Repolarisation précoce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une repolarisation précoce, aussi appelée troubles non spécifiques de la repolarisation, est un aspect particulier de l'électrocardiographie (ECG), avec une élévation du segment ST, dit concave vers le haut.

Il est fréquent et est considéré comme bénin mais plusieurs publications en font un terrain où le risque de mort subite serait majoré.

Historique[modifier | modifier le code]

Cet aspect a été décrit dès 1936[1] et a été considéré comme physiologique pendant des décennies. Les premières morts subites suspectes ont été décrites durant les années 1990[2]. La majoration du risque de mort subite est suspectée en 2008[3] et celle de la mortalité cardio-vasculaire en 2009[4].

Épidémiologie[modifier | modifier le code]

Sa prévalence est comprise entre 1[5] et 13 %[6]. Elle est plus fréquente chez l'homme jeune et les Noirs[5] où sa prévalence peut atteindre 24 %[7]. Elle est également plus importante si un membre de la famille en est atteint[8]. Son aspect est majoré lors d'un entraînement sportif intense[8].


Mécanisme[modifier | modifier le code]

Il reste hypothétique, tant pour l'anomalie de l'électrocardiogramme mais aussi pour la susceptibilité qu'elle entraîne vis-à-vis des troubles du rythme ventriculaire.

Une mutation du gène KCNJ8, codant pour une protéine intervenant dans certains canaux ioniques trans-membranaires, provoquerait une anomalie comparable sur l'électrocardiogramme, avec un risque accru de troubles du rythme[9].

Description[modifier | modifier le code]

Il se manifeste par un sus décalage du segment ST sur l'électrocardiogramme, avec ascension du point J (jonction entre le QRS, onde de dépolarisation des ventricules, et le ST, témoignant de la repolarisation ventriculaire). L'anomalie est plus fréquemment visible sur les dérivations antérieures (V1-V4). Elle serait plus péjorative si elle concerne les dérivations inférieures (D2, D3, VF) ou latérales (D1, VL)[3].

L'intervalle QT est, en règle, normal.

L'aspect électrocardiographique n'est pas constant avec le temps. Il est majoré en période vagale (nuit, après les repas...) et peut disparaître lors d'une stimulation adrénergique comme lors d'un effort[10].

Il n'est pas majoré significativement lors d'un test à l'Ajmaline ou à la flécaïne[10], contrairement au syndrome de Brugada.

Évolution[modifier | modifier le code]

Le risque de mortalité cardiaque est augmenté en sa présence[11], surtout chez l'homme d'âge intermédiaire et si l'anomalie concerne les dérivations inférieures[6] ou latérales (D1, VL)[3]. Le degré du sus-décalage serait corrélé avec le risque de mort subite[4].

Une élévation plus rapide du segment ST après le point J (forme la plus fréquente chez le sportif) ne semble, par contre, pas comporter d'augmentation de risque[12]. De même, cet aspect de l'électrocardiogramme ne semble pas péjoratif chez le Noir américain[7].

Prise en charge[modifier | modifier le code]

Même si le risque théorique d'accident cardiaque est majoré, il est extrêmement faible vis-à-vis du nombre de patients porteurs d'une repolarisation précoce et reste discuté[13]. La découverte de ce type d'anomalie chez un patient ne s'étant jamais plaint de rien ne conduit donc pas à une attitude particulière.

Chez les patients ayant fait une mort subite récupérée, la pose d'un défibrillateur implantable est proposée. Chez le patient faisant un « orage rythmologique » où se succèdent à intervalles rapprochés des épisodes de fibrillation ventriculaire, la mise sous quinidiniques ou sous isoprotérénol pourrait améliorer les choses[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

{{Références |colonnes=2

|références=

[1]

[2]

[3]

[8]

[4]

[12]

[5]

[7]

[11]

[6]

[8]

[10]

[14]

[9]

[13]

  1. a et b (en) Shipley R, Hallaran W, « The four lead electrocardiogram in 200 normal men and women » Am Heart J. 1936;11:325–345
  2. a et b (en) Garg A, Finneran W, Feld GK, « Familial sudden cardiac death associated with a terminal QRS abnormality on surface 12-lead electrocardiogram in the index case » J Cardiovasc. Electrophysiol, 1998;9:642–647 PMID 9654231
  3. a, b, c et d (en) Haissaguerre M, Derval N, Sacher F. et al. « Sudden cardiac arrest associated with early repolarization » N Engl J Med. 2008;358:2016–2023 PMID 18463377
  4. a, b et c (en) Tikkanen JT, Anttonen O, Junttila MJ. et al. « Long-term outcome associated with early repolarization on electrocardiography » N Engl J Med. 2009;361:2529–2537 PMID 19917913
  5. a, b et c (en) Klatsky AL, Oehm R, Cooper RA. et al. « The early repolarization normal variant electrocardiogram: correlates and consequences » Am. J. Med. 2003;115:171–177
  6. a, b et c (en) Sinner MF, Reinhard W, Muller M et al.}} « Association of early repolarization pattern on ECG with risk of cardiac and all-cause mortality: a population-based prospective cohort study (MONICA/KORA) » PLoS Med. 2010;7:e1000314 PMID 20668657
  7. a, b et c (en) Olson KA, Viera AJ, Soliman EZ. et al. « Long-term prognosis associated with J-point elevation in a large middle-aged biracial cohort: the ARIC study » Eur Heart J. 2011;32:3098–106 PMID 21785106
  8. a, b, c et d (en) Noseworthy PA, Weiner R, Kim J. et al. « Early repolarization pattern in competitive athletes: Clinical correlates and the effects of exercise training » Circ Arrhythm Electrophysiol. 2011;4:432-440 PMID 21543642
  9. a et b (en) Haissaguerre M, Chatel S, Sacher F. et al. « Ventricular fibrillation with prominent early repolarization associated with a rare variant of KCNJ8/KATP channel », J Cardiovasc Electrophysiol, 2009;20:93–98 PMID 19120683
  10. a, b et c (en) Benito B, Guasch E, Rivard L, Nattel S, « Clinical and mechanistic issues in early repolarization: Of normal variants and lethal arrhythmia syndromes » J Am Coll Cardiol. 2010;56:1177-1186 PMID 20883924
  11. a et b (en) Wu SH, Lin XX, Cheng YJ, Qiang CC, Zhang J, « Early repolarization pattern and risk for arrhythmia death: A meta-analysis » J Am Coll Cardiol. 2013;61:645-650. PMID 23290543
  12. a et b (en) Tikkanen JT, Junttila MJ, Anttonen O. et al. « Early Repolarization: Electrocardiographic Phenotypes Associated With Favorable Long-Term Outcome » Circulation 2011;123:2666-2673 PMID 21632493
  13. a et b (en) Uberoi A, Jain NA, Perez M, Weinkopff A. et al. « Early repolarization in an ambulatory clinical population » Circulation 2011;124:2208–2214 PMID 21986288
  14. a et b (en) Nam GB, Kim YH, Antzelevitch C, « Augmentation of J waves and electrical storms in patients with early repolarization » N Engl J Med. 2008;358:2078–2079 PMID 18463391