Renato Birolli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Renato Birolli (né le 10 décembre 1905 à Vérone en Vénétie et mort le 3 mai 1959 à Milan) est un peintre italien du XXe siècle et un activiste politique résistant au fascisme, qui n'hésita pas à s'engager dans la Résistance pendant la guerre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Renato Birolli est né à Vérone en 1905 au sein d'une famille ouvrière. En 1923, il s'installe à Milan où il forme avec d'autres artistes tels que Renato Guttuso, Giacomo Manzù et Aligi Sassu un groupe avant-gardiste.

En 1937, il adhère au mouvement artistique appelé Corrente.

Dans la même année, il est arrêté par le gouvernement fasciste et dans les années suivantes, il abandonne la peinture pour se consacrer à la propagande communiste et finit par rejoindre la Résistance.

Après la Seconde Guerre mondiale, en 1947, Birolli s'installe à Paris et se remet à peindre. Sous l'influence de Henri Matisse et Pablo Picasso, son style de peinture change rapidement en passant d'abord du post-cubisme puis se positionne à une certaine forme de lyrisme.

Renato Birolli meurt subitement à Milan en 1959, à l'âge de 53 ans.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Gineceo (1941), sovrintendenza gallerie della lombardia, Milan[1].
  • Le reti (1915), Gallerie d'arte moderna, Venise[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Mazzariol

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Giuseppe Mazzariol, in Pittura italiana contemporanea, Istituto italiano d'arti grafiche, Bergame, 1958

Sources[modifier | modifier le code]