Relais d'assistantes maternelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Relais d’assistantes maternelles (RAM) sont des dispositifs initiés, en France, par les caisses d’allocations familiales, et créés en partenariat avec les collectivités locales. Elles ont parfois un statut associatif, notamment en milieu rural.

Les RAM organisent pour les assistantes maternelles des temps de rencontre et d’échanges de pratiques, dans le but d’améliorer la qualité de leur accueil et de rompre l’isolement dû à la profession exercée essentiellement au domicile des professionnelles.

Pour les enfants, certains RAM proposent des temps d’animation comme l’éveil corporel ou musical.

Ce ne sont ni des lieux de garde d’enfants, ni des employeurs d’assistantes maternelles.

Pour les parents, un RAM est un espace d’écoute et d’information. Le personnel du RAM accompagne les familles dans la recherche du mode de garde approprié en fonction de leurs besoins et apporte des éléments informatifs concernant l’emploi d’une assistante maternelle agréée.

Un RAM est également ouvert au candidat à l’agrément d’assistant maternel.

Intérêt du dispositif[modifier | modifier le code]

Les Ram répondent aux besoins d’information des familles (employeurs d’assistantes maternelles), et d’animation et de professionnalisation pour les assistantes maternelles.

Les services rendus au public accueilli dans les RAM sont généralement gratuits : aide à la compréhension des contrats de travail, information sur la convention collective du particulier employeur, animations diverses.

Cadre légal[modifier | modifier le code]

Les RAM ne sont pas règlementés (comme le sont les établissements et services d’accueil) mais la loi no 2005-706 du 2 juin 2005 leur a conféré une existence légale.

Leurs missions sont par ailleurs définies par des circulaires de la Caisse nationale d’allocations familiales.

Le profil de l’animateur responsable du RAM correspond généralement soit à un éducateur de jeunes enfants soit à un travailleur social soit à une puéricultrice.