René François Rohrbacher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Rohrbacher.

René François Rohrbacher, né le 27 septembre 1789 à Langatte commune à proximité de la ville de Sarrebourg, mort le 17 janvier 1856 à Paris, est un historien ecclésiastique.

Biographie[modifier | modifier le code]

René François Rohrbacher étudie pendant plusieurs mois à Sarrebourg et Phalsbourg et à l'âge de dix-sept ans il achève ses études classiques. Il enseigne pendant trois années à Phalsbourg avant de rejoindre en 1810 le séminaire ecclésiastique de Nancy, et être ordonné prêtre en 1812. Prêtre auxiliaire nommé à Insming, il est finalement transféré après six mois à Lunéville. Une mission prêchée en 1821 à Flavigny conduit à la création d'un groupe diocésiain. Plusieurs années après, Rohrbacher devient membre de la Congrégation de Saint-Pierre fondée par Félicité et Jean de Lamennais, et, de 1827 à 1835, il dirige les études philosophiques et théologiques des jeunes ecclésiastiques de cette congrégation. Quand Félicité Robert de Lamennais refuse de se soumettre à la condamnation prononcée contre lui par Rome, Rohrbacher se sépare de lui et devient professeur d'histoire de l'Église au séminaire ecclésiastique de Nancy. Enfin, il se retire à Paris où il passe les dernières années de sa vie.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Son ouvrage principal est son Histoire universelle de l'Église Catholique (Nancy, 1842-49 ; 2e Ed., Paris, 1849-53). Plusieurs autres éditions ont été publiées plus tard et des suites ont été ajoutées par Chantrel et Guillaume. Écrit d'un point de vue apologétique, le travail a contribué à l'extirpation des gallicanismes dans l'Église en France. Bien que parfois non critique et exempt de grâce littéraire, cet ouvrage reste d'une grande utilité pour ceux qui étudient l'histoire ecclésiastique. Il a été traduit en allemand, partiellement remanié par Franz Hülskamp, Hermann Rump et de nombreux autres auteurs.
  • Vies des Saints pour tous les jours de l'année, Paris, Gaume, 1853, six volumes.

Pour les autres travaux de Rohrbacher, voir Hurter, Nomenclator Lit., III [ Innsbruck, 1895 ], 1069-71.

Liens externes[modifier | modifier le code]