Retraite à taux plein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La « retraite à taux plein » est la pension de retraite au niveau de référence prévu par le système. Le concept a été pensé dans le cadre d'un système de retraite par répartition où il existe des minorations (ou « décotes ») ou des majorations (ou « surcotes »), comme c'est le cas des régimes de retraite de base français ; il n'est pas utile lorsqu'on parle de retraite complémentaire ou de retraite par capitalisation.

Le taux plein s'obtient lorsque la durée de cotisations de référence est atteinte, ou, à défaut, lorsqu'on a un âge fixé par la loi. La réforme 2010 des retraites prévoit d'augmenter progressivement ces deux paramètres : l'âge légal normal jusqu'à 67 ans (65 ans en 2010), et le nombre normal de trimestres jusqu'à 170 (160 en 2010)[1] ; un vaste mouvement social s'y oppose.

En France,

  • Pour un fonctionnaire, le taux plein est de 75 % de l'indice de rémunération détenu six mois avant la cessation d'activité (les primes et autres accessoires qui représentent souvent entre 20 et 30 % de la rémunération de l'agent sont exclus du calcul).
  • Pour les autres travailleurs le taux plein de la retraite est de 50 % de la rémunération (tous éléments inclus, y compris les primes) des 25 meilleures années de travail.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ces deux nombres normaux sont ceux du cas général, dans certains cas particuliers il existe des réductions sur l'âge qui donne droit au taux plein ou des majorations sur le nombre de trimestres validés

Voir aussi[modifier | modifier le code]