Relais 4 × 100 m hommes aux championnats du monde d'athlétisme 2013

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Relais 4 × 100 m hommes aux championnats du monde d'athlétisme 2013

Généralités
Sport Athlétisme
Lieu Drapeau : Russie Moscou
Date 18 août 2013
Nations 23
Participants 92
Site(s) Stade Loujniki
Palmarès
Vainqueur Drapeau de la Jamaïque Jamaïque
Deuxième Drapeau des États-Unis États-Unis
Troisième Drapeau du Canada Canada

Navigation

Le relais 4 × 100 m mètres hommes des championnats du monde de 2013 a lieu le 18 août 2013 dans le Stade Loujniki, le stade olympique de Moscou, en Russie.

Records et performances[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

Les différents records de cette épreuve (ceux du monde, des championnats et ceux de chaque continent) étaient les suivants juste avant les championnats 2013 :

Record du monde Drapeau de la Jamaïque Jamaïque
Nesta Carter
Michael Frater
Yohan Blake
Usain Bolt
36 s 84 Londres 11 août 2012
Record des championnats Drapeau de la Jamaïque Jamaïque
Steve Mullings
Michael Frater
Usain Bolt
Yohan Blake
37 s 04 Daegu 11 septembre 2011
Record d'Afrique Drapeau du Nigeria Nigeria
Osmond Ezinwa
Olapade Adeniken
Francis Obikwelu
Davidson Ezinwa
37 s 94 Athènes 9 août 1997
Record d'Asie Drapeau du Japon Japon
Naoki Tsukahara
Shingo Suetsugu
Shinji Takahira
Nobuharu Asahara
38 s 03 Ōsaka 1er septembre 2007
Record d'Amérique du Nord Drapeau de la Jamaïque Jamaïque
Nesta Carter
Michael Frater
Usain Bolt
Asafa Powell
37 s 10 Pékin 22 août 2008
Record d'Amérique du Sud Drapeau du Brésil Brésil
Vicente de Lima
Édson Ribeiro
André da Silva
Claudinei da Silva
37 s 90 Sydney 30 septembre 2000
Record d'Europe Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Jason Gardener
Darren Campbell
Marlon Devonish
Dwain Chambers
37 s 73 Séville 29 août 1999
Record d'Océanie Drapeau de l'Australie Australie
Paul Henderson
Tim Jackson
Steve Brimacombe
Damien Marsh
Drapeau de l'Australie Australie
Anthony Alozie
Isaac Ntiamoah
Andrew McCabe
Joshua Ross
38 s 17
38 s 17
Göteborg
Londres
12 août 1995
10 août 2012

Médaillés[modifier | modifier le code]

Critères de qualification[modifier | modifier le code]

Pour se qualifier pour cette compétition, il fallait avoir réalisé moins de 39 s 20 entre le 1er janvier 2012 et le 29 juillet 2013[1], lors de compétitions officielles programmées avec au moins trois sélections nationales au départ.

Meilleurs temps 2013[modifier | modifier le code]

Uniquement un résultat par équipe nationale.

1 Drapeau : États-Unis États-Unis « Red » 37 s 58 Monaco 19 juillet 2013
2 Drapeau : Jamaïque Racers Lions Track Club 37 s 75 Londres 27 juillet 2013
3 Drapeau : Canada Canada 38 s 33 Monaco 19 juillet 2013
4 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 38 s 39 Gateshead 22 juin 2013
5 Drapeau : Allemagne Allemagne 38 s 41[2] Ratisbonne 8 juin 2013
6 Drapeau : France France 38 s 45 Londres 27 juillet 2013
7 Drapeau : Ukraine Ukraine 38 s 56 Kazan 12 juin 2013
8 Drapeau : Pologne Pologne 38 s 71 Gateshead 22 juin 2013
9 Drapeau : Australie Australie 38 s 71 Londres 27 juillet 2013[3]
10 Drapeau : Bahamas Bahamas 38 s 77A Morelia 6 juillet 2013
11 Drapeau : Espagne Espagne espoirs 38 s 87 Tampere 14 juillet 2013
12 Drapeau : Japon Japon 38 s 90 Tokyo 28 juillet 2013[4]
13 Drapeau : Hong Kong Hong Kong 38 s 94 Pune 6 juillet 2013
14 Drapeau : Trinité-et-Tobago Trinité-et-Tobago 39 s 03A Morelia 6 juillet 2013
15 Drapeau : Italie Italie 39 s 05 Gateshead 22 juin 2013

Sont également qualifiées les équipes nationales suivantes qui ont réalisé moins de 39 s 20 en 2013 :

Toutes ces 19 équipes ont obtenu un meilleur temps en 2012 (sauf les Bahamas, l'Espagne et l'Ukraine). Ont également obtenu en 2012 un temps inférieur à 39 s 20 : la Russie (nation hôte), le Brésil, Saint-Kitts, la Suisse, Taïwan et le Venezuela. Le Brésil[5], la Suisse et l'Afrique du Sud qui avaient le minima en 2012 n'ont pas sélectionné d'équipe de relais.

Sont donc engagées avec un temps de qualification inférieur à 39 s 20 obtenu en 2012 les équipes suivantes :

Ce qui fait un total de 23 équipes et 131 relayeurs.

Faits marquants[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Finale[modifier | modifier le code]

18 août 2013
Rang Pays Athlète Temps Note
médaille d'or Drapeau de la Jamaïque Jamaïque Nesta Carter
Kemar Bailey-Cole
Nickel Ashmeade
Usain Bolt
37 s 36 WL
médaille d'argent Drapeau des États-Unis États-Unis Charles Silmon
Mike Rodgers
Mookie Salaam
Justin Gatlin
37 s 66
médaille de bronze Drapeau du Canada Canada Gavin Smellie
Aaron Brown
Dontae Richards-Kwok
Justyn Warner
37 s 92 SB
4 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Lucas Jakubczyk
Sven Knipphals
Julian Reus
Martin Keller
38 s 04 SB
5 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Brian Mariano
Churandy Martina
Liemarvin Bonevacia
Hensley Paulina
38 s 37 SB
6 Drapeau du Japon Japon Yoshihide Kiryū
Kenji Fujimitsu
Kei Takase
Shōta Iizuka
38 s 39
7 Drapeau de Trinité-et-Tobago Trinité-et-Tobago Ayodele Taffe
Keston Bledman
Rondell Sorrillo
Richard Thompson
38 s 57
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Adam Gemili
Harry Aikines-Aryeetey
James Ellington
Dwain Chambers
DSQ

Séries[modifier | modifier le code]

Les deux premières équipes de chaque série (Q) ainsi que les deux meilleurs temps (q) sont qualifiés pour la finale.

Série 1
18 août 2013
Rang Pays Athlète Temps Note
1 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Richard Kilty
Harry Aikines-Aryeetey
James Ellington
Dwain Chambers
38 s 12 Q, SB
2 Drapeau de la Jamaïque Jamaïque Nesta Carter
Kemar Bailey-Cole
Warren Weir
Oshane Bailey
38 s 17 Q
3 Drapeau de Trinité-et-Tobago Trinité-et-Tobago Jamol James
Keston Bledman
Rondell Sorrillo
Richard Thompson
38 s 38 q, SB
4 Drapeau de l'Espagne Espagne Eduard Viles
Sergio Ruiz
Bruno Hortelano
Ángel David Rodríguez
38 s 46 NR
5 Drapeau de la Pologne Pologne Robert Kubaczyk
Grzegorz Zimniewicz
Karol Zalewski
Kamil Kryński
38 s 51 SB
6 Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud Oh Kyong-soo
Cho Kyu-won
Yoo Min-woo
Kim Kuk-young
39 s 00 NR
7 Drapeau de la Russie Russie Aleksandr Khyutte
Konstantin Petryashov
Roman Smirnov
Aleksandr Brednev
39 s 01 SB
8 Drapeau du Venezuela Venezuela Jermaine Chirinos
Diego Rivas
Álvaro Luis Cassiani
Alberth Bravo
39 s 14
Série 2
18 août 2013
Rang Pays Athlète Temps Note
1 Drapeau des États-Unis États-Unis Charles Silmon
Mike Rodgers
Mookie Salaam
Justin Gatlin
38 s 06 Q
2 Drapeau du Japon Japon Yoshihide Kiryū
Kenji Fujimitsu
Kei Takase
Shōta Iizuka
38 s 23 Q, SB
3 Drapeau de l'Ukraine Ukraine Ruslan Perestyuk
Serhiy Smelyk
Ihor Bodrov
Vitaliy Korzh
38 s 57
4 Drapeau de la Barbade Barbade Andrew Hinds
Levi Cadogan
Shane Brathwaite
Ramon Gittens
38 s 94 NR
5 Drapeau de la République populaire de Chine Chine Guo Fan
Liang Jiahong
Su Bingtian
Zhang Peimeng
38 s 95 SB
6 Drapeau de la France France Emmanuel Biron
Mickaël-Meba Zézé
Arnaud Rémy
Jimmy Vicaut
38 s 97
7 Drapeau de Hong Kong Hong Kong Tang Yik Chun
Lai Chun Ho
Ng Ka Fung
Tsui Chi Ho
39 s 10
Série 3
18 août 2013
Rang Pays Athlète Temps Note
1 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Lucas Jakubczyk
Sven Knipphals
Julian Reus
Martin Keller
38 s 13 Q, SB
2 Drapeau du Canada Canada Gavin Smellie
Aaron Brown
Dontae Richards-Kwok
Justyn Warner
38 s 29 Q, SB
3 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Brian Mariano
Churandy Martina
Liemarvin Bonevacia
Hensley Paulina
38 s 41 q, SB
4 Drapeau de l'Italie Italie Michael Tumi
Matteo Galvan
Diego Marani
Delmas Obou
38 s 49 SB
5 Drapeau de Saint-Christophe-et-Niévès Saint-Christophe-et-Niévès Lestrod Roland
Jason Rogers
Antoine Adams
Allistar Clarke
38 s 58 SB
6 Drapeau des Bahamas Bahamas Adrian Griffith
Warren Fraser
Jamial Rolle
Shavez Hart
38 s 70 NR
7 Drapeau : Taipei chinois Taipei chinois Wang Wen-tang
Liu Yuan-kai
Pan Po-yu
Lo Yen-yao
39 s 72
Drapeau de l'Australie Australie Tim Leathart
Josh Ross
Andrew McCabe
Jarrod Geddes
DNF

Légende[modifier | modifier le code]

AR Record continental | CR Record de la compétition | DNF N'a pas terminé | DNS N'a pas pris le départ | DQ Disqualification | EL Meilleure performance européenne de l'année | MR Record du meeting | NR Record national | OR Record olympique | PB Record personnel | SB Meilleure performance personnelle de la saison | WL Meilleure performance mondiale de l'année | WJR Record du monde junior | WR Record du monde

Analyse de la compétition[modifier | modifier le code]

Le dernier jour de la compétition, sur deux tours (trois séries qui font fonction de semi-finales), de façon inhabituelle (c'est traditionnellement le relais 4 x 400 m qui conclut les grands championnats), que le dernier podium est attribué, pour couronner en passant Usain Bolt et son huitième titre de champion du monde. Comme aux précédents Jeux (2008 et 2012) et aux précédents Mondiaux (2009 et 2011), le titre allait se jouer entre son équipe jamaicaïne avec sa série de quatre titres majeurs consécutis et l'équipe américaine son challenger : il faut remonter à Osaka 2007, pour retrouver les Jamaïcains seconds. Comme pronostiqué, Bolt franchit la ligne d'arrivée en tête en un temps de 37 s 36, meilleur temps de l'année et 6e meilleure marque de tous les temps. Seul Bolt avait battu ce temps 4 fois, avec trois records du monde à la clé (Pékin 2008, Berlin 2009, Daegu 2011 et Londres 2012) avec la seule exception du relais américain capable de frôler l'exploit en 37 s 04 à Londres, record d'Amérique du Nord. Il précède Justin Gatlin de 30/100e, davantage qu'à Londres, mais une victoire nette et sans appel. Pourtant, Bolt accusait plus d'un mètre de retard sur Gatlin lors du dernier échange de témoin. Qui plus est, en se déportant sur sa droite et en marchant en dehors de son couloir, Gatlin gêne ostensiblement Bolt, l'obligeant même à le contourner avant de prendre sa lancée vers la ligne droite d'arrivée. S'il y avait eu réclamation, les Américains risquaient la disqualification qu'ils avaient frôlée lors des séries, Gatlin faisant le geste de «nous l'avons échappé belle » en s'épongeant le front juste après son arrivée.

Pour la troisième marche du podium, le Canada et la Grande-Bretagne rééditent à front renversé le scénario des Jeux londoniens, où le Canada avait été disqualifié dans les pleurs après être arrivé troisième en 37 s 80. Cette fois-ci c'est un James Ellington en pleurs, cachant sa déception sous une serviette, alors qu'il s'apprêtait avec ses coéquipiers à assister à la dernière cérémonie protocolaire des championnats. Les Britanniques sont disqualifiés pour la 5e fois consécutive dans un championnat majeur. Le Canada se voit donc classé 3e, à 6/100e du record canadien de 1999. La série obtenue par les autres équipes finalistes est également impressionnante : l'Allemagne, 4e, est à 2/100e du record national, les Pays-Bas, 5èmes, à 8/100e du leur, deux records obtenus en 2012. Enfin, le Japon 6e n'est qu'à 20/100e de son record asiatique. Seul ce dernier et Trinité-et-Tobago n'améliorent pas leur temps obtenu en séries.

Dans ces séries, seules trois équipes n'établissent pas leur meilleur temps de l'année : Hong Kong, la France et Taïwan. Quatre battent leur record national : l'Espagne, première équipe non-qualifiée, les Bahamas et la Barbade (qui battent leur record obtenu en altitude) et la Corée du Sud. Le bilan 2013 ne laisse que deux équipes dans la liste des dix meilleurs temps de l'année : les États-Unis qui avaient couru en 37 s 58 à Monaco et la France, très loin de son 38 s 45 dans le même meeting.

22 équipes ont franchi la ligne d'arrivée avec le témoin à la main (l'Australie est le seul cas d'une équipe qui ne termine pas sa course). 131 sprinters figuraient dans la liste des relayeurs participants, deux fédérations faisant appel à des spécialistes du 400 m (Alberth Bravo et Matteo Galvan) et les Britanniques au spécialiste du 200 m James Ellington, alors que six autres sprinters britanniques étaient prévus et inscrits. La Jamaïque est la seule à avoir changé deux de ses relayeurs et deux autres, un seul, malgré le temps très court entre les séries et la finale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Moscou 2013 - Minimas de qualification », sur http://www.iaaf.org/competition/standards (consulté le 27 juillet 2013)
  2. Le 2 août 2013 à Weinheim, après la date-limite, l'équipe allemande DLV 1 réalise la meilleure performance européenne de 2013 en 38 s 13, relais composé de Sven Knipphals, Julian Reus et Martin Keller.
  3. Également 39 s 06 à Taipei.
  4. Également 39 s 10 à Pune.
  5. Le temps a été obtenu par une équipe de club, dans une compétition non reconnue par l'IAAF.