Retour à l'état sauvage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Into the wild.
Retour à l'état sauvage
Image illustrative de l'article Retour à l'état sauvage
Logo de la série La guerre des Clans en anglais

Auteur Erin Hunter
Genre Fantasy
Version originale
Titre original Into the Wild
Éditeur original HarperCollins, Avon Publications
Langue originale Anglais
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Date de parution originale Canada – 9 janvier 2003
ISBN original 978-0060000028
Version française
Traducteur Cécile Pournin
Éditeur Pocket Jeunesse
Date de parution 5 mars 2007
Couverture Wayne McLoughlin
Nombre de pages 305
ISBN 978-2266168656
Série La Guerre des clans
Chronologie
À feu et à sang Suivant

Retour à l'état sauvage (Into the Wild) est le premier roman pour la jeunesse de la série La Guerre des clans d'Erin Hunter. L'intrigue est centrée autour de l'intégration de Rusty, un chat domestique, dans un clan de chats harets nommé le clan du Tonnerre. Le chat, rebaptisé Nuage de feu, devra apprendre à survivre dans la forêt et à se battre contre les autres clans.

L'univers de La guerre des clans est créé par Victoria Holmes qui développe toute la mythologie et les règles de ces chats harets vivant dans la forêt. L'écriture du roman est confiée à Kate Cary et le duo Holmes/Cary est caché sous le nom de plume d'Erin Hunter. Le livre est publié janvier 2003, d'abord au Canada, puis aux États-Unis et au Royaume-Uni. De nombreuses traductions suivront, dont la traduction française réalisée par Cécile Pournin et publiée en mars 2007.

Retour à l'état sauvage contient de nombreux thèmes tels que la famille, la bravoure ou la survie. Il a reçu des échos positifs de la presse spécialisée dans les livres pour la jeunesse.

Résumé[modifier | modifier le code]

Rusty est décrit comme un chat roux rêvant de vie sauvage.

Le roman s'ouvre sur un prologue guerrier où le clan du Tonnerre, et celui de la Rivière s'affrontent. Le clan du Tonnerre est dominé en nombre et leur chef ordonne la retraite. Une allusion cachée est faite au héros sous la forme d'une prophétie du clan donnée par les esprits de leurs ancêtres : « Seul le feu peut sauver votre clan ».

Rusty est un chat domestique ordinaire qui rêve d'une vie sauvage, chasser son propre gibier et dormir à la belle étoile. Une nuit, il décide d'explorer la forêt avoisinant sa maison. Rusty pénètre tout de même dans les bois, où il rencontre Étoile bleue, la meneuse du Clan du Tonnerre. Après un combat contre l'un des membres du clan, Rusty accepte sa proposition de rejoindre la troupe et est baptisé Nuage de Feu, apprenti du Clan du Tonnerre. Les autres membres du Clan n'acceptent pas immédiatement Nuage de feu en raison de ses gènes de chat domestique, mais il se fait peu à peu une place en prouvant sa bravoure, son courage et sa loyauté envers le Clan du Tonnerre.

Les chats n'ont pas d'ennemis naturels dans la forêt, mais ils peuvent se battre entre eux pour gagner de nouveaux terrains de chasse, régler un différend ou même chasser des guerriers adverses d'un territoire qui n'est pas le leur. Trois autres clans se partagent ce territoire : le clan de la Rivière, le clan du Vent et le clan de l'Ombre.

Nuage de Feu devient rapidement le meilleur ami de Nuage Gris et Nuage de Jais, d'autres apprentis du Clan, et tombe amoureux de Petite Feuille, la guérisseuse du clan du Tonnerre. Durant son apprentissage il apprend à chasser, à combattre, à survivre et à comprendre les traditions des Clans. Il se fait une grande amie, Croc Jaune, vieille, arrogante, mais très intelligente guérisseuse exilée du Clan de l'Ombre, et plus tard, ramenée au Clan du Tonnerre, où Nuage de Feu prendra soin d'elle. Étoile brisée le meneur du Clan de l'Ombre menace la forêt, il vole les chatons des autres clans et ne respecte pas le code du guerrier et Nuage de feu va prouver sa valeur en le chassant. Il reçoit alors son nom de guerrier : « Cœur de Feu ».

Historique[modifier | modifier le code]

Conception[modifier | modifier le code]

La forêt fictive du roman est inspirée de la forêt New Forest et d'autres localités d'Angleterre et d'Écosse.

En 2003, HarperCollins demande à Victoria Holmes d'écrire une collection de livres de fantasy autour du sujet des chats harets, mais celle-ci est très peu enthousiaste car elle n'aime ni les chats, ni la fantasy[1] et « ne peut imaginer avoir suffisamment d'idées[2] ». Cependant, elle travaille sur le concept, enrichissant l'intrigue avec des guerres, de la politique, des vengeances, des amours impossibles et des conflits religieux[2]. Elle choisit de créer des clans de chats harets pour pouvoir combiner l'indépendance et la liberté d'un animal sauvage à l'identification facile du lecteur à son animal de compagnie préféré[3]. L'idée d'origine est de créer un unique roman, toutefois, Victoria Holmes développe suffisamment de matière pour écrire plusieurs livres, et l'éditeur décide de créer une série en six volumes[2].

Le premier volume Retour à l'état sauvage est écrit en trois mois par Kate Cary sous le pseudonyme Erin Hunter[4] ; elle est épaulée par Victoria Holmes qui s'assure de la continuité de l'univers, de ses personnages et traditions[3]. Kate Cary a trouvé que s'insérer dans l'univers peuplé de chats construit par Victoria Holmes était facile en raison de son amour pour le félin domestique qui a, selon elle, une personnalité bien définie[3].

La forêt fictive du roman est inspirée de la New Forest[4], des bois autour du Loch Lomond, de la Forêt de Dean et des Highlands[5],[6]. Kate Cary est inspirée par les romans de fantasy d'Enid Blyton, de L.M. Montgomery et par les aventures de Alice Roy de Caroline Quine[3].

Publication[modifier | modifier le code]

Retour à l'état sauvage est publié pour la première fois en couverture rigide par HarperCollins le 9 janvier 2003 au Canada[7]. Le livre sort aux États-Unis le 21 janvier 2003[8] et au Royaume-Uni en février 2003[9]. L'édition en livre de poche sort aux États-Unis le 6 janvier 2004[10] et le 4 septembre 2007 paraissent les versions eBook[11] et Kindle[12]. Un tiers du roman est disponible en ligne sur le site d'HarperCollins[13].

Le roman est traduit en lituanien, en tchèque[6], en japonais[14], en russe[15], en allemand[16] et en coréen[17]. Une version chinoise sort le 31 octobre 2008 avec une carte en 3D représentant Nuage de Feu/Cœur de feu[18]. La version française est traduite par Cécile Pournin et sort aux éditions Pocket Jeunesse le 17 mars 2005[19], puis est réédité en livre de poche le 15 mars 2007[20]

Thèmes[modifier | modifier le code]

Le roman évoque la famille, la perte, l'honneur, la mort, la bravoure et le respect de la loi[21]. Selon le Publishers Weekly, la famille, l'amitié et le sens de la responsabilité font partie du code du guerrier, ensemble des règles que les clans doivent suivre[22]. Books For Youth ajoute que[23] « la mort, la survie, la bravoure et le courage sont les thèmes forts de ce récit. Parmi eux, il y a la déception, la trahison, la responsabilité et le parti pris[24]. »

Réception critique[modifier | modifier le code]

Retour à l'état sauvage a généralement reçu des critiques positives. La revue littéraire Booklist trouve que le roman donne des frissons dans le dos et note que les personnages félins sont réalistes dans leur comportement, ce qui devrait plaire aux fans de la série Ratha's Creature de Clare Bell et de la série Rougemuraille de Brian Jacques[25]. Pour le Publishers Weekly, il est « certain que le livre plaira aux jeunes lecteurs qui se sont demandé quels rêves de grandeurs peuvent hanter les chats[22] ». Selon Kirkus Reviews, le livre « pousse ses lecteurs à regarder minet avec une pointe de nervosité[26] ». Bien que le School Library Journal trouve que le livre n'est pas aussi bien écrit que la série de Rougemuraille, il trouve que le roman présente un « monde fascinant avec une structure complexe[27]. » En revanche, Children's Literature trouve l'écriture monotone[28].

Retour à l'état sauvage a obtenu la troisième place du Young Reader's Choice Award en 2006[6]. Le roman est listé parmi les 10 premiers livre de fantasy pour la jeunesse par Booklist en 2003[29].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Erin Hunter, « Warriors FAQ », The Official Website for the Warriors
  2. a, b et c (en) « Transcript of Erin Hunter Post Chat 6 » (consulté le 24 juillet 2010)
  3. a, b, c et d (en) « INTERVIEW: Erin Hunter », Writers Unboxed (consulté le 2 août 2008)
  4. a et b (en) « Transcript Of Erin Hunter Chat #1 », Wands and Worlds (consulté le 2 mars 2008)
  5. (en) « Kate's Blog: FAQ » (consulté le 2010-07-16)
  6. a, b et c (en) « The Guttersnipe: Warriors Gossip (archived by archive.org) », The Guttersnipe (consulté le 16 mars 2008)
  7. (en) « Amazon (Canada) catalog: Warriors, Book 1: Into the Wild (Hardcover) », Amazon.ca (consulté le 5 avril 2008)
  8. (en) « Aamzon catalog: Into the Wild (Warriors, Book 1) (Hardcover) », sur Amazon.com (consulté le 5 avril 2008)
  9. (en) « Amazon (UK) catalog: Into the Wild (Warriors) (Hardcover) », sur Amazon.co.uk (consulté le 5 avril 2008)
  10. (en) « Warriors #1: Into the Wild (Warriors) (Paperback) », Amazon.com (consulté le 5 avril 2008)
  11. (en) « Warriors #1: Into the Wild (eBook) », Mobipocket eBook (consulté le 5 avril 2008)
  12. (en) « Warriors #1: Into the Wild (Kindle Edition) », Amazon.com (consulté le 5 avril 2008)
  13. (en) « HarperCollins Publishers to Offer Select Books Online for Free. », Wireless News,‎ 12 février 2008 (consulté le 21 juillet 2010)
  14. (ja) « ウォーリアーズ〈1〉ファイヤポー、野生にかえる (単行本) », sur Amazon.co.ja (consulté le 5 avril 2008)
  15. (ru) « Стань диким! », sur OZON.ru (consulté le 5 mars 2008)
  16. (de) (de) « Warrior Cats 01. In die Wildnis: Amazon.de: Erin Hunter, Klaus Weimann: Bücher », Amazon.com (consulté le 16 juillet 2010)
  17. (en) « Erin Hunter Chat #3 Transcript — part 2 », Wands and Worlds (consulté le 2 mars 2008)
  18. (zh) « 晨星網路書店Morningstar::│圖書基本資料│ », Morningstar (consulté le 23 juillet 2010)
  19. (fr) « La guerre des clans, Tome 1 : Retour à l'état sauvage », sur Amazon
  20. (fr) « RETOUR À L’ÉTAT SAUVAGE La guerre des clans - T1 », sur Pocket Jeunesse
  21. (en) « Transcript of the Second Erin Hunter Chat », Wands and Worlds (consulté le 23 mars 2008)
  22. a et b (en) « Into the Wild. (Fiction).(Book Review)(Children's Review)(Brief Article) », Publishers Weekly,‎ 2 » décembre 2002 (consulté le 19 juillet 2010)
  23. (en) « Into the Wild (Warriors, Book 1) by Erin Hunter », sur booksforyouth.com (consulté le 22 août 2010)
  24. (en) « booksforyouth Review », sur booksforyouth.com (consulté le 20 juillet 2010)
  25. (en) Sally Estes, « Hunter, Erin. Into the Wild.(Book Review)(Young Adult Review)(Brief Article) », Booklist,‎ 15 février 2003 (consulté le 19 juillet 2010)
  26. (en) « Kirkus review: Into the Wild », Kirkus Reviews, vol. 71, no 1,‎ janvier 2003, p. 61 (lire en ligne)
  27. (en) Mara Alpert, « Hunter, Erin. Into the Wild.(Book Review)(Children's Review)(Brief Article) », School Library Journal,‎ 1er mai 2003 (consulté le 19 juillet 2010)
  28. (en) « Barnes and Noble: Into the Wild (Warriors Series #1) », sur Barnes & Noble.com (consulté le 2 janvier 2008)
  29. (en) Sally Estes, « Top 10 fantasy books for youth. (Spotlight on SF/Fantasy).(Bibliography) », Booklist,‎ 15 avril 2003 (consulté le 19 juillet 2010)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 10 septembre 2010 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.