Relations entre la Chine et le Kirghizistan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Relations entre la Chine et le Kirghizistan
Drapeau de la République populaire de Chine
Drapeau du Kirghizistan
République populaire de Chine et Kirghizistan
     Chine      Kirghizistan

Les relations entre la Chine et le Kirghizistan sont des relations internationales s'exerçant entre deux États d'Asie, la République populaire de Chine et le Kirghizistan.

Historique[modifier | modifier le code]

Depuis l'indépendance du Kirghizistan en 1991, après la dissolution de l'URSS, les échanges entre les deux pays augmentent considérablement alors même que 97 % des échanges du Kirghizistan était réalisés avec l'URSS.

En 2005, préoccupée par la révolution des Tulipes, qui renversa le gouvernement de Askar Akaïev, le gouvernement chinois prévoyait de déployer des troupes de combat afin de restaurer l'ordre au Kirghizistan[1]. Cependant l'influence russe dans le pays demeurait grande de part l'intérêt stratégique que cette frontière a toujours représenté pour Moscou.

La Chine (soucieuse du narcotrafic) et le Kirghizistan ont mené par ailleurs un exercice anti-terroriste à l'automne 2010 qui mobilisa environ 1 000 soldats chinois.

Les deux pays sont membres de l'Organisation de coopération de Shanghai, avec la Russie, le Kazakhstan, le Tadjikistan et l'Ouzbékistan.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) China, US, Russia eye Bishkek, The Diplomat, 12 avril 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]