Resolute desk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Barack Obama derrière le Resolute Desk quelques jours après son investiture. Sur cette photo le sceau du président est visible sur le tapis, sur la face avant du bureau et sur le drapeau présidentiel à l'arrière.
Ronald Reagan travaillant sur le Resolute Desk. On aperçoit la base de quelques centimètres qu'il a fait rajouter pour rehausser le bureau.
L'arrière du bureau sous la présidence Reagan, avec la plaque en laiton visible.

Le Resolute desk est un grand bureau du XIXe siècle de type partners desk qui sert fréquemment de bureau aux présidents des États-Unis, à la Maison-Blanche dans le bureau ovale. Ce meuble est un cadeau de la reine Victoria au président américain Rutherford B. Hayes en 1880. Il a été construit à partir du bois du navire britannique HMS Resolute.

Il est composé d'un grand plateau, avec bord sculpté et dessus recouvert de cuir tendu, reposant sur deux caissons sculptés. Ces caissons, comme dans tout partners desk, abritent des tiroirs sur les deux côtés (un partners desk étant habituellement destiné à être occupé par deux personnes en face à face). Franklin Roosevelt fit rajouter un panneau central sur l'avant.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1855, un navire baleinier américain retrouve le navire d'exploration polaire britannique HMS Resolute, abandonné et pris dans les glaces du détroit de Davis (entre la Terre de Baffin et le Groenland). Il le ramène dans le Connecticut. Le Congrès américain rachète le navire, le fait restaurer et le renvoie en Angleterre où il est présenté à la Reine Victoria en signe de paix entre les deux pays. Il sera alors remis en service par la Royal Navy. Lorsqu'il est décommissionné, la Reine fait récupérer des membrures en chêne du navire et fait construire par William Evenden[1], du chantier naval royal de Chatham, un bureau qu'elle offre en 1880 au président des États-Unis. Une plaque gravée en laiton fixée sur le meuble en retrace alors l'histoire[2].

Ce bureau est utilisé par tous les présidents depuis Hayes à l'exception de Lyndon Johnson, Richard Nixon et Gerald Ford (soit de 1964 à 1977). Il est d'abord dans le bureau présidentiel au second étage de la Résidence exécutive[3] (le bâtiment central et historique de la Maison-Blanche). En 1902, les bureaux du président et de son équipe sont installés dans l'aile Ouest nouvellement construite mais le Resolute Desk reste lui dans la Résidence exécutive[2] dans le bureau privé du président. Après la grande rénovation de la Maison-Blanche sous la présidence de Truman (1948-1952), il est placé dans la Broadcast Room au rez-de-chaussée où il est utilisé par le président Dwight D. Eisenhower lors de ses allocutions radio et télévisées[2].

Le président Kennedy le déplace de la Résidence exécutive vers l'aile Ouest en le faisant installer dans le bureau ovale en 1961. Son épouse Jacqueline l'avait redécouvert dans la Broadcast Room[4]. Une photo montre John Fitzgerald Kennedy Jr. le fils du président alors âgé de 3 ans, jouant sous ce bureau. Lyndon B. Johnson préfère utiliser son partners desk et le Resolute desk est alors prêté pour une exposition itinérante de la Kennedy Library de 1964 à 1965 puis en 1966 au Smithsonian Institution à Washington pour y être exposé[3]. Richard Nixon et Gerald Ford ne l'utiliseront pas et c'est Jimmy Carter à son arrivée à la Maison-Blanche en janvier 1977 qui le fait revenir (en mémoire du temps où il avait servi dans la Navy[5]) et le réinstalle dans le bureau ovale[3]. Ronald Reagan l'utilise à son tour mais son successeur George H. W. Bush s'en sépare en 1989 cinq mois après son arrivée dans le bureau ovale, préférant le partners desk qu'il utilisait auparavant dans son bureau de vice-président à la Maison-Blanche. Il fait alors installer le Resolute Desk dans la salon du Traité dans la Résidence exécutive. Bill Clinton le réinstalle dans le bureau ovale en 1993 où son successeur George W. Bush le conserve. Barack Obama l'utilise également depuis son entrée à la Maison-Blanche.

Le Resolute desk n'a subi que deux modifications depuis 1880. Le président Franklin D. Roosevelt demanda la pose d'un panneau sur l'avant pour cacher ses jambes appareillées et sa chaise roulante. Un panneau monté sur charnières fut commandé en 1944 mais ne fut livré qu'après la mort de Roosevelt en 1945. Son successeur, le président Truman le fit néanmoins installer. Sur ce panneau est gravé le sceau du président des États-Unis (l'une des trois seules représentations[6] de ce sceau parmi les nombreuses existantes dans la Maison-Blanche où l'aigle a la tête tournée vers les 13 flèches et non dans le sens officiel actuel, vers la branche d'olivier). La seconde modification du bureau fut le fait du président Reagan qui le fit surélever de 4,5 cm pour que ses genoux ne heurtent plus le dessous du plateau.

Répliques[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs répliques du Resolute Desk, dont des répliques exactes dans au moins quatre bibliothèques présidentielles, la John F. Kennedy Library à Dorchester (Massachusetts), la Jimmy Carter Library and Museum à Atlanta (Georgie), la Ronald Reagan Presidential Library à Simi Valley (Californie) et la William J. Clinton Presidential Center and Park à Little Rock (Arkansas). Ces bibliothèques ont une pièce reproduisant le bureau ovale, à échelle réelle ou approchante, tel qu'il se présentait à l'époque de leur président. Quelques musées indépendants américains disposent également d'une réplique et un fabricant canadien de meubles en reproduit à la demande des copies assez fidèles.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Ce bureau apparait dans de nombreux films américains où le bureau ovale est mis en scène. Le Resolute desk joue un rôle clé dans Benjamin Gates et le Livre des secrets sorti en 2007 avec Nicolas Cage.

Autres bureaux[modifier | modifier le code]

Le premier bureau utilisé dans le premier bureau ovale fut celui construit pour Theodore Roosevelt en 1902[7] lors de la création de l'aile Ouest de la Maison-Blanche. Ce Theodore Roosevelt Desk sera successivement utilisé par les présidents Taft, Wilson, Harding, Coolidge, Hoover, Franklin D. Roosevelt, Truman et Eisenhower[7]. Nixon l'utilisera lui dans son bureau de travail, pièce 180 de l'Old Executive Office Building (immeuble fédéral situé en face de l'aile Ouest, Nixon n'allait dans le bureau ovale que pour les cérémonies ou accueillir des personnalités[7]).

Lyndon B. Johnson amena son propre bureau dans le bureau ovale[7] (et qui se trouve aujourd'hui dans la réplique du bureau ovale de sa bibliothèque, la Lyndon Baines Johnson Library and Museum à Austin au Texas). Nixon et Ford utilisèrent eux le Wilson desk (que Nixon avait dans son bureau au Capitole lorsqu'il était vice-président d'Eisenhower et donc président ex officio du Sénat). Nixon pensait au départ que c'était celui du président Woodrow Wilson mais en 1969 il fut découvert que c'était en fait celui utilisé par le vice-président Henry Wilson sous la présidence de Grant[7]. George H. W. Bush utilisa le C&O Desk (construit dans les années 1920 pour les propriétaires de la Chesapeake & Ohio Railway puis donné à la Maison-Blanche, Ford, Carter et Reagan l'utiliseront dans le bureau privé de l'aile Ouest).

Photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Resolute Desk sur la page de Ruthefor B. Hayes sur le site de la White House Historical Association.
  2. a, b et c Teh resolute Desk sur le site de la White House Historical Association.
  3. a, b et c Réponse de Bill Allman, conservateur de la Maison-Blanche sur l'histoire du bureau dans Ask the White House, 5 juin 2003, sur le site Internet de la Maison-Blanche.
  4. Sur le site de la John F. Kennedy Libray and Museum.
  5. Sur le site de la Jimmy Carter Library and Museum.
  6. Outre celle sur le Resolute Desk, il en existe une au-dessus de l'entrée du salon de réception des diplomates et une gravée sur l'un des murs extérieurs de l'aile Est de la Maison-Blanche en 1942, source Brian Mosteller, Oval Office operations, West Wing Week : "Mailbag Day", juin 2010, vidéo sur le site de la Maison-Blanche.
  7. a, b, c, d et e "What Now? The Oval Office" par Stephen Hess, Brookings Institution, 8 janvier 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

38° 53′ 50″ N 77° 02′ 15″ O / 38.89734, -77.03742 ()