la glace brisée et le met au défi de mettre au point un modèle suffisamment robuste pour supporter les chocs occasionnés par la pratique du polo sans s’en trouver altéré[2].

César de Trey confie la conception du mouvement horloger à Jacques-David LeCoultre et celle du boîtier à l’ingénieur Alfred Chauvot, qui dépose le 4 mars 1931 un brevet pour une « montre susceptible de coulisser dans son support et pouvant se retourner sur elle-même[2].». Grâce à ce mécanisme, le porteur du garde-temps peut faire pivoter le boîtier à 180 degrés pour protéger son cadran[2]. L’idée révolutionnaire[3] est baptisée Reverso – du latin « je me retourne » – et manufacturée par Jaeger-LeCoultre[4]. Les premiers modèles sont expédiés en Inde pour y être testés par des joueurs de polo[5].

Très vite, la popularité du modèle dépasse les frontières du monde du sport[6]. Dès les années 1930, les clients peuvent choisir parmi des dizaines de modèles le cadran qui ornera leur Reverso. Si le noir, l’argent et le blanc sont plébiscités, d’autres teintes sont également prisées par quelques clients, comme le marron, le bleu et le rouge. Ces modèles colorés sont, à l’heure actuelle, des pièces de collection extrêmement recherchées car rarissimes[7]. Aujourd’hui, la montre est reconnue de tous comme un symbole du design Art Déco et un modèle emblématique de l’histoire horlogère[8]

Reverso Duo et Duetto[modifier | modifier le code]

En 1994, un nouveau concept fait son entrée dans la gamme Reverso, dotant chaque face du boîtier pivotant d’un cadran distinct. Tandis que le recto affiche l’heure locale, le verso indique le fuseau horaire sélectionné par le porteur de la montre. Le modèle est baptisé Reverso Duo[5].

Trois ans plus tard, une version féminine, appelée Reverso Duetto, voit le jour. Elle affiche les heures diurnes au recto et les heures nocturnes sur un verso serti[9]. Les deux cadrans sont animés par un même mouvement[10].

Évolutions[modifier | modifier le code]

Bien que le design de la Reverso ait connu très peu de changements depuis sa première mouture[3], la ligne a beaucoup évolué en termes de fonctionnalités et de caractéristiques.

En 1979, la Reverso se dote d’un boîtier plus plat et le triple-godrons qui, depuis toujours, surplombe et souligne les cadrans est réinterprété en double-godron. Trois ans plus tard, la Reverso accueille ses premières versions serties de diamants. La même année, un modèle créé pour le marché français interprète pour la première fois la forme carrée, délaissant temporairement le traditionnel rectangle[11].

En 1984, le boîtier de la Reverso est entièrement revisité pour offrir un confort d’usage sans précédent, garantir une sécurité absolue lors du retournement et une étanchéité parfaite. Dès lors, chaque boîtier de Reverso comporte plus de cinquante éléments[12].

À l’occasion de son 60e anniversaire, en 1991, Jaeger-LeCoultre dévoile une série de modèles produits en édition limitée – d’abord en or rose, puis en platine – et dote la Reverso de sa toute première complication, une date à aiguille. D’autres complications viendront enrichir la montre durant cette décennie : un tourbillon (1993), une répétition minute (1994), un chronographe rétrograde (1996), un mécanisme de fuseaux horaire (1998), et un quantième perpétuel (2000)[8].

En 2001, le premier modèle de la série platine arbore un calibre extraplat squeletté encadré par un nouveau décor : le motif soleillé. L’année suivante, la Reverso se pare d’un double barillet 8 jours, qui lui confère une précision sans égale et une réserve de marche dépassant la semaine. Avec sa grande date, le modèle anniversaire ouvre le chapitre des Grande Reverso (2000)[8].

En 2006, la Reverso grande complication à triptyque est la première montre de l’histoire de l’horlogerie dotée de trois cadrans animés par un même mouvement : au recto, le temps civil ; au verso, le temps sidéral ; sur le brancard, le temps perpétuel, activé toutes les 24 heures à minuit[13]. En 2008, un tourbillon sphérique est mis au point pour la Reverso Gyrotourbillon 2, première montre-bracelet comportant un ressort spiral de forme cylindrique[14]. Enfin, en 2011, Jaeger-LeCoultre célèbre le 80e anniversaire de la ligne en lançant la Grande Reverso Ultra Thin[8].

Collections[modifier | modifier le code]

Classique[modifier | modifier le code]

Les modèles Reverso Classique conservent les formes géométriques et le style Art Déco du modèle de 1931. Ils sont disponibles dans le format original, dans une déclinaison féminine plus compacte et en version élargie Grande Reverso. Les modèles Reverso Classique conservent les formes géométriques et le style Art Déco du modèle de 1931. Ils sont disponibles dans le format original, dans une déclinaison féminine plus compacte et en version élargie Grande Reverso[15].

Complications[modifier | modifier le code]

La collection Reverso Complication comprend les modèles Reverso Duo – munis d’un cadran secondaire affichant un second fuseau horaire – ainsi que les garde-temps dotés de diverses complications comme l’heure, la minute et la seconde, l’affichage 24 heures ; la répétition minute ; la date et le mois ; les phases de la lune ou encore l’indicateur jour/nuit[16].

Joaillerie[modifier | modifier le code]

La gamme Reverso Joaillerie se compose de montres féminines serties, dont les modèles Duetto, dont le fond est serti de diamants. Depuis le début de l’année 2013, la collection s’est enrichie de plusieurs pièces de haute joaillerie : la Reverso Squadra Art Ice, dont le cadran est entièrement pavé de diamants et de saphirs grâce à la technique du sertissage neige ; la Grande Reverso Rock Setting et son cadran pavé de diamants ; et la Grande Reverso Grande Reverso Ultra Thin Neva[17].

Squadra[modifier | modifier le code]

La ligne Reverso Squadra se pare de cadrans carrés et revient aux racines sportives de la collection, tant dans les modèles pour hommes que dans ceux destinés aux dames. Ces montres sont munies de diverses fonctions à vocation sportive comme le remontage automatique, le chronographe ou les indicateurs luminescents[17]. Certains modèles adoptent des matériaux non-conventionnels comme le caoutchouc, le titane ou la céramique, tandis que la Reverso Squadra Lady propose également un mécanisme permettant de changer de bracelet en un clin d’œil. La Reverso Squadra World Chronograph Polo Fields est considérée comme la montre la plus complexe jamais réalisée par Jaeger-LeCoultre[18].

Artisanat[modifier | modifier le code]

L’une des caractéristiques propres à la ligne Reverso remonte à sa création, dans les années 1930, et va à l’encontre de la mode des garde-temps au fond transparent révélant tous les mécanismes internes : la possibilité de personnaliser le fond du boîtier. Si le client a l’opportunité de faire orner le fond de son boîtier de n’importe quel motif, il a également le choix entre émaillage, gravure et sertissage de pierres précieuses, toujours réalisé en interne[19]. Toutes les techniques traditionnelles d’émaillage, qui nécessitent plusieurs semaines de travail, sont proposées : émail grand feu, champlevé, translucide et cloisonné. La gravure peut être réalisée au trait, en relief et peut être laquée comme sertie. Pour le sertissage, chaque pierre est posée et individuellement ajustée et le serti grains perlé[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anne-Sophie Mallard, « Jaeger-LeCoultre - 180 ans de créations horlogères »,‎ 2006-10-23
  2. a, b et c « La Reverso de Jaeger LeCoultre : 75 ans et toujours aussi jeune et belle »,‎ 2006-10-23
  3. a et b JESSICA MICHAULT, « The Only Way to Put Time in Reverse »,‎ 2011-12-02
  4. Kristian Haagen, « Jaeger-LeCoultre - A European Favorite »,‎ 2011-02-10
  5. a et b Jaeger-LeCoultre: La Grande Maison, Franco Cologni, Flammarion, 2006.
  6. « Jaeger-LeCoultre Reverso »,‎ 2012-12-03
  7. « Résultats de la vente aux enchères Jaeger-LeCoultre organisée par Artcurial à Paris »,‎ 2011-12-01
  8. a, b, c et d « History of the Jaeger-LeCoultre Reverso »,‎ 2012-2013
  9. « Jaeger-LeCoultre – Reverso The high-precision path from icon to cult-object »,‎ 2011-01
  10. Radhika Seth, « Jaeger-LeCoultre Presents Updates To The Reverso Collection At SIHH 2013 »,‎ 2013-01-22
  11. « Histoire Nouvelle génération de Reverso »
  12. « Jaeger-LeCoultre – Reverso The high-precision path from icon to cult-object »,‎ 2011-01
  13. « La Reverso grande complication à triptyque »,‎ 2006-04-11
  14. « Reverso Gyrotourbillon 2 »,‎ 2008-03
  15. DFV, « Jaeger LeCoultre “Reverso Classique” »,‎ 2011-12-07
  16. « Jaeger-LeCoultre »,‎ Reverso Complications
  17. a et b « Jaeger-LeCoultre Collection Reverso »
  18. « Jaeger-LeCoultre Reverso Squadra World Chronograph Polo Fields »
  19. « Reverso : Jaeger-LeCoultre propose de nouvelles options de personnalisation de votre montre »,‎ 2011-05-18
  20. Mike Disher, « Jaeger-LeCoultre Offers Online Reverso Personalization Service »,‎ 2011-05-13

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]