Religion au Soudan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Soudan est un pays majoritairement musulman, mais la Constitution prévoit la liberté de religion. Cependant, celle-ci a conservé la charia comme source de la législation dans les États, alors qu'elle reconnait le « consensus populaire » et « les valeurs et les coutumes du peuple soudanais, y compris ses traditions et ses croyances religieuses »[1].

À cause de ses violations particulièrement graves de la liberté de religion, le Soudan se trouve depuis 1999 sur la liste des pays jugés particulièrement préoccupants du département d'État des États-Unis[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]Présentation de la constitution nationale transitoire de 2005
  2. (en) Bureau of Democracy, Human Rights, and Labor (en), « Sudan », Département d'État des États-Unis,‎ 26 octobre 2009 (consulté le 1er septembre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]