Renaud chante Brassens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Renaud chante Brassens

Album par Renaud
Sortie Mars 1996
Enregistré 6 – 15 juin 1995
chez Renaud, (Paris XIVe)
Durée 60 min 53 s
Genre Chanson française
Label Virgin Records

Albums par Renaud

Renaud chante Brassens est le 12ème album studio de Renaud sorti en mars 1996. Pour cet album il reprend des titres de chansons de Georges Brassens.

Deux titres issus de ces sessions, non présents sur cet album sont inclus dans la compilation Le Plein de super, sortie en 2010. Il s'agit de J'ai rendez-vous avec vous et P... de toi.

Genèse de l'album[modifier | modifier le code]

Renaud baigne dans la musique de Georges Brassens depuis tout petit, son père passant régulièrement ses disques à la maison. Brassens était même le seul artiste de chanson française qu'il aimait, ses goûts musicaux étant davantage portés sur le classique et le jazz[1].

Renaud a dix ans lorsqu'il rencontre Brassens pour la première fois. Ce dernier rendait visite à quelqu'un qui habitait au-dessus de chez lui, dans un immeuble du 14e arrondissement de Paris. Il courut chercher l'album Georges Brassens chante les chansons poétiques (...et souvent gaillardes) de... Georges Brassens de son père pour le faire dédicacer[2].

Une quinzaine d'années plus tard, Renaud le rencontre une deuxième et dernière fois, sur un plateau de télévision. Brassens lui aurait dit qu'il trouvait ses chansons « merveilleusement bien construites »[2], compliment que Renaud considère comme valant toutes les victoires de la musique.

Depuis plusieurs années déjà, Renaud avait envie de rendre hommage à Brassens sans jamais concrétiser ce désir, de peur de recevoir les critiques des admirateurs de ce dernier[3]. À la mort de Brassens déjà, il avait refusé d'interpréter les titres inédits qu'avait laissé « le maître », tâche qui est finalement revenue à Jean Bertola[2].

Plaque commémorative apposée Impasse Florimont (Paris) et dont le bas-relief a été sculpté par Renaud.

En 1994, Renaud sculpte un bas-relief pour une plaque commémorative qui est apposée Impasse Florimont à Paris le 22 septembre 1994, là où vécut Georges Brassens de 1944 à 1966. À cette occasion, André Tilleu et Gibraltar, deux proches de Georges Brassens, parviennent à convaincre Renaud de chanter Brassens ce qui permettrait de le faire découvrir à ceux qui le connaissent mal, notamment grâce à la popularité qu'a Renaud auprès des jeunes[3].

Enregistrement[modifier | modifier le code]

Comme l'opus précédent, À la Belle de Mai, l'album a été enregistré chez Renaud car il dit s'ennuyer en studio[4].

Le secrétaire et ami de Georges Brassens, Pierre Onténiente dit Gibraltar, a prêté pour l'occasion la guitare Favino de Brassens sur laquelle jouent Manu Galvin et François Ovide[5]. Ils sont accompagnés à la contrebasse par Yves Torchinsky et à l'accordéon par Jean-Louis Roques.

Renaud avoue avoir eu quelques difficultés d'interprétation pour certaines chansons. De ce fait plusieurs de celles qu'il a enregistrées n'ont pas été intégrées à l'album[3]. Le choix des chansons a été totalement subjectif ; Renaud a en effet décidé d'écarter certaines qui étaient plus connues et qui avaient déjà été reprises comme Les Copains d'abord ou Chanson pour l'Auvergnat en privilégiant d'autres moins connues mais qu'il affectionne particulièrement comme La Marine[3].

Sortie[modifier | modifier le code]

L'album paraît tout d'abord en novembre 1995 en tant qu'album inédit au sein de la première intégrale de Renaud[6] avec pour titre Renaud chante les chansons poétiques (...et souvent gaillardes) de... Georges Brassens, clin d'œil à sa première rencontre avec l'artiste[7]. Il sort ensuite dans le courant de l'année 1996 avec une nouvelle pochette et intitulé plus simplement Renaud chante Brassens.

À la sortie de l'album, un clip pour le titre Je suis un voyou est réalisé à partir du film Porte des Lilas dans lequel a tourné Georges Brassens[8]. Grâce aux techniques audiovisuelles, Renaud côtoie dans ce clip Brassens, quinze ans après sa disparition.

Liste des pistes[modifier | modifier le code]

Toute la musique est composée par Georges Brassens.

No Titre Paroles Durée
1. Je suis un voyou Georges Brassens 2:29
2. La Marine Paul Fort 2:40
3. Le Gorillle G. Brassens 3:21
4. La Chasse aux papillons G. Brassens 2:04
5. Comme hier P. Fort 1:43
6. Les Amoureux des bancs publics G. Brassens 2:50
7. Brave Margot G. Brassens 3:11
8. Hécatombe G. Brassens 1:53
9. La Mauvaise herbe G. Brassens 2:47
10. Le Mauvais sujet repenti G. Brassens 2:21
11. La Légende de la nonne Victor Hugo 3:16
12. Auprès de mon arbre G. Brassens 3:01
13. Gastibelza (L'Homme à la carabine) V. Hugo 2:11
14. Les Croquants G. Brassens 2:28
15. Philistins Jean Richepin 1:50
16. Le Vieux Léon G. Brassens 3:37
17. Le Père Nöel et la petite fille G. Brassens 2:09
18. La Femme d'Hector G. Brassens 4:02
19. Le Bistrot G. Brassens 2:42
20. L'Orage G. Brassens 2:58
21. Jeanne G. Brassens 3:04
22. La Complainte des filles de joie G. Brassens 2:35
23. Les Illusions perdues G. Brassens 1:41
60:53

Musiciens[modifier | modifier le code]

Classements et certifications[modifier | modifier le code]

Pays Meilleure position
Drapeau de la France France 22[9]
Drapeau de la Belgique Belgique (francophone) 10[10]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [vidéo] « Renaud parle de Georges Brassens », sur ina.fr
  2. a, b et c Thierry Séchan, Renaud, bouquin d'enfer, Paris, Pocket,‎ 2003, 243 p. (ISBN 978-2-266-13166-7), p. 52-56
  3. a, b, c et d Le Français dans le monde, Jean-Louis Calvet.
  4. Renaud : “si Brassens était au-dessus de mon épaule...”, L'Indépendant, le 20 octobre 1996.
  5. Livret de l'album
  6. Marchand de cailloux, L'Intégrale, avec trois inédits : il est gâté, le Renaud !, Le Soir, 6 décembre 1995.
  7. Voir la section Genèse de l'album ci-dessus.
  8. Alain Wodrascka, Renaud, et s'il n'en reste qu'un..., Paris, Hugo&Cie,‎ 2011, 159 p. (ISBN 978-2-7556-0864-9), p. 126
  9. lescharts.com
  10. ultratop.be