Rensselaerswijck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

42° 41′ 37″ N 73° 42′ 29″ O / 42.69353889, -73.70796111 () Le RensselaerswijckRensselaerwyck» en anglais) était un domaine foncier privé aux abords du fleuve Hudson en Nouvelle-Néerlande puis dans l'État de New York en 1664[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Situé autour de Fort Orange, ce vaste domaine terrien avait été vendu en 1621 par la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales à Kiliaen van Rensselaer, un des actionnaires principaux de la compagnie, afin de faciliter l'immigration de maints colons en Nouvelle-Néerlande[1]. Le propriétaire ne vint jamais en Amérique du Nord pour gérer le domaine, employant plutôt un officier sur place («schout» en néerlandais). Le premier de ceux-ci fut Adriaen van der Donck employé de 1641 à 1644.

Officiers[modifier | modifier le code]

La famille van Rensselaer appointa successivement plusieurs lieutenants afin de voir à son intérêt au maintien de l'ordre sur sa seigneurie.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]