Reniero Zeno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Reniero Zeno
Fonctions
45e doge de Venise

&&&&&&&&&&&0565915 ans, 5 mois et 29 jours
Prédécesseur Marino Morosini
Successeur Lorenzo Tiepolo
Biographie
Date de naissance Date inconnu
Lieu de naissance Venise
Date de décès
Lieu de décès Venise
Nationalité Italien
Conjoint Aluica di Prata

Reniero Zeno

Reniero Zeno (né à Venise à une date inconnue - mort le à Venise) est le 45e doge de Venise, élu en 1253.

Biographie[modifier | modifier le code]

Reniero Zeno est le fils de Pietro et de mère inconnue, son dogat est marqué par les guerres contre Gênes pour la domination du commerce oriental.

Sa vie[modifier | modifier le code]

Raniero Zeno, dont la jeunesse est inconnue, est un homme d'une indiscutable valeur. Il accède rapidement aux postes de premier plan. Les premières informations nous en parlent comme d'un diplomate avec de nombreuses charges en France et en Italie où il risque l'excommunication pontificale pour avoir incité Bologne à ne pas payer les impôts. Il est présenté aussi comme un habile combattant. En 1240 il est aux côtés du doge Jacopo Tiepolo lors du siège de Ferrare et en 1244 il est nommé capitaine de mer (commandant de la flotte). Il devient plusieurs fois podestat de nombreuses villes de la terre-ferme italienne. Il épouse Aluica di Prata, on ne sait pas combien d'enfant ils ont eu.

Le dogat[modifier | modifier le code]

Pièce d'argent de Reniero Zeno

À la mort de Marino Morosini, Zeno se présente au dogat face à Marco Ziani et gagne par 21 voix sur 41. Au moment de l'élection, il est podestat de Fermo et rentre dans la cité seulement un mois après. Pour célébrer son élection, il organise un grand tournoi chevaleresque qui suscite un intérêt internationale et qui restera longtemps dans la mémoire de la population, comme l'indique les chroniques de l'époque, enthousiastes de spectacles aussi insolites. En 12561259 la marche de Trévise est secouée par la guerre avec le pape, soutenu par Venise et Trévise, et Ezzelino da Romano. C'est seulement avec la mort de celui-ci en 1259, que la situation s'apaise un peu.

La situation résolue en Italie, la guerre contre Gênes éclate, les deux puissances maritimes, concurrentes sur le plan économico–politique, se dispute le monastère de San Saba dans la ville de Tyr. En 1255 les génois en prennent possession saccageant le quartier vénitien. Lorenzo Tiepolo, amiral de la flotte et futur doge, intervient et en 1257 il détruit la flotte génoise ainsi que le monastère ramenant à Venise des œuvres dont les colonnes qui sont encore visibles près du palais des Doges devant la Porta della Carta. Gênes, vaincu, décide alors d'abattre l'empire de Constantinople, pro-vénitienne, en remplaçant la dynastie alors régnante par celle des Paléologue, dynastie auquel appartient Michel VIII Paléologue (traité de Nymphée, 1261). La chute de Constantinople bloque l'accès à la mer Noire pour Venise qui riposte en armant une importante flotte commandée par Gilberto Dandolo : deux importantes victoires (bataille de Morea 1262 et bataille de Settepozzi,1263) améliorent la position de Venise mais ne résolvent pas de manière définitive le problème. Sans solution, en 1265 Venise demande une trêve quinquennale et, en 1270, une paix définitive: Renier Zen est déjà mort et bien que disposant de nombreux privilèges, Venise n'a plus l'exclusivité du commerce qu'elle partage avec Gênes.

Sur le plan interne Renier Zen fait approuver les statuts qui en 129 articles créent une législation maritime efficace et moderne. Pendant son dogat, Zen cherche à réduire les fractures entre les classes sociales, donnant naissance à une harmonie entre le peuple et l'aristocratie qui teindra souder la république vénitienne oligarchique jusqu'à sa fin. Il meurt le 7 juillet 1268 et fut inhumé dans la basilique de San Zanipolo.

Sources[modifier | modifier le code]


Précédé par Reniero Zeno Suivi par
Marino Morosini
Doge de Venise
Lorenzo Tiepolo