René Lavocat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lavocat.

René Lavocat

Description de cette image, également commentée ci-après

René Lavocat en 1967

Naissance 1909
Décès 9 août 2007 (à 97 ans)
Teyran près de Montpellier
Nationalité Drapeau de la France France
Profession Paléontologue

René Lavocat (1909-2007) est un paléontologue[1] français et l'un des spécialistes européens majeurs des vertébrés fossiles du siècle dernier. Sa spécialité était les mammifères, en particulier celles de petite taille.

Reconstitution de Rebbachisaurus
Reconstitution de Majungasaurus crenatissimus

Il a décrit plusieurs genres de dinosaures africains, dont le Sauropode Rebbachisaurus. L'abbé René Lavocat devient paléontologue au Muséum national d'histoire naturelle de Paris. Patronné par Jean Piveteau, il travaille d'abord sous la direction de Camille Arambourg[2], et commence à publier ses travaux sur le groupe des rongeurs pendant la Seconde Guerre mondiale.

Découvertes paléontologiques[modifier | modifier le code]

En Afrique[modifier | modifier le code]

Désireux de tenter des recherches paléontologiques en Afrique[3] afin d’y trouver des mammifères oligocènes, l’abbé René Lavocat, vivement approuvé et soutenu par son Directeur de laboratoire le Professeur Camille Arambourg, sollicita et obtint en 1947 du CNRS une mission qui allait le conduire dans le désert algéro-marocain.

Après un parcours à pied (et en voiture) de plus de dix mille kilomètres dans les hammadas des confins algéro-marocains durant trois hivers (1948-1949, 1949-1950 et 1950-1951), il n’y trouva pas les mammifères oligocènes escomptés mais une riche faune de vertébrés crétacés dont probablement des Spinosauridae. Sa première note concernant cette faune est publiée en 1948 dans les Comptes Rendus Sommaires de la Société géologique de France où il explique la découverte d’un important gisement de reptiles (dinosaures et crocodiles) et de poissons dans le soubassement crétacé de la Hammada du Guir. Une seconde note apparaît en 1949 dans la même revue où Lavocat étend le gisement jusqu’au Sud-Ouest des Kem Kem et situe précisément plusieurs gisements particulièrement riches en une faune qui est semblable sur tous les sites.

Après avoir publié d’autres notes sur la géologie et l’âge des Hammadas du Sud marocain, il mentionne en 1951 la découverte d’un grand dinosaurien sauropode dans le Crétacé non loin de l’Oued Bou Haïara, au pied du versant sud de la Gara Sba.

Durant l’hiver 1951-1952, il retourne sur ce même gisement et achève, grâce au moyen matériel et aux hommes que lui met à sa disposition le Service Géologique du Maroc, la fouille du gisement de dinosaures. Ce dernier n’est qu’une petite lentille fossilifère qui est très rapidement fouillée ne permettant de mettre au jour que quelques ossements supplémentaires. Il fait en 1954 un compte rendu de ces découvertes faites dans trois gisements des Kem Kem (Tabroumit, Kouah Trick et Gara es-Sba).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lavocat , R. Lavocat, Abbé Lavocat, Le Père Lavocat sont les abréviations habituelles de René Lavocat en zoologie.
Consulter la liste des abréviations d'auteur en zoologie