Religion au Brunei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Religion à Brunei)
Aller à : navigation, rechercher

Cet article traite des pratiques religieuses et de la liberté de religion au Brunei.

L'islam, et plus précisément sa branche chaféiste, est au Brunei la religion d'État, à laquelle adhèrent 171 892 des 380 000 habitants du sultanat.

Liberté religieuse très restrictive[modifier | modifier le code]

Brunei fait partie de la liste de pays à très forte restrictions gouvernementales de la liberté religieuse établie par Pew Forum on Religion & Public Life[1].

Le Constitution garantit la liberté de religion mais les lois et règlements limitent beaucoup son expression en restreignant généralement la possibilité pour les non-musulmans d'obtenir des textes religieux, des lieux de culte et des rassemblement religieux publics[2],[3].

En ce qui concerne les chrétiens, le gouvernement interdit l'importation de bibles ainsi que la construction de nouvelles églises[2].

Par ailleurs, il censure systématiquement les articles parlant d'autres religions que l'islam et interdit la diffusion ou retire les photos de crucifix ou autres symboles chrétiens[2].

Le curriculum officiel exige des cours sur l'islam mais les manuels scolaires n'abordent par contre pas les pratiques d'autres religions[2]. Il est interdit pour des non-musulmans de parler de leur religion en public[3]

Depuis 2005, la loi oblige l'enregistrement de tout autre groupe religieux, qui doit même communiquer au gouvernement la liste nominale de tous ses membres. Cette obligation est valable pour toute religion : chrétienne, juive, musulmane non-chaféiste, bouddhiste ou autre[4].

Église catholique romaine[modifier | modifier le code]

Le christianisme à Brunei est la religion d'entre 7556 personnes[2] et 38 000[5] habitants du sultanat.

Le sultanat compte trois paroisses catholiques romaines qui appartiennent au vicariat apostolique de Brunei. Le premier vicaire apostolique du diocèse de Miri-Brunei est Cornelius Sim, ordonné comme évêque en 2005.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ed Stoddard, Doina Chiacu, « FACTBOX: Pew rankings of global religious restrictions », Reuters,‎ 16 décembre 2009 (consulté le 13 septembre 2010)
  2. a, b, c, d et e (en) Bureau of Democracy, Human Rights, and Labor (en), « Brunei », Département d'État des États-Unis,‎ 26 octobre 2009 (consulté en 1er septembre 2010)
  3. a et b (en) Tamra Orr, Brunei, Marshall Cavendish,‎ 2009, 144 p. (ISBN 0761431217, lire en ligne), p. 80
  4. La Croix, 04/01/2010, cas du Brunei dans l'article sur les discriminations religieuses
  5. (en) The World Factbook, « Brunei », CIA,‎ 19 aout 2010 (consulté en 1er septembre 2010)