Retournement de l'estomac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le retournement de l'estomac (torsion d'estomac, volvulus) est un syndrome qui touche uniquement les chiens, notamment les grands tels le Berger allemand, le Bouvier bernois le Doberman, les dogues, le Labrador, le Setter, le Terre neuve, les lévriers et d'autres races de taille moyenne et même, plus rarement, de petite taille. Il apparaît fréquemment chez les chiens vieillissants et il est souvent lié à une splénomégalie. Ce syndrome peut être mortel au bout de 2 à 12 heures. Il s'agit d'une urgence vétérinaire qui nécessite généralement une intervention chirurgicale incluant une gastropexie pour éviter les récidives. Si l'opération a lieu assez tôt sur un animal encore jeune et en bonne condition, les chances de survie sont excellentes. Le pronostic est beaucoup moins bon lorsqu'il s'agit d'un animal âgé et lorsque l'état de choc est déjà avancé. La gastropexie réduit le taux de récidives à 5 %.

Il existe probablement un ou plusieurs facteurs héréditaires qui prédisposent au syndrome du retournement d'estomac. Les individus de certaines lignées semblent y être plus sujets que d'autres. Les chiens nerveux voire anxieux, les gloutons sont également sensibles. Le stress pourrait aussi jouer un rôle. Des théories plus récentes impliquent les aliments trop digestes qui favorisent la flaccidité des muscles gastriques. L'estomac perd de sa tonicité et se retourne plus facilement. Certaines torsions de l'estomac font suite à une torsion de la rate. Mais il arrive aussi que l'estomac entraîne la rate dans sa torsion.

Symptômes[modifier | modifier le code]

  • Le chien est agité, il se déplace constamment,
  • son faciès est crispé
  • il marche, le dos voûté
  • il bave anormalement (mousse),
  • il s’assoit et garde la tête droite,
  • il se regarde le flanc gauche,
  • il boit anormalement,
  • il tente de vomir, généralement sans succès mais pas toujours,
  • il a la peau du ventre tendue, un gros ventre qui sonne creux (météorisation)

Ces symptômes peuvent être plus ou moins prononcés, voire absents. Il existe des torsions partielles qui ne provoquent pratiquement aucune météorisation. Le chien essaie de vomir et parfois il y parvient. Couché sur le côté, il est calme et ne semble pas souffrir du tout. On ne remarque le problème que lorsqu’il se lève et marche (« comme sur des œufs », le dos voûté). Mais quel que soit le degré du retournement, il est toujours urgent d’intervenir.

L’estomac est attaché par des ligaments, en deux points, dans la cage thoracique ; sa musculature se contracte et se relâche (motilité gastrique), au moment de la digestion. S’il se retourne sur lui-même, ses deux orifices l’œsophage et le duodénum se ferment sous l’effet de la torsion. Le bol alimentaire qu’il contient fermente alors rapidement. Il y a production de gaz qui ne peuvent s’échapper. L’estomac gonfle (météorisation) et comprime les organes voisins. La torsion bloque la circulation sanguine. L’état de choc s’installe peu à peu.

Mesures à prendre[modifier | modifier le code]

  1. appeler de toute urgence un vétérinaire, lui expliquer la situation, et faire mandater (dans la mesure du possible) une ambulance pour chien/chat en urgence ;
  2. amener l'animal le plus rapidement possible chez le vétérinaire ;
  3. si l'abdomen du chien est très volumineux, si l'on sent que son ventre est dur, si l'on voit que le chien souffre, c'est-à-dire que le problème a commencé voilà plusieurs heures, appeler le vétérinaire et se faire guider pour tenter de percer l'estomac. Cette opération est difficile mais peut sauver le chien. La perforation de l'estomac permet de laisser les gaz s'échapper de manière à abaisser la pression sur les autres organes. Attention: l'effet est temporaire (le trou se referme en quelques minutes); il reste impératif d'opérer rapidement.

Mesures préventives[modifier | modifier le code]

Il est possible de limiter les risques en fractionnant les repas (trois repas quotidiens) afin de ne jamais trop remplir l'estomac. Les chiens devraient toujours pouvoir manger à leur hauteur, dans le calme et en toute tranquillité. Ensuite, les laisser digérer au repos, pendant au moins 2 heures. Penser, après une opération/un animal à jeun, à fractionner les prises d'eau. Ne pas laisser le chien se jeter sur sa gamelle, un bac d'eau.. cette première prise peut suffire à tout déclencher.. Il vaut mieux verser un fond d'eau, et en remettre toutes les 10 minutes, le temps pour que l'estomac se "remette dans son état habituel".. et que le chien soit moins assoiffé, donc moins pressé de boire.

Il existe aussi une opération qui consiste à attacher l'estomac du chien pour prévenir l'incident. C'est un peu coûteux (autour des 300$) mais ça protège l'animal toute sa vie. À discuter avec un vétérinaire spécialiste. Souvent suggéré en même temps que la castration de l'animal.[réf. souhaitée]

Lorsque l'animal est en état de SDTE, qu'il a donc été opéré, en cas de doute sur l'opération, sur le vétérinaire. . notamment quand on ne connaît pas, n'hésitez pas à insister pour savoir si le chien a bien eu les pexies. En cas de doute, seul le scanner dira si oui ou non l'estomac est attaché, sinon, une autre SDTE est à craindre dans les 9 à 12 mois à venir. Ou bien, dans la mesure du possible, penser à mentionner les pexies auprès du médecin (malgré leur nécessité, et l'évidence de cet acte, certains vétérinaires n'en mettent pas..).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]