Renaud Girard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Renaud Girard, né le 25 mai 1955 à New York, est un journaliste et essayiste français, auteur de livres sur le Moyen-Orient. Il est l'un des correspondants de guerre les plus expérimentés de France

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'Augustin Girard, fondateur du service des études et des recherches du Ministère de la Culture sous André Malraux et premier expert français des politiques culturelles, Renaud Girard est normalien et énarque (promotion Solidarité).

Grand reporter international au journal Le Figaro, Renaud Girard a couvert la quasi-totalité des grandes crises politiques et des conflits armés de la planète depuis trente ans. Il est notamment reconnu pour sa couverture des guerres en Afghanistan, au Levant, dans les Balkans, en Afrique. Il est parmi les premiers journalistes à pénétrer au Rwanda dès le début du génocide de 1994. Expert en géopolitique, il a écrit plusieurs ouvrages sur le Moyen-Orient et anime régulièrement des conférences internationales.

Il est aussi professeur de stratégie à Sciences Po Paris.

Il est, en 1999, lauréat du Prix Louis Hachette pour la presse écrite (le "Pulitzer français") pour son enquête sur les réseaux Ben Laden en Albanie. En 2001, il reçoit le Prix Thucydide de relations internationales pour son article intitulé "l'inquiétante paralysie des institutions européennes". En 2008, il est récompensé du Prix Bayeux des correspondants de guerre pour son reportage "L'Otan dans le piège afghan à Kandahar".

En avril 2013, il succède à Alexandre Adler comme chroniqueur international du Figaro.

Il est administrateur du groupe IDI, membre du Comité de rédaction de la Revue des deux Mondes, éditorialiste à Questions Internationales, membre du club Le Siècle.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Comité de rédaction de la Revue des deux Mondes

Site officiel du groupe IDI