Relations entre la Corée et le Japon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article traite des relations entre les deux Corée et le Japon avant la partition de la péninsule en 1953. Il réside aujourd'hui une minorité coréenne de 600 000 personnes au Japon.

Occupation de la Corée par le Japon[modifier | modifier le code]

Suite à la Guerre sino-japonaise (1894-1895) conclue par le traité de Shimonoseki, et la Guerre russo-japonaise (1904-1905) conclue par le traité de Portsmouth, la Corée devient un protectorat japonais. Le Traité d'annexion de la Corée signé en 1910 aboutit à la colonisation japonaise. Il sera même alors question de construire un tunnel sous-marin Japon-Corée.

La situation se maintient jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale et la reddition du Japon le 15 août 1945 (Gyokuon-hōsō). La Corée fut alors divisée en deux zones d'occupation administrées par l'Union soviétique et les États-Unis.

Relations entre la Corée du Sud et le Japon[modifier | modifier le code]

Relations entre la Corée du Nord et le Japon[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Hong Nack-nim, « Japanese - North Korean Relation Under the Koizumi Government », in Young Whan-kihl et Hong Nack-nim (sous la direction de), North Korea. The Politics of Regime Survival, East Gates Book, New York, 2006, pp. 161-182.