Remparts de Provins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Remparts
Image illustrative de l'article Remparts de Provins
Présentation
Propriétaire Commune
Privée
Protection Logo monument historique Classé MH (1875)
Logo monument historique Classé MH (1942)
Logo monument historique Classé MH (1992)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Localité Provins
Localisation
Coordonnées 48° 33′ 51″ N 3° 16′ 53″ E / 48.564073, 3.28137248° 33′ 51″ Nord 3° 16′ 53″ Est / 48.564073, 3.281372  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Remparts

Les remparts de Provins sont des fortifications situées à Provins, en France[1].

Description[modifier | modifier le code]

Les remparts de Provins comportent 22 tours. Ils sont longs de 1 200 m, ce qui ne donne qu'une faible idée de l'enceinte originale, qui en mesurait 5 000 au XIIIe siècle.

Localisation[modifier | modifier le code]

Les fortifications sont situées sur la commune à Provins, dans le département français de la Seine-et-Marne. Ils entourent la ville haute sur trois de ses côtés.

Historique[modifier | modifier le code]

Les remparts de Provins sont édifiés entre le 11e siècle et le 13e siècle, principalement sous Thibaut IV. Les deux portes actuellement restantes, la porte de Jouy et la porte Saint-Jean, sont édifiées au 14e siècle. L'enceinte est modifiée jusqu'au 16e siècle, puis cesse d'être entretenue. Elle est détruite en plusieurs endroits, particulièrement dans la ville basse : les allées d'Aligre correspondent en partie à leur emplacement.

Les parties subsistantes des remparts sont essentiellement situées dans la ville haute, et mesurent 1 200 m de long au total. La partie des remparts située entre le trou au Chat et la tour aux Pourceaux est classée au titre des monuments historiques en 1875[1]. La portion entre la tour aux Pourceaux et la tour du Bourreau, ainsi que la courtine reliant la tour César à la tour aux Anglais, le sont en 1942. Les murs du Bourg Neuf et des Brébans le sont en 1992.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]