René-Jean Dupuy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

René-Jean Dupuy, né à Tunis le 7 février 1918 et mort à Paris le 17 juillet 1997, est un juriste français, spécialiste du droit international.

Il fait ses études à Alger avant de faire la guerre du côté des Alliés à partir de 1942. À la fin du conflit, il reprend ses études de droit. Il devient docteur de la faculté de droit de Paris en 1948, puis agrégé de droit en 1950.

Après la guerre d'Indochine, il devient professeur de droit à Alger, à Aix-Marseille, puis à Nice où il crée l'Institut du droit de la paix et du développement en 1968. Secrétaire général de l'Académie de droit international de La Haye, il enseigne également à Paris I. Il est nommé titulaire de la chaire de droit international au Collège de France en 1979.

Il a reçu le titre de docteur honoris causa de l'université jagellonne de Cracovie en 1983[1].

Il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1992.

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Le nouveau panaméricanisme, l'évolution du système inter-américain vers le fédéralisme, 1956
  • Le droit international, 1963
  • Politique de Nietzsche, 1969
  • L'océan partagé : analyse d'une négociation, 38e Conférence des nations sur le droit de la mer, 1979
  • Communauté internationale et disparités de développement : cours général de droit international public, 1981
  • Traité du nouveau droit de la mer, en collaboration, 1985
  • La communauté internationale entre le mythe et l'histoire, 1986
  • La clôture du système international : la cité terrestre, 1989
  • Dialectiques du droit international : souveraineté des États, communauté internationale et droits de l'humanité, 1999

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]