Rencontres africaines de la photographie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Rencontres africaines de la photographie, également appelées Biennale de la photographie, est une manifestation biannuelle organisée à Bamako au Mali depuis 1994 pour promouvoir les artistes africains dans le domaine de la photographie. Depuis cette date, cette manifestation s'est imposée comme un évènement important des manifestations culturelles malienne et africaine[1].

Principe[modifier | modifier le code]

Les Rencontres africaines de la photographie sont organisées autour d’expositions de photographes contemporains et de rétrospectives, dans différents lieux culturels de la capitale tels que le Musée national du Mali, la Bibliothèque Nationale du Mali, le Mémorial Modibo Keïta, et le Musée du district. À cela s'ajoutent des colloques et des projections de film. Depuis 2004, la manifestation est sous l'égide de la Maison africaine de la photographie créée pour gérer le succès croissant de la biennale et avec le soutien financier important de la France (via l'opérateur CulturesFrance) et de l'Union européenne[1].

Les Rencontres africaines de la photographie ont permis de révéler de grands photographes africains comme les maliens Seydou Keita et Malick Sidibé[1].

Différents prix sont décernées au cours des rencontres, parmi lesquels[2]:

  • Prix Seydou-Keïta, qui est le prix le plus important attribué lors des Rencontres de Bamako, est décerné par le Ministère de la Culture du Mali (dotation : 3000 €).
  • Prix de l’Union Européenne, qui distingue le meilleur travail de photographie de presse ou de reportage, pour un photographe originaire d’un pays d’Afrique, des Caraïbes ou du Pacifique (dotation : 3000 €).
  • Prix du jury, qui est remis au photographe « coup de cœur » par l’Institut français (dotation : 2000 €).
  • Prix de l’Organisation internationale de la francophonie (O.I.F.), qui est remis au meilleur photographe francophone (dotation : 1500 €).
  • Prix Casa Africa, qui distingue une photographe résidant en Afrique (dotation : publication d’une monographie, édition d’une collection spécialisée, exposition monographique à Las Palmas (Canaries) et itinérances).
  • Prix Fondation Blachère, en hommage à Goddy Leye, qui récompense le travail d’un jeune vidéaste (dotation : 1500 €, accompagné d’une résidence à Apt, en France, suivie d’une exposition collective).

Édition 2005[modifier | modifier le code]

Les 6e Rencontres africaines de la photographie se sont déroulées en novembre 2005 autour du thème « Un autre monde ».

Le jury a rendu hommage à Ranjith Kally, (Afrique du Sud) pour l'ensemble de son œuvre.

Édition 2007[modifier | modifier le code]

La 7e édition des Rencontres africaines de la photographie a eu lieu du 24 novembre au 23 décembre 2007 autour du thème « Dans la ville et au-delà ». Un hommage fut rendu à deux photographes décédés en 2006, le Guyanais Serge Jongué et le Malgache Armand Seth Maksim. Une rétrospective a été consacrée au photographe camerounais Samuel Fosso[3].

  • Prix « Seydou Keïta » à Calvin Dondo (Zimbabwé).
  • Prix de « l'Organisation international de la francophonie » à Saïdou Dicko (Burkina Faso).
  • Prix de « l'Union européenne, Prix du reportage » à Aïda Muluneh (Éthiopie).
  • Prix de « l'image » de la Fondation Blachère à Amal Kenawy (Égypte).
  • Prix « Afrique en création » à Sammy Baloji (République démocratique du Congo)
  • Prix « Coup de pouce de l'AFD » à Mohamed Camara (Mali)
  • Prix « Coup de cœur du jury » à Lolo Veleko (Afrique du Sud)

Édition 2009[modifier | modifier le code]

Les 8e Rencontres africaines de la photographie avaient pour thème les « frontières ». Elles ont eu lieu du 7 novembre au 7 décembre 2009. Ont été décernés, le 11 novembre 2009, les prix suivants[4] :

  • Prix « Seydou Keïta » à Uche Okpa Iroha (Nigeria)
  • Prix de « l'Organisation international de la francophonie » à Guy Wouete (Cameroun)
  • Prix de « l'Union européenne, Prix du reportage » à Jodie Bieber (Afrique du Sud)
  • Prix « Elan de l'AFD » à Salif Traoré (Mali)
  • Prix « Coup de cœur du jury » à Berry Bickle (Mozambique-Zimbabwé) et Abdoulaye Barry (Tchad)
  • Prix « Casa Africa », de la coopération espagnole, à Zanele Muholi (Afrique du Sud)
  • Prix « Jeune Talent de Bolloré Africa Logistics » à Baudouin Mouanda (Congo-Brazzaville)

Édition 2011[modifier | modifier le code]

Durant les 9e Rencontres africaines de la photographie, qui avaient pour thème « Pour un monde durable », ont été décernés les prix suivants[5] :

  • Prix « Seydou Keïta » à Pieter Hugo (Afrique du Sud)
  • Prix de « l'Organisation international de la francophonie » à Khalil Nemmaoui (Maroc)
  • Prix de « l'Union européenne, Prix du reportage » à Nyaba Léon Ouédraogo (Burkina-Faso) et Nyani Quarmyne (Ghana)
  • Prix « Coup de cœur du jury » à Jehad Nga (Libye)
  • Prix « Casa Africa », de la coopération espagnole, à Élise Fitté Duval (Martinique)[6]
  • Prix de « l'image » de la Fondation Blachère à Khaled Hafez (Égypte)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Bamako, la photo introuvable, dans Le Monde du 6 décembre 2007.
  2. Prix et récompenses
  3. Rétrospective Fosso à Bamako, Jeune Afrique, 22 octobre 2007
  4. « Lauréats 2009 », sur Rencontres de Bamako (consulté en 13 novembre 2011)
  5. « Palmarès 2011 de la biennale africaine de la photographie », sur Rencontres de Bamako (consulté en 13 novembre 2011)
  6. « Élise Fitte-Duval reçoit le prix Casa Africa aux Rencontres de Bamako », sur Au-Senegal.com (consulté en 27 novembre 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]