Reprise de volée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un footballeur saute dans les airs pour effectuer une reprise de volée.

La reprise de volée, ou tir retourné, est l’action de frapper la balle en l'air vers l'arrière en ayant sa tête dirigée vers le bas. La frappe à la volée du football applique les mêmes trois lois de Newton, utilisées pour retrouver des particules et pour détecter des planètes.

Tout mouvement dans la nature obéit aux lois de Newton, mais le football y ajoute la combinaison de la force, la vitesse, des compétences et de la créativité. Le coup de pied à la volée est le geste le plus spectaculaire du football.

La loi de Newton : L'accélération a, subie par un corps est proportionnelle à la résultante des forces ∑F qu'il subit, et inversement proportionnelle à sa masse m.

F = m a

a = \frac{F}{m}


Histoire[modifier | modifier le code]

Le football ou le soccer est fondé par les Anglais, deux siècles plus tard, après les lois de Newton au XVIIe siècle. Aujourd'hui, le football est le jeu le plus populaire au monde. La créativité y est introduite par un des grands footballeurs Brésilien, Edson Arantes do Nascimento ou Roi Pelé, en effectuant le tir retourné le plus parfait, vers les années 1940. Avant lui ce fut réalisé par Ramon Unzaga (Espagne) et Leônidas da Silva (Brésil).

Techniques[modifier | modifier le code]

La science qui étudie les mouvements s’appelle la biomécanique. Ça explore des propriétés mécaniques des mouvements du corps et analyse des principes de la physique fonctionnant avec la biologie du corps. Cette technique simplifie les mouvements en détaillant la complexité du corps humain dans son espace tridimensionnel. Grâce à L'anthropométrie on peut estimer la masse, le centre de gravité, et le rayon de rotation pour bien évaluer le mouvement.

Étude du mouvement[modifier | modifier le code]

Première étape du mouvement[modifier | modifier le code]

On saute à la direction du ballon pour donner le coup de pied en appliquant une force sur le sol afin de gagner l’élan de rotation comme dans un salto arrière. La jambe qui va frapper la balle est donc la dernière à perdre contact avec le sol et elle doit être la même jambe utilisée pour propulser le corps. Il est aussi important d’exécuter le saut assez haut.

Deuxième étape du mouvement[modifier | modifier le code]

On élève ensuite la jambe qui va frapper la balle en synchronie dans les airs en baissant l'autre jambe dans la direction opposée (en formant une paire de ciseaux). Le regard toujours fixé au ballon. On n’oublie surtout pas de plier le genou de la jambe frappante, les bras rapprochés à la hanche, et on l’étend pleinement juste avant de frapper la balle. Nos bras nous aident à rester stable dans l’air en les gardant aux côtés du tronc.

Troisième étape du mouvement[modifier | modifier le code]

Le ballon est alors prit au passage par la jambe qui change sa direction. La vitesse à laquelle est renvoyé la balle est plus vite que lorsque celle est frappé avec la tête.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

  • Loi de Newton sur la motion

Liens externes[modifier | modifier le code]