Renard dans la culture

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une enluminure représentant un renard encapuchonné qui lit un manuscrit.
Renard sur une enluminure (Utrecht, Maître de Catherine de Clèves).

Le renard est un terme recouvrant en français de nombreuses espèces mais, dans l'imaginaire populaire, il évoque surtout le renard commun ou Renard roux. C'est une figure culturelle ancestrale, présente dans tous les domaines, tant symboliques ou folkloriques qu'artistiques.

Appellations et expressions[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Renard (homonymie).

Par analogie de nombreuses espèces très diverses ont en français des noms composés à partir du terme renard, souvent par allusion à la couleur du Renard roux (requins, rongeurs...), à la forme de sa queue (plantes, mammifères...) ou à la consommation qu'en font les renards (fruits, plantes...).

La constellation du petit Renard a été nommée ainsi en raison de sa forme qui évoquait à l'origine un renard tenant dans la gueule une oie.

Le rusé renard a donné son nom à des objets comme le renard qui était, pour la marine à voile ancienne, un mémorandum qui permettait à l'homme de quart ou le timonier de noter pour chaque demi-heure les conditions de navigation. Toujours dans la marine, Le Renard est un bateau ayant appartenu à Robert Surcouf, le célèbre corsaire, et Le Renard est aussi le nom d'un aviso de la Marine Nationale de France. Dans le même esprit, des avions de guerre ont été par exemple nommés Renard R.31 ou Renard Épervier.

En termes de fontainerie, une queue de regard désignait au XIXe siècle une longue traînasse de racines qui entrent dans les tuyaux de conduite et les engorgent, et qu'on en retire au moyen d'une « sonde à tire-bourre ». D'autre-part, le Renard, dans les bassins ou réservoirs désigne une petite ouverture ou fente par où l'eau se perd, et qu'on à de la peine à découvrir[1].

De nombreux patronymes ou toponymes ont aussi été créés, généralement en hommage, soit à la ruse, soit au pelage flamboyant du renard commun.

Mythes et folklore liés au renard[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Symbolique du renard.

Dans l'imaginaire européen, le renard est associé à la flatterie, au mensonge, à la malice et à la ruse. Dans le folklore japonais, les kitsune (renards) sont rusés, jouent des tours et sont doués de pouvoirs magiques. De nombreux peuples ont remarqué les mœurs rusées du renard et les traduisent de manières différentes dans leurs récits mythologiques. Dans de nombreux pays d'Orient, c'est un personnage double : dans les folklores chinois et japonais, la femme-renarde est une horrible sorcière qui se déguise, le jour, en une superbe jeune fille ; elle invite ensuite les gens à venir festoyer dans sa maison, où le soir venu, elle leur fait subir mille vilenies avant de les abandonner sur un terrain vague.

Sports et jeux[modifier | modifier le code]

La chasse au renard est une chasse à courre traditionnelle, originaire du Royaume-Uni, qui consiste à traquer un renard à l'aide de chiens courants en suivant cette meute à pied ou à cheval.

Le lancer de renard était un sport sanguinaire populaire dans certaines parties de l'Europe durant le XVIIe siècle et XVIIIe siècle, où les participants lançaient en l'air des renards et d'autres animaux vivants qui ne survivaient généralement pas à des lancés pouvant atteindre une hauteur de 7,5 m.

Poule renard vipère est un jeu collectif, pratiqué généralement en extérieur dans les cours de récréation. Le but des renards est d'attraper les poules, celui des poules de manger les vipères et les vipères doivent attraper les renards.

Au football un renard des surfaces est une expression qui désigne un buteur, souvent expérimenté, capable de saisir l'opportunité de marquer dans une surface. L'image évoque sa capacité à bien se placer, à se faire oublier ou à se faufiler et à marquer.

Fin stratège, le général allemand Erwin Rommel fut surnommé pendant la seconde guerre mondiale Wüstenfuchs (« le Renard du désert ») car envoyé sur le front africain contre les Américano-britanniques.

Arts et littérature[modifier | modifier le code]

Renard de Carl Friedrich Deiker (1875)
Article connexe : Liste des renards de fiction.

Dans les fictions mettant en scène des humains, le renard est souvent pris comme métaphore du personnage rusé. Par exemple Jack Dawkins dans Le Renard de Charles Dickens et bien d'autres personnages de fiction nommés Le Renard. Mais aussi Zorro, (qui signifie « renard » en espagnol), un personnage créé en 1919 par Johnston McCulley : c'est un justicier masqué vêtu de noir qui combat l'injustice en Californie espagnole au XIXe siècle. Ce personnage a inspiré des romans, des bandes dessinées, des films, des séries télévisées, des dessins animés, des jeux et d'autres héros masqués.

Dans les fictions animalières, en Europe, les renards apparaissent dans plusieurs récits mélangeant faits réels et fiction, où ils sont souvent persécutés. Au Moyen Âge, il est souvent dépeint en tant que membre du clergé, courtisant ses assistances, des moutons, qu'il peut à loisir croquer. Dans les siècles suivants, c'est plutôt la ruse du renard qui est mise en avant, qu'elle soit sournoise ou astucieuse.

Littérature[modifier | modifier le code]

Parmi les textes célèbres mettant en scène un renard, on peut citer :

Le Roman de Renart, datant du Moyen Âge et son adaptation au XIXe siècle par Maurice Genevoix, Le Roman de Renard (Genevoix).

Les fables d'Ésope de l'Antiquité grecque, qui inspirèrent Jean de La Fontaine au XVIIe siècle :

  • Le Corbeau et le Renard, qui montre un renard flatteur et trompeur.
  • Le Renard et la Cigogne, qui montre un renard penaud de s'être retrouvé piégé par la cigogne qu'il avait trompée.
  • Le Renard et les Raisins, qui montre un renard feignant de mépriser des raisins inaccessibles.
  • Le Renard et le Bouc: le renard se sort du puits où il était tombé avec le bouc en montant sur les cornes de celui-ci, mais sans tenir la promesse qu'il avait faite d'aider ensuite son compère à s'en extraire.
  • etc.

Dans Pinocchio de Carlo Collodi, un renard qui feint d'être boiteux et un chat qui prétend être aveugle parviennent toujours à détourner le héros principal du droit chemin.

Dans Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry, un renard apprend au héros principal la vraie valeur des choses et en premier lieu celle de l'amitié.

Fantastique Maître Renard est un livre pour enfants écrit par Roald Dahl, où un renard qui trouve une astuce pour échapper à la famine, ainsi que d'autres animaux, quand trois fermiers décident d'établir un blocus pour l'empêcher de venir voler leurs volailles. En 2010 il a été adapté en animation en volume sous le titre de Fantastic Mr. Fox.

Le Renard et le Chien courant est un roman de Daniel P. Mannix paru en 1967 et qui a inspiré les longs-métrages d'animation des studios Disney, Rox et Rouky (1981) et Rox et Rouky 2 (2006). C'est l'histoire de l'adversité d'un chien et d'un renard roux.

Films et animations[modifier | modifier le code]

Le Renard et l'Enfant est un film dramatique réalisé par Luc Jacquet raconte l'histoire d'un fillette liée d'amitié avec un renard qu'elle parvient à apprivoiser.

La Chasse au renard est un dessin animé de Donald Duck produit par Walt Disney.

Musique[modifier | modifier le code]

Dans le Renard, un ballet d'Igor Stravinski inspiré d'un conte russe, un renard s'attaque à un coq en se déguisant en religieuse, puis en mendiante.

Une chanson enfantine allemande intitulée Fuchs, du hast die Gans gestohlen (littéralement : Renard, tu as volé l'oie) raconte la mise à mort par un chasseur d'un renard ayant dérobé une oie. Personne ne sait qui a écrit les paroles de cette chanson enfantine, ni quand la mélodie en a été composée[2].

Arts plastiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Morisot J.M., Tableaux détaillés des prix de tous les ouvrages du bâtiment (fontainerie), Carilian, 1814
  2. Paroles en allemand et en français

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]