Repentir (christianisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Repentir.

Le repentir, ou contrition, est le regret sincère d'une faute.

Dans le catholicisme, le repentir s'effectue au début de la célébration eucharistique (la messe), ou avant le sacrement de pénitence et de réconciliation.

Interprétation des Écritures[modifier | modifier le code]

Le repentir peut se comprendre par la lecture et l'interprétation des Saintes Écritures. Il s'agit de saisir le sens des Saintes Écritures.

Dans le Nouveau Testament, Jean-Baptiste commença son ministère public, comme Jésus, avec un appel à la repentance[1],[2]. Dans les Actes chapitre 2, le sermon après la Pentecôte, Pierre commande la repentance. Dans les Actes chapitre 3, le sermon à la Belle porte du Temple, Pierre change l'expression "retourner" à une place similaire dans sa présentation.

Lorsque Jésus envoya en avant des messagers pour proclamer son évangile, il leur commanda de prêcher la repentance[3],[4]. Les enseignements sur la repentance se trouvent dans le Nouveau Testament dans Pierre[5], Paul[6]. Dieu veut que tout le monde se repente[7],[8]. En fait, un manquement de la part de l'homme à tenir compte de l'appel de Dieu à la repentance signifie qu'il périra complètement[9].

Les références constantes à la repentance dans la prédication de Pierre à ses disciples au début du livre des Actes peut indiquer un besoin exceptionnel de repentance parmi ceux qui avaient auparavant assisté à la crucifixion du Christ. Paul insiste sur le fait que le changement se produit parmi ceux à qui il a enseigné (voir les références de la Bible à "se tourner vers un Dieu véritable et vivant"). Il châtie même un récent convert (Simon le sorcier) en le menaçant d'une destruction certaine à moins qu'il ne se repente. Cette aversion aux Grecs ou au style de vie idolâtre peut venir du patriotisme intense lié aux idéaux juifs, suivis par les anciens Pharisiens bien éduqués.

Nature du repentir[modifier | modifier le code]

Il y a trois aspects dans le repentir :

Il touche l'intelligence[modifier | modifier le code]

« Il répondit : Je ne veux pas. Ensuite, il se repentit, et il alla. »[10] Le mot utilisé ici pour repentir signifie changer d'avis, de pensée, d'objectif, d'opinion sur un sujet ; c'est dans le but d'avoir une autre opinion sur une chose. Ce changement est bien illustré dans la parabole du fils prodigue, et du Publicain dans l'histoire bien connue du Pharisien et du Publicain (Luc 15 et 18).

Il touche les émotions[modifier | modifier le code]

« Je me réjouis à cette heure, non pas de ce que vous avez été attristés, mais de ce que votre tristesse vous a portés à la repentance ; car vous avez été attristés selon Dieu, afin de ne recevoir de notre part aucun dommage. »[11],[12]. Le mot grec pour repentance dans ce contexte signifie « être un souci pour quelqu'un », « causer une grande préoccupation ». Ce sens trouve un exemple dans la personne repentante qui non seulement ressent un profond regret pour son passé, mais aussi l'espoir accompli dans le pouvoir de la grâce de Dieu de porter continuellement le fruit de la guérison et de la vraie réconciliation en lui-même, avec les autres, et plus spécialement avec Dieu.

L'équivalent hébreu est fort également, et il signifie haleter, soupirer ou se lamenter. Ainsi le publicain « frappe sur sa poitrine, » indiquant la tristesse du cœur[13].

Il touche la volonté et la disposition d'esprit[modifier | modifier le code]

L'un des mots Hébreu pour la repentance signifie "se tourner." Le Fils Prodigue dit, « Je me lèverai, j'irai vers mon père,... Et il se leva, et alla vers son père »[14].

La part de la volonté et de la disposition d'esprit est montrée :

Dans la reconnaissance des péchés

David eut une relation avec Bethsabée et fit tuer son mari Urie le Hittite. Après cette faute, Nathan lui fit des reproches : «  Pourquoi as-tu méprisé Yahvé et fait ce qui lui déplaît ? Tu as frappé par l'épée Urie le Hittite, sa femme tu l'a prise pour ta femme, lui tu l'as fait périr par l'épée des Ammonites. Maintenant, l'épée ne se détournera plus jamais de ta maison, parce que tu m'as méprisé et que tu as pris la femme d'Urie le Hittite pour qu'elle devienne ta femme. »[15] David reconnaît son péché et dit à Nathan : « J'ai péché contre Yahvé ! »

Alors Nathan dit à David : « De son côté, Yahvé pardonne ta faute, tu ne pourras pas. Seulement, parce que tu as outragé Yahvé en cette affaire, l'enfant qui n'est né mourra. »

Dans la confession des péchés à Dieu

Psa. 38:18 -- « Car je vais déclarer mienne l'iniquité : Je serai désolé de mon péché. » Le publicain frappe sur sa poitrine, et dit, « que Dieu soit miséricordieux envers moi pauvre pécheur »[16]. Le Fils Prodigue dit, « Mon père, j'ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d'être appelé ton fils »[17].

Dans le renoncement au péché

« Celui qui cache ses transgressions ne prospère point, Mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde. »[18]; « Produisez donc du fruit digne de la repentance, et ne prétendez pas dire en vous-mêmes : Nous avons Abraham pour père ! Car je vous déclare que de ces pierres-ci Dieu peut susciter des enfants à Abraham. Déjà la cognée est mise à la racine des arbres : tout arbre donc qui ne produit pas de bons fruits sera coupé et jeté au feu. » [19]

Dans le fait de se tourner vers Dieu

Ce n'est pas suffisant de se détourner du péché ; nos devons nous tourner vers Dieu[20].

Comment le repentir se produit[modifier | modifier le code]

Le repentir est un don de Dieu[modifier | modifier le code]

Selon les chrétiens, les actes de repentir n'obtiennent pas le pardon de Dieu pour des péchés ; plutôt, le pardon est attribué comme un don de Dieu à ceux qu'il sauve. "Then hath God also to the Gentiles granted repentance unto life"[21]. "If God peradventure will give them repentance pour la connaissance de la vérité." [22].

De ce point de vue, nous sommes appelés à nous repentir, dans la mesure où nous pouvons sentir notre propre incapacité à le faire, et en conséquence être présentés à Dieu et L'implorer d'accomplir cette action de grâce dans nos cœurs. Beaucoup de Pères de l'Église ont fait référence à cela comme "don de repentance" ou comme "don des larmes".

Dieu appelle tout le monde à se repentir à travers l'écoute de l'Évangile. Dieu accorde une totale repentance lorsque chaque individu répond à la repentance à travers la foi dans le sacrifice d'expiation de Jésus pour tout péché. "Alors la foi vient par l'écoute, et l'écoute par la parole de Dieu."[23].

La repentance est accordée avant toute autre chose par définition. On ne peut pas montrer un vrai changement dans sa vie avant d'avoir soi-même changé [s'être repenti] pour causer la manifestation de ce changement. Pour cette raison, le repentir doit nécessairement venir avant des sacrements comme le baptême de l'eau et le repas du Seigneur -- cérémonies chrétiennes qui représentent la mort du Christ, substitut pour les péchés de l'homme, la réparation, la résurrection, et la purification des péchés.

Il se produit en utilisant des moyens[modifier | modifier le code]

Le véritable évangile qui appelle au repentir le produit[24]. Quand le peuple de Ninive[25] entendit la prédication de la parole de Dieu par Jonas, ils crurent le message et se tournèrent vers Dieu. Ce n'est pas n'importe quel message, mais l'Évangile qui est l'instrument que Dieu utilise pour causer cet objectif désiré. De plus, ce message doit être prêché dans la puissance de l'Esprit Saint[26].

Rev. 3:19; Les châtiments de Dieu ont quelquefois pour objectif de ramener Ses enfants égarés à la repentance[27].

Dieu utilise souvent l'amour, la correction fraternelle chrétienne comme moyens de nous ramener à Dieu[28].

Références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]