Religion en Slovénie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La religion en Slovénie peut être illustrée par ce tableau sur l'appartenance religieuse des citoyens Slovènes selon le recensement de la population de 1991 et 2002.

Religion 1991 (%) 2002 (%)
Catholique 71,6 57,8
Orthodoxe 2,4 2,3
Évangélique 0,7 0,8
Autres protestants 0,1 0,1
Autres chrétiens 0,1 0,1
Islam 1,5 2,4
Judaïsme 0 0
Orientale 0 0,1
Autre 0 0
Agnostique 0
Croyants mais n'appartenant pas à une religion 0,2 3,5
Non croyants, athées 4,4 10,1
Ne souhaitant pas répondre 4,2 15,7
Non connu 14,6 7,1
Source : Bureau des statistiques de la république de Slovénie, Recensement de la population, Maisons et Ménages, 2002.

Selon le sondage d'opinion de 1992, seulement 20 % des adultes slovènes croient en un « Dieu personnel » (39 % supplémentaires ont dit qu'ils croyaient en un « Dieu étant un esprit éthéré » ou un « Dieu étant une force de vie »).

En 1997 :

  • 24 % de la population Slovène croyait en l'existence de Dieu sans aucun doute ;
  • 29 % des citoyens adultes croyaient en la Résurrection ;
  • 37,5 % des Slovènes croyaient en le paradis et 24 % en l'enfer.

À peu près la moitié des personnes répondant (51 %) ont dit qu'elles étaient religieuses à leur manière, et seulement 18 % ont dit qu'elles étaient religieuses selon la doctrine de l'Église. Les résultats d'une étude internationale connue comme Aufbruch der Kirchen suggère des conclusions similaires.

Utilisant ces informations, Niko Toš[1] démontre (avec une analyse extensive de 15 variables mesurant les trois dimensions de religiosité : l'orthodoxie, croyance en Dieu et croyance en la vie après la mort) que :

  • approximativement 1/5 (19 %) des Slovènes répondant pratiquent une religiosité d'Église,
  • 1/5 (21 %) pratiquent une religiosité autonome,
  • 3/5 (60 %) ne sont pas religieux.

Une comparaison des sept pays d'Europe de l'Est et Centrale du sondage montre la Slovénie (avec la République tchèque et la Hongrie) au plus bas de l'échelle de la religiosité, avec la Pologne et la Croatie au plus bas. (Toš, 1999).

Controverses[modifier | modifier le code]

De 2000 à 2003, les nouvelles communautés religieuses ont eu de grandes difficultés à s'enregistrer. Le nouveau directeur du Bureau des communautés religieuses disant que la loi ne lui permettait pas d'enregistrer (de nouvelles communautés) avec une base correcte. Ceci pour mettre l'emphase sur le besoin de réaliser une nouvelle loi. En juin 2003 la crise a atteint son paroxysme. Le sujet a été couvert - parmi d'autres organisations - par Forum 18[2]. Avec l'aide d'avocats, les communautés religieuses ont eu gain de cause, et les enregistrements ont recommencé[3].

Nouvelles régulations[modifier | modifier le code]

La première mouture de la nouvelle loi a été réalisée par le Pr Lovro Sturm (Chevalier de l'Ordre de Malte Militaire Souverain)[4]. Aucun débat conséquent n'a pris part autour de cette loi. De nombreuses discussions, à la Tv, radio, journaux et une majorité de personnes contre cette loi, ont eu lieu. De nombreux articles ont été changés avant qu'elle n'atteigne le parlement. Mais cette loi a été décrite par de nombreuses personnes comme pauvrement écrite et incapable de résoudre de nombreuses difficultés, ouvrant différentes "boites de Pandore" qui sont pensées pour pouvoir aider plus tard les églises dominantes. Une loi alternative a été proposée au parlement par MP Ales Gulic. Mais le gouvernement de Janes Jansa souhaitait absolument passer cette loi, et en conséquence n'a pas donné beaucoup de chance à la proposition de Gulic, bien que les professionnels en aient trouvé le texte bien meilleur, spécialement plus en ligne avec le principe de séparation entre l'Église et l'État, qui est inclus dans la constitution Slovène. Un grand nombre d'articles sur ce sujet, clair et factuel, peuvent être trouvés sur le site internet d'une association Slovène appelée: "[5]".

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Toš, Niko (1999): (Ne)religioznost Slovencev v primerjavi z drugimi srednje-in vzhodnoevropskimi narodi. In Podobe o cerkvi in religiji (na Slovenskem v 90-ih), édité par N. Toš, pp. 11-80. Ljubljana: FDV - IDV. / (Non)religiosité parmi les Slovènes en comparaison avec les autres nations d'Europe centrale. Dans Église et Religion (en Slovénie dans les années 90).
  2. http://forum18.org/Archive.php?article_id=80 Slovenia: Pressure mounts on beleaguered senior religious official
  3. http://forum18.org/Archive.php?article_id=128 Slovenia: Registration breakthrough for minority faiths
  4. http://forum18.org/Archive.php?article_id=142 Slovenia: New religion bill will be neutral, drafter insists
  5. Vox Libera