Renault Super Galion SG

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Renault Super Galion SG4)
Aller à : navigation, rechercher
Saviem SG5 benne.

Le Renault Super Galion SG4 est un camion fabriqué à Blainville-sur-Orne (Calvados) par Saviem (filiale camions de Renault) à partir de juin 1965[1].

Le Super Galion SG4 est le seul camion de tonnes de P.T.A.C. avec des roues avant indépendantes. En effet, la suspension avant est à ressorts hélicoïdaux alors que celle de l'arrière conserve des lames.

Deux motorisations sont au choix : 2,141 litres 70 ch à essence (type 671 Étendard d'origine Frégate) ou 3,02 litres 75 ch diesel (type 591). La boîte de vitesses est à 4 rapports.

Quand il n'est pas carrossé, le camion est livré d'office en version usine plateau-ridelles.

La cabine 710, qui est fixée élastiquement en 4 points, possède un pare-brise bombé et une planche de bord en plastique moulé. L'aspect extérieur va connaître les mêmes évolutions que celui de la Super Goélette SG2. Pour les modèles 1967[2], le pare-brise est agrandi vers le bas, la calandre s'inverse en abandonnant sa barre centrale et les nouveaux feux avant carrés sont bicolores. Pour 1968, la nouvelle cabine 812 s'équipe de projecteurs rectangulaires à place des ronds.

Pour 1969[3], le Super Galion SG4 bénéficie d'un moteur 2,6 litres 78 ch à essence ou 3,32 litres diesel 92 ch à injection directe licence M.A.N. L'injection se fait sur la tête du piston qui possède une chambre de combustion[4].

Avia A30.
M.A.N. 7-90.

Après 1970[5], le Renault Super Galion SG4 devient le Saviem SG4 au côté du SG5 lancé au printemps 1969[6].

Pour 1979, l'aspect extérieur est une nouvelle fois modernisé grâce à une calandre élargie en plastique noir. Le 21 avril 1980[7], à la suite de la fusion des camions Saviem et Berliet, les SG4 et SG5 sont désormais vendus sous la marque Renault Véhicules Industriels. Ils continuent jusqu'en 1982. Ensuite, le SG4 fabriqués sous licence en Tchécoslovaquie par Avia prendra le relais.

En Allemagne, le SG5 modifié a été distribué à partir de 1969 par M.A.N. à la suite de l'accord avec Saviem.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Gabriel Jeudy, Les camions de chez nous en couleurs, éditions E.T.A.I.
  2. L'argus, 6 octobre 1966.
  3. L'argus, 1er août 1968.
  4. Atlas des camions français, éditions Atlas.
  5. Jean-Yves Brouard et Michel Fontany, Les véhicules du service public de chez nous, éditions MDM.
  6. L'argus, 2 octobre 1969.
  7. Nicolas Tellier, La fabuleuse aventure du S45, Massin éditeur.