Relations entre la France et la Turquie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Relations entre la France et la Turquie
Drapeau de la France
Drapeau de la Turquie
France et Turquie
     France      Turquie
Ambassades
Ambassade de France en Turquie
  Adresse Ankara
Ambassade de Turquie en France
  Adresse 16, avenue de Lamballe
75016 Paris
Rencontres sportives
Football Rencontres

Les relations entre la France et la Turquie sont des relations internationales s'exerçant entre la République française et la République turque. Elles sont structurées par deux ambassades, l'ambassade de France en Turquie et l'ambassade de Turquie en France.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'époque moderne, la France de François Ier a constitué une alliance avec l'Empire ottoman de Soliman le Magnifique pour combattre l'Espagne de Charles Quint qui la menaçait sur ses frontières.

À l'époque contemporaine, la France a joué un rôle dans l'apparition de la nouvelle République turque. En effet, Ahmed Riza, exilé à Paris, et membre du mouvement Jeunes Turcs, a contribué à la dissolution de l'Empire ottoman, qui faisait partie du camp des vaincus de la Première Guerre mondiale. Il a participé avec Mustapha Kemal (Atatürk) à la naissance en 1923 de la Turquie que nous connaissons aujourd'hui[1].

Situation actuelle[modifier | modifier le code]

Ces relations sont actuellement tendues du fait du refus des autorités françaises de permettre l'entrée de la Turquie au sein de l'Union européenne, mais aussi par des perceptions différentes du génocide arménien de 1915. Tensions et menaces de sanctions ont en effet émaillé les relations entre la France et la Turquie depuis 2001, du fait, notamment de la reconnaissance par Paris du génocide arménien[2].

Il existe des consulats turcs à Paris, Marseille, Lyon, Strasbourg et Nantes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La maison d'Auguste Comte, Turquie
  2. Guillaume Perrier, « La relation franco-turque reste tendue », Le Monde, 24 mai 2013, lire en ligne

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]