Relative mineure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans la musique tonale, chaque tonalité est caractérisée par un ensemble d'altérations, dièses ou bémols, rendues nécessaires par la transposition de l'échelle diatonique. Cette échelle, appelée gamme, est constante dans la tonalité.

  • Ainsi, la gamme majeure se traduit par une échelle de la forme :
    • IerIIe degré = ton ;
    • IIeIIIe degré = ton ;
    • IIIeIVe degré = demi-ton ;
    • IVe → Ve degré = ton ;
    • VeVIe degré = ton ;
    • VIeVIIe degré = ton ;
    • VIIeIer degré — à l'octave = demi-ton.
  • La gamme mineure harmonique, elle, est composée à partir d'une autre échelle, de la forme :
    • IerIIe degré = ton ;
    • IIeIIIe degré = demi-ton ;
    • IIIeIVe degré = ton ;
    • IVe → Ve degré = ton ;
    • VeVIe degré = demi-ton ;
    • VIeVIIe degré = ton et demi-ton — dans la gamme mineure, le VIIe degré est élevé d'un demi-ton pour conserver la relation « VIIe degré → octave ». C'est la raison pour laquelle ce degré est appelé « sensible » ;
    • VIIeIer degré — à l'octave = 1/2 ton.
  • Si ces deux échelles sont différentes par leur forme, il n'en reste pas moins qu'une armure peut être la même pour une tonalité majeure et pour une tonalité mineure. Cette correspondance est appelée relation. Toute tonalité majeure est en relation avec une tonalité mineure. La gamme mineure est la relative mineure de la gamme majeure qui possède la même armure qu'elle — et inversement.
  • Pour trouver rapidement la relative mineure, il faut prendre la gamme majeure correspondant à la note donnée et la relative mineure portera le nom du sixième degré de cette gamme. Donc La (VI) est la relative mineure de Do (I).

Articles connexes[modifier | modifier le code]