René Goguen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

René Goguen

alt=Description de l'image Rene Bonaparte HUSTLE.jpg.
Données générales
Nom complet René Goguen
Nom de ring Dina Sharp
Gedon
Geddon[1]
René Bonaparte[2]
René Duprée[2]
René E. Duprée[3]
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né(e) le 15 décembre 1983 (31 ans),
Moncton, Nouveau-Brunswick, Drapeau du Canada Canada[2]
Taille 1,91 m (6 3)
Poids 113 kg (249 lb)
Catcheur (ou catcheuse) en activité
Fédération(s) All Japan Pro Wrestling
Hustle
Ohio Valley Wrestling
World Wrestling Entertainment
Wrestle-1
Entraîné(e) par Emile Duprée
Carrière pro. 1998aujourd'hui

René Goguen[3] (né le 15 décembre 1983[3]), mieux connu sous son nom de scène René Duprée, est un lutteur professionnel canadien francophone. Goguen est mieux connu pour sa performance à la World Wrestling Entertainment (WWE), dans lequel il est devenu World Tag Team Champion avec Sylvain Grenier dans en équipe (La Résistance) et une fois WWE Tag Team Champion avec Kenzo Suzuki. Hormis ces deux titres, Goguen devient le plus jeune catcheur de l'histoire de la WWE et gagne le World Tag Team Championship (à l'âge de 19 ans) et le WWE Tag Team Championship (à l'âge de 20 ans). Sa victoire au World Tag Team Championship fait de lui le plus jeune catcheur de la WWE à gagner un titre[1]. Il est également le fils du catcheur des provinces maritimes canadiennes Emile Duprée[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

World Wrestling Entertainment (2002-2007)[modifier | modifier le code]

RAW et SmackDown! (2003-2005)[modifier | modifier le code]

En 2003, profitant du sentiment anti-français régnant aux États-Unis à la suite de l'opposition de la France face à la politique américaine en Irak, la World Wrestling Entertainment (WWE) a l'idée de constituer une équipe heel de deux français pour sa division RAW. Ne disposant pas de lutteurs français dans ses rangs, le rôle est donné à deux canadiens francophones : le Québécois Sylvain Grenier, et l'Acadien René Duprée. L'équipe prend le nom de La Résistance.

Lors du Draft du 22 mars 2004, René Duprée est envoyé à Smackdown, débutant ainsi une carrière solo en gardant son personnage français, tandis que Conway et Grenier adoptent à RAW une plus réaliste gimmick de Québécois. Il revient à RAW après le draft du 30 juin 2005. Il débute le 4 juillet avec un nouveau look et bat Val Venis. René fait quelques promos, en se déclarant « simply phenomenal! » et commence une série de victoires sur HEAT en battant par exemple Tajiri ou The Hurricane. Cette série prend fin lorsque René contracte une grave hernie à la mi-septembre.

Il fait un passage ensuite à la OVW, mais est à nouveau contraint à l'arrêt par une nouvelle hernie qui pourrait mettre fin à sa carrière.

ECW (2006-2007)[modifier | modifier le code]

Duprée diurant le WWE Tribute to the Troops de 2004 en Irak.

Il est de retour en août 2006 dans la division ECW avec une série de promo. Il fait son retour dans le ring en battant Balls Mahoney le 12 septembre mais est battu ensuite deux fois par CM Punk puis par Bobby Lashley.

Il reforme La Résistance en février 2007 avec Sylvain Grenier mais l'équipe prend fin sans vraiment avoir débuté lorsque René Duprée est suspendu par la WWE pour usage de produits illicites. Le 26 juillet 2007, il est annoncé sur WWE.com que la WWE met un terme au contrat de René Duprée à sa propre demande.

Circuit indépendant (2007-2012)[modifier | modifier le code]

Le 15 août 2007, il débute sous le nom de René Bonaparte pour la compagnie japonaise HUSTLE. Il bat Tajiri pour son premier match.

Le samedi 8 mars 2008, René lutte en France lors du show de la International Catch Wrestling Alliance durant le Fan Festival 5 et perd contre "Made in Germany" Eric Schwarz sur un petit paquet. Il participe plus tard dans la soirée à une bataille royale entre tous les lutteurs mais est éliminé à la fin par Salvatore Bellomo. Il a également fait une tournée européenne avec l' American Wrestling Rampage. D'ailleurs, le 24 mars 2009, il remporte le AWR World Heavyweight Championship contre Rob Van Dam, lors du main event.

Hustle (2007–2009)[modifier | modifier le code]

All Japan Pro Wrestling (2008-2013)[modifier | modifier le code]

Le 27 mai 2013, il bat Seiya Sanada est remporte le AJPW Gaora TV Championship.

Wrestle-1 (2013–...)[modifier | modifier le code]

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

Gougen luttant sous le pseudonyme de Dina Sharp à HUSTLE.
  • Surnoms
    • The Aristocrat of Badness
    • The French Ladykiller
    • The French Phenom
    • Montréal Phenom

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Southside Wrestling Entertainment
    • 1 fois SWE Heavyweight Champion

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Cagematch profile »
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m et n (en) « Rene Dupree Profile », sur Online World of Wrestling (consulté le 20 septembre 2008)
  3. a, b, c et d (en) « René Duprée », sur Slam! Sports, Canadian Online Explorer (consulté le 24 mars 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :