Reningelst

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Reningelst
Blason de Reningelst
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale
Arrondissement Ypres
Commune Poperinge
Code postal 8970
Zone téléphonique 057
Démographie
Population 1 413 hab. (2007)
Densité 93 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 48′ N 2° 45′ E / 50.8, 2.7550° 48′ Nord 2° 45′ Est / 50.8, 2.75  
Superficie 1 520 ha = 15,20 km2
Localisation
Localisation de Reningelst au sein de Poperinge
Localisation de Reningelst au sein de Poperinge

Géolocalisation sur la carte : Flandre-Occidentale

Voir sur la carte administrative de Flandre-Occidentale
City locator 14.svg
Reningelst

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Reningelst

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Reningelst

Reningelst est une section de la ville belge de Poperinge située en Région flamande dans la province de Flandre-Occidentale. Le village a environ 1 400 habitants.

Le hameau De Klijte qui appartenait à Reningelst (appelé Rinnegèst localement) avant les fusions communales (1976), est devenu en 1977 le noyau résidentiel de la commune de Heuvelland. Le dernier bourgmestre de la double commune Reningelst-De Klijte était Emile Vandelanotte.

Curiosités[modifier | modifier le code]

Sint-Vedastuskerk

Reningelst possède une église, l'église Saint-Védaste. En 1568 trois curés de Reningelst ont été tués, à cause des guerres religieuses à cette époque. L'église a été incendiée en 1623 par des Geuses d'Ypres, puis reconstruite avec son apparence actuelle (aux alentours de 1623). Elle a été détruite une seconde fois durant la Première Guerre mondiale (1914-1918). Bien que le centre du village ait beaucoup souffert, les Allemands n'ont jamais occupé le village. Plus encore, le village était pour beaucoup de soldats une destination intermédiaire en route pour ou en revenant du front.

Sur les autres projets Wikimedia :