Religion en Azerbaïdjan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mosquée à Bakou.

La principale religion en Azerbaïdjan est l'islam, implanté dans le pays depuis le VIIe siècle, et pendant le XVIe siècle la population azérie a été converti au chiisme duodécimain. Mais les religions de l'Azerbaïdjan comprennent différentes tendances religieuses, bien que très faible, réparties selon les personnes et les groupes ethniques qui résident dans le pays. Malgré une vaste majorité de musulmans, le pays compte plusieurs confessions et est l'un des pays les moins religieux du monde[1]. Le taux de pratiquants réels des diverses religions est beaucoup plus bas[1],[2].

L'Azerbaïdjan est un État laïc selon la constitution azerbaïdjanaise et la religion et l'État sont strictement séparées.

40% des musulmans azeris ne croient pas en Dieu d'après les statistiques

Islam[modifier | modifier le code]

Les musulmans représentent 64,7% de la population du pays[2], dont environ 85 % de chiites et 15 % de sunnites[3]. Avec le règne de Chah Ismaïl Ier, le fondateur de la dynastie des Safavides qui régna sur l'Iran (Azerbaïdjan était alors une partie de l'Iran), la population azerbaïdjanaise, qui était principalement sunnite depuis le VIIe siècle, a été converti au chiisme duodécimain pendant le XVIe siècle. L'Azerbaïdjan a le deuxième pourcentage plus élevé des chiites après l'Iran, mais la majorité des Azéris sont sécularisés par des décennies d'athéisme officiel soviétique[4].

Christianisme[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Christianisme en Azerbaïdjan.
Église à Shaki.

Le christianisme en Azerbaïdjan est une religion minoritaire. Les chrétiens représentent 4,8 % de la population du pays[2]. 2,5 % de la population appartient à l'Église orthodoxe russe (1998), affiliés à une Éparchie orthodoxe russe. L'Église apostolique arménienne se situe principalement dans la république autoproclamée du Haut-Karabagh, à majorité arménienne. Il existe également une minorité orthodoxe des oudis de près de 8 000 personnes, ainsi que 11 communautés de Moloques. Le nombre de protestants est estimé à moins de 7 000, et celui de catholiques romains à 400[3]

Orthodoxie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Orthodoxie en Azerbaïdjan.

L'orthodoxie en Azerbaïdjan s'exprime parmi les peuples d'Azerbaïdjan principalement chez les Oudis, vivant à présent dans le village de Nidzh de la région de Gabalinsky et dans la région d'Oguzskom (ainsi que dans le village d'Oktamberi en Géorgie). Les Oudis (près de 8 000 personnes) qui résident en Azerbaïdjan ont reçu la possibilité de reconnaissance de leur particularité ethnique et la liberté religieuse seulement ces dernières années[3].

Catholicisme romain[modifier | modifier le code]

Le catholicisme romain en Azerbaïdjan, est représenté par une des plus petites communautés catholiques du monde. Des missionnaires catholiques arrivèrent en Azerbaïdjan dès le XIVe siècle. Au début du XXe siècle, l'Azerbaïdjan, vivait à Bakou une communauté de catholiques polonais, russes et allemands. La seule église fut démolie en 1931, dont le prêtre fut tué au début des années 1930. Cependant en l'an 1997, un prêtre slovaque vint à Bakou fonder une communauté. Le pape Jean-Paul II visita l'Azerbaïdjan en 2002. De nos jours 400 fidèles du catholicisme romain vivent en Azerbaïdjan. Une seule paroisse existe[3].

Judaïsme[modifier | modifier le code]

Le judaïsme a été présent en Azerbaïdjan depuis le Ier millénaire av. J.-C.[5]. Il y a trois communautés distinctes de Juifs (les Juifs des montagnes, les Juifs ashkénazes et les Juifs géorgiens) en Azerbaïdjan, dont la population totale est presque 16 000. 11 000 sont Juifs des montagnes, avec 6 000 à Bakou, et 4 000 à Quba, 4 300 sont les Juifs ashkénazes, dont la plupart vivent à Bakou et à Soumgaït, et 700 sont Juifs géorgiens, dont la plupart vivent à proximité de la Géorgie[5].

Zoroastrisme[modifier | modifier le code]

Temple du feu de l'Atechgah à Bakou.

Le zoroastrisme en Azerbaïdjan remonte au Ier millénaire av. J.-C.. C'était la religion prédominante du Grand Iran, dont l'Azerbaïdjan faisait partie, avant la conversion à l'islam au VIIe siècle[3].

Aujourd'hui, la religion, la culture et les traditions du zoroastrisme restent très respectées en Azerbaïdjan, et la nouvelle année de Norouz, festival d'origine zoroastrienne, continue d'être la principale fête et un jour férié dans le pays. Le zoroastrisme a laissé une marque profonde dans l'histoire de l'Azerbaïdjan. Des traces de la religion sont encore visibles à Bakou, en particulier le temple d'Atechgah, un temple des adorateurs du feu dans le district de Surakhany, le village de Khinalug et le Yanar Dag, où un feu brûle en permanence sur une colline, en raison de gaz naturel[3]. En 2010, il y avait 5000 Zoroastriens en Azerbaïdjan, répartis surtout dans la région de Bakou, et vers la frontière Iranienne.

Séparation de la religion et de l'État[modifier | modifier le code]

L'Azerbaïdjan est un pays laïc, où la religion et l'État sont strictement séparées selon la constitution azerbaïdjanaise[6]. La liberté de croyance religieuse est reconnue par la constitution azerbaïdjanaise[6]. Le prosélytisme, la propagande religieuse qui humilie la dignité des peuples et qui sont en contradiction avec les principes de l'humanisme sont interdits[6]. Le système éducatif public est laïc[6].

Les relations entre l'État et la religion sont réglées par le Comité d'État pour le travail avec les organisations religieuses de la République d'Azerbaïdjan, créé par le décret du Président de l'Azerbaïdjan Heydar Aliyev en 2001[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Gallup WorldView (2008) [1] [2]
  2. a, b et c (en) « Azerbaijan World Factbook », sur CIA (consulté le 5 mars 2012).
  3. a, b, c, d, e et f (en) « Religion », sur Administrative Department of the President of the Republic of Azerbaijan - Presidential Library (consulté le 5 mars 2012).
  4. (en) Phil Zuckerman, « Atheism: Contemporary Rates and Patterns », sur University of Cambridge Press,‎ 2007.
  5. a et b (fr) « Judaïsme », sur Bakou Capitale de la Culture Islamique 2009 (consulté le 5 mars 2012).
  6. a, b, c et d (en) « The Constitution of the Republic of Azerbaijan », sur President of Azerbaijan (consulté le 5 mars 2012).
  7. (az) « Ana səhifə (Page d'accueil) », sur Azərbaycan Respublikasının Dini Qurumlarla İş Üzrə Dövlət Komitəsi (Comité d'État pour le travail avec les organisations religieuses de la République d'Azerbaïdjan).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]