René Balcer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Balcer.
René Balcer en 2009

René Balcer (né le 9 février 1954 (60 ans) à Montréal) est un scénariste, producteur de télévision et réalisateur canadien. Au début du XXIe siècle, il est surtout connu pour avoir écrit et produit plusieurs scénarios de New York, police judiciaire (plus de 200 épisodes) et pour avoir créé et écrit New York, section criminelle (environ 110 épisodes)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né à Montréal, Québec, Canada, et a fait ses études à Lower Canada College à Montréal. Il a obtenu un BA en Communication Studies avec la mention « magna cum laude » à l'Université Concordia en 1978. Il a commencé sa carrière en tant que journaliste, couvrant la Guerre d'Octobre 1973 en tant que caméraman. Par la suite, il travaille comme journaliste et rédacteur en chef pour diverses publications canadiennes, et réalise des films documentaires pour le National Film Board of Canada (ONF). En 1980, il déménage à Los Angeles, où il collabore avec le réalisateur Monte Hellman sur de nombreux projets de films. Il enchaîne ensuite avec une comme producteur sur des films marquants, avec Francis Ford Coppola, Steve Tisch et Mace Neufeld. En 1990, il écrit son premier projet de télévision, [Out On The Edge] pour Steve Tisch.

Il est surtout connu pour son écriture et son travail de producteur sur la série New York, police judiciaire (Law & Order), et pour la création de son spin-off New York, section criminelle (Law & Order: Criminal Intent). Il a également écrit pour la série Star Trek : La Nouvelle Génération, et trois films pour la télévision, dont l'un,Over The Edge (1990), a remporté le American Psychological Association Prix du Meilleur Programme de Télévision.

Balcer a remporté un Emmy en 1997 en tant que producteur exécutif de New York, police judiciaire. Il a également remporté un Peabody Award, une Writers Guild of America Award, quatre prix Edgar-Allan-Poe de la Mystery Writers of America (trois pour son écriture pour New York, police judiciaire , et un quatrième pour New York, section criminelle), une bourse de carrière des Rencontres internationales de télévision de Reims, et le prix d'une carrière Angie de la Mystery Writers Festival International.

Son travail a aussi été reconnu en dehors de la communauté : en 1999 et 2000, il a reçu le Silver Gavel, Prix de l'American Bar Association pour ses épisodes de New York, police judiciaire, DWB et Hate ; en 2004, il a reçu un prix Maggie de l'organization Planned Parenthood pour son épisode de New York, section criminelle The Third Horseman; en 2010, il a reçu le prix des Ambassadeurs de la Justice de l'organisation Alliance pour la Justice, pour son travail sur l'épisode Mémo From The Dark Side de New York, police judiciaire. En 2004, il a reçu le prix Alumnus de l'année de Université Concordia. Le 17 novembre 2008, il a reçu un doctorat honorifique (Doctorat des lois) (LLD) de l'Université Concordia à leur convocation de l'automne et a prononcé le discours d'ouverture.

Balcer a également reçu des reconnaissances plus inhabituelles : en 2008, il fut nommé Colonel du Kentucky par le gouverneur du Kentucky Beshear Steve; dans l'épisode de la saison 5 de Les Soprano, In Camelot, l'ami-scénariste de Chris (joué par Tim Daly) raconte à Chris qu'il a une réunion avec René Balcer, expliquant que Balcer est « le bras droit de Dick Wolf ! ».

En Octobre 2009, Balcer a été attaqué par des blogueurs de la droite, notamment par le blogueur Andrew Breitbart dans Big Hollywood, pour son épisode Mémo From the Dark Side, qui a pris l'administration Bush à la tâche pour ses mémos sur la torture. Breitbart a même fait appel à l'ancien comédien de Law & Order Michael Moriarty pour accuser Balcer d'être un agent provocateur marxiste. Trois semaines plus tard, ces mêmes blogs se sont inversé, quand NBC a diffusé "Dignité", un épisode de Balcer sur l'avortement. Bien que Balcer continue d'être un souffre-douleur préféré de la droite, il est reste indifférent à ces attaques, expliquant : « Ce que beaucoup de ces critiques ne parviennent pas à comprendre, c'est que Law & Ordre a toujours été équilibré dans ses critiques politiques, et si une administration démocrate avait mis en œuvre cette ignoble politique (la torture), notre série l'aurait pris à partie pour cela. ».[9]

Balcer était showrunner pour New York, section criminelle jusqu'à sa cinquième saison. En Mars 2007, il est revenu à New York, police judiciaire à la fin de sa 17e saison en tant que producteur exécutif et scénariste en chef. Il a continué en tant que showrunner à travers la 20e et dernière saison de la série, ayant écrit et réalisé la finale de la série Rubber Room, que le New York Times a qualifiée de « meilleur finale de toutes les séries télévisées cette saison ». En juin 2010, il a été embauché en tant que « showrunner » pour un autre spin-off de New York, police judiciaire - Los Angeles, police judiciaire. LOLA, comme on l'appelait, a été annulée après une saison, avec Balcer de nouveau ayant écrit et réalisé la finale de la série. Balcer a ensuite écrit la finale de la série New York, section criminelle, mettant un terme à sa longue association avec la franchise Law & Order.

En 2012, Balcer a créé la série Jo, un drame policier de langue anglaise se déroulant à Paris et mettant en vedette Jean Reno, Jill Hennessy, Tom Austen et Orla Brady. La série a commencé la prise de vue à Paris en Juillet 2012, avec Balcer servant comme showrunner et scénariste en chef.

Balcer est actuellement en train d'écrire une mini-série de quatre heures sur Los Angeles dans les années 1960 en collaboration avec les Productions Smokehouse de George Clooney et le réseau A & E. Aussi, il adapte la trilogie dite « Border » de Cormac McCarthy pour Sony TV.

Balcer compte comme ses mentors le réalisateur Monte Hellman, le scénariste Walon Green, et le critique de cinéma canadien de renom Fr. Marc Gervais. Entre autres, il a travaillé avec des comédiens tel que Sam Waterston, Laura Linney, Chris Cooper, Julia Roberts, Jean Reno, Alfred Molina, Lothere Bluteau, Jill Clayburgh, Terrence Howard, Jerry Orbach, Leslie Caron, Denis O'Hare, Vincent D'Onofrio, Whoopi Goldberg, Malcolm McDowell, Jane Alexander, William Macy, Eric Bogosian, Julianna Marguiles, January Jones, Griffin Dunne et Stephen Colbert.

Autres Activités[modifier | modifier le code]

À l'été 2011, Balcer a collaboré avec l'artiste chinois Xu Bing sur une œuvre d'art qui faisait partie de l'exposition Xu Bing: Tobacco Project Virginia au Musee des Beaux-Arts de Virginie a Richmond en Septembre 2011. Le Washington Post a parlé de Tobacco Project Virginia comme de l'une des dix meilleures expositions d'art de 2011 aux États-Unis. La contribution de Balcer - un poème intitulé Backbone, conçu comme un hommage aux femmes noires qui font la récolte du tabac - a été intégré par Xu Bing dans une installation. Balcer a transformée le poème dans une chanson de blues, Backbone, mettant en vedette le blues artistes Captain Luke et à Big Ron Hunter et produit par Michael Sackler-Berner Balcer a produit un film documentaire sur le projet Xu Bing: Tobacco Project Virginie (2011). En 2012, l'exposition a voyagé au le Musée d'Art Contemporain Aldrich dans le Connecticut. L'exposition est ensuite prévu de se rendre à Hambourg, en Allemagne.

En 2006, Balcer a fait don d'une collection d'œuvres d'estampes sur bois de l'artiste japonaise Kawase Hasui au Virginia Museum of Fine Arts. La Collection René Balcer et Carolyn comprend quelque 800 œuvres et inclus des estampes, des aquarelles, des écrans, des croquis et autres ouvrages et écrits par Hasui. Une grande exposition de la collection, Hasui: Water & Shadow, est prévue à la VMFA en Février 2014.

En 2010, par le biais de sa société Mattawin, Balcer a parrainé la publication d'un catalogue en 13 volumes des œuvres du groupe Wuming (No Name), une coopérative d'artistes souterrains chinois pendant la Révolution culturelle. En 2011, La Mattawin a parrainé la publication d'un livre de photos par l'artiste chinois Ai Weiwei, Ai Weiwei à New York 1983-1993. À l'automne de 2011, Balcer et son épouse Carolyn ont organisé et parrainé l'exposition Blooming in the Shadows: Art Chinois Non-Officiel 1974-1985 à la China Institute de New York, mettant en vedette des œuvres des groupes experimentaux Wuming, Stars et Grass. Une plus grande itération de l'exposition est prévue pour le nouveau Musée Asia Society à Hong Kong en 2013.

Balcer a donné de nombreuses conférences sur l'écriture, l'art, et les devoirs des artistes dans des sociétés libres, notamment à l'université Columbia, NYU, Harvard, UCLA et Loyola Marymount, à Moscou (Internews), Paris (Sorbonne), Pékin (Académie Centrale des Beaux-Arts) , Toronto (Centre canadien du film), Deauville Festival du cinema Américain, Banff World Media Festival, Tokyo (International Ukiyo-e Society), et à Brisbane (Conférence SPAA).

Citations[modifier | modifier le code]

« Pour moi, le vrai sujet, c'est le pouvoir. Comment on l'utilise, comment on en abuse. Je me méfie autant des libéraux que des conservateurs. » Le Devoir, 14 septembre 2009

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stéphane Baillargeon, « L'entrevue - Un surdoué du crime », Le Devoir,‎ 14 septembre 2009 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :