Relais 4 × 100 m hommes aux championnats du monde d'athlétisme 2009

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le relais 4 × 100 m hommes des Championnats du monde de 2009 a eu lieu les 21 et 22 août 2009 dans le Stade olympique de Berlin.

Pour se qualifier pour les championnats, les équipes devaient avoir réalisé, en équipe nationale officielle, moins de 39 s 10 (temps électronique), du 1er janvier 2008 au 3 août 2009, et ce dans une compétition éligible.

Pour chaque relais, les fédérations membres pouvaient inscrire jusqu'à six athlètes ; ceux-ci devaient nécessairement inclure tous les athlètes, y compris l'éventuel 4e remplaçant, déjà inscrits à l'épreuve individuelle du 100 m.


Records[modifier | modifier le code]

Record du monde 37 s 10 Drapeau de la Jamaïque Jamaïque Pékin
Record des championnats 37 s 40 Drummond-Cason-Mitchell-Burrell Drapeau des États-Unis États-Unis 21 août 1993 Stuttgart
Meilleure performance 2009 37 s 46 "Racers Track Club"
Bailey (ANT)-Blake-Forsythe-Bolt (JAM)
Racers Track Club (équipe mixte) 25 juillet 2009 Londres
Record d'Afrique 37 s 94 Ezinwa-Adeniken-Obikwelu-Ezinwa Drapeau du Nigeria Nigeria 9 août 1997 Athènes
Record d'Asie 38 s 03 Tsukahara-Suetsugu-Takahira-Asahara Drapeau du Japon Japon 1er septembre 2007 Osaka
Record d'Amérique du Nord 37 s 10 Carter-Frater-Bolt- Powell Drapeau de la Jamaïque Jamaïque 22 août 2008 Pékin
Record d'Amérique du Sud 37 s 90 de Lima-Ribeiro-A. da Silva-C. da Silva Drapeau du Brésil Brésil 30 septembre 2000 Sydney
Record d'Europe 37 s 73 Gardener-Campbell-Devonish-Chambers Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 29 août 1999 Séville
Record d'Océanie 38 s 17 Jackson-Brimacombe-Marsh-Henderson Drapeau de l'Australie Australie 12 août 1995 Göteborg

Médaillés[modifier | modifier le code]

Or Argent Bronze
Drapeau de la Jamaïque Jamaïque
Drapeau de Trinité-et-Tobago Trinité-et-Tobago
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni

Équipes inscrites[modifier | modifier le code]

Résultats 2009 (sinon, ceux de 2008) :

  1. 37 s 85 Drapeau des États-Unis États-Unis "Red" USA 1ers à Cottbus 8/08/2009 (Terrence Trammell, Michael Rodgers, Shawn Crawford, Darvis Patton)
  2. 38 s 10 « Racers Lions Track Club » Drapeau de la Jamaïque Jamaïque 1ers à Kingston (NS) 28/02/2009 (Kenroy Anderson, Yohan Blake, Xavier Brown, Usain Bolt)
  3. 38 s 33 Drapeau du Japon Japon JPN 1er à Osaka 09/05/2009 (Mitsuhiro Abiko, Naoki Tsukahara, Shinji Takahira, Kenji Fujimitsu[1])
  4. 38 s 37 Drapeau de Trinité-et-Tobago Trinité-et-Tobago TRI 3e Philadelphie 25/04/2009 (Aaron Armstrong, Marc Burns, Emmanuel Callander, Richard Thompson[2])
  5. 38 s 40 Drapeau de l'Allemagne Allemagne GER à Wattenscheid 2/08/09 (Tobias Unger, Marius Broening, Alexander Kosenkow, Martin Keller[3])
  6. 38 s 44 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni GBR 3e Aviva à Londres 25/07/09 (Simeon Williamson, Tyrone Edgar, Marlon Devonish, Harry Aikines-Aryeetey[4])
  7. 38 s 62 Drapeau du Canada Canada CAN 4e à Aviva Londres (Hank Palmer, Seyi Smith, Jared Connaughton, Bryan Barnett[5])
  8. 38 s 77 Drapeau de l'Italie Italie ITA 1r1 Leiria 20/06/2009 (Giovanni Tomasicchio, Simone Collio, Emanuele Di Gregorio, Fabio Cerutti[6])
  9. 38 s 80 Drapeau de la France France FRA 2r2 Leiria 20/06/2009 (Ronald Pognon, Martial Mbandjock, Eddy De Lépine, Christophe Lemaitre[7])
  10. 38 s 91 Drapeau du Brésil Brésil BRA 2e Cottbus 8/08/09 (Vicente de Lima, Sandro Viana, Basílio de Morães, José Carlos Moreira[8])
  11. 38 s 96 Drapeau de l'Australie Australie AUS 2 Sydney 28/02/2009 (Patrick Johnson, Joshua Ross, Aaron Rouge-Serret, Matt Davies[9])
  12. 39 s 02 Drapeau du Portugal Portugal POR 2r1 Leiria 20/06/2009 (Dany Gonçalves, Arnaldo Abrantes, João Ferreira, Francis Obikwelu) (NR)
  13. 39 s 04 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas NED 1r1 Bergen 20/06/2009 (Gregory Sedoc, Caimin Douglas, Guus Hoogmoed, Patrick van Luijk[10])
  14. 39 s 11 Drapeau de la Pologne Pologne POL 3r2 Leiria 20/06/2009 (Robert Kubaczyk, Marcin Jędrusiński, Kamil Masztak, Dariusz Kuć[11])

en 2008 :

  1. 38 s 75 (A) Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud RSA 1re Addis-Abeba 2/05/2008 (Hannes Dreyer, Corne du Plessis, Sergio Mullins, Thuso Mpuang[12])
  2. 38 s 91 Drapeau du Ghana Ghana GHA 2e Lucerne 16/07/2008 (Harry Adu-Mfum, Tanko Braimah, Seth Amoo, Aziz Zakari[13])
  3. 38 s 94 Drapeau de la Thaïlande Thaïlande THA 2e Nakhon Ratchasima 26/06/2008 (Apinan Sukaphai, Sittichai Suwonprateep, Sompote Suwannarangsri, Siriro Darasuriyong[14])
  4. 38 s 99 Drapeau de la Suisse Suisse 1re à Madrid (Andreas Baumann, Marc Schneeberger, Marco Cribari, Reto Amaru Schenkel[15])

Équipes favorites[16][modifier | modifier le code]

Les temps obtenus ces deux dernières années parlent d'eux-mêmes : si leurs bâtons sont correctement portés en demi-finale et en finale, les États-Unis et la Jamaïque se battront pour le titre, avec un temps qui risque d'être remarquable si la météo le permet. Les Jamaïcains partent de leur record du monde à Pékin et les Américains ont soif de revanche dans une spécialité qu'ils maîtrisent et chercheront à reprendre leur bien. Mais leurs équipes-type (avec tous leurs inscrits au 100 m) n'ont pas encore pris part à une compétition officielle en 2009. Les USA Red de Cottbus par exemple ne comprenaient pas Tyson Gay tandis que Steve Mullings remplacera sans doute Nesta Carter dans l'équipe jamaïcaine, tandis que Yohan Blake a été retiré des compétitions suite à la suspicion de dopage par stimulant (disqualifié in fine).

Pour la médaille de bronze, Trinité-et-Tobago, le Japon ou le Royaume-Uni devraient approcher, sauf incident, les 38 secondes, de même que le Brésil, resté au pied du podium à la fois à Pékin et à Osaka. Pour la finale, l'Allemagne, l'Italie — qui a remporté le Championnat d'Europe par équipes de Leiria —, la France ou le Canada devraient compléter le dispositif.

Résultats[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

Les deux premiers de chaque série et les deux meilleurs temps sont qualifiés pour la finale.

Série 1
Rang Pays Athlète Temps
1 Drapeau de Trinité-et-Tobago Trinité-et-Tobago Darrel Brown
Marc Burns
Keston Bledman
Richard Thompson
38 s 47 Q
2 Drapeau du Japon Japon Masashi Eriguchi
Naoki Tsukahara
Shinji Takahira
Kenji Fujimitsu
38 s 53 Q
3 Drapeau de la France France Ronald Pognon
Martial Mbandjock
P.-A. Pessonneaux
Christophe Lemaitre
38 s 59 q (SB)
4 Drapeau du Brésil Brésil Vicente de Lima
Sandro Viana
Basílio de Moraes
José Carlos Moreira
38 s 72 q (SB)
5 Drapeau de la Suisse Suisse Pascal Mancini
Marc Schneeberger
Reto Schenkel
Marco Cribari
39 s 47
6 Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud Hannes Dreyer
Leigh Julius
Thuso Mpuang
L. J. van Zyl
39 s 71
Série 2
Rang Pays Athlète Temps
1 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Simeon Williamson
Tyrone Edgar
Marlon Devonish
Harry Aikines-Aryeetey
38 s 11 Q (SB)
2 Drapeau du Canada Canada Hank Palmer
Oluseyi Smith
Jared Connaughton
Bryan Barnett
38 s 60 Q (SB)
3 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Gregory Sedoc
Caimin Douglas
Guus Hoogmoed
Patrick van Luijk
38 s 95 (SB)
4 Drapeau du Portugal Portugal Dany Gonçalves
Arnaldo Abrantes
Ricardo Monteiro
Francis Obikwelu
39 s 25
5 Drapeau du Ghana Ghana Nana Kofi Samm
Tanko Braimah
Seth Amoo
Aziz Zakari
39 s 61 (SB)
- Drapeau des États-Unis États-Unis Terrence Trammell
Michael Rodgers
Shawn Crawford
Darvis Patton
DQ[17]
Série 3
Rang Pays Athlète Temps
1 Drapeau de l'Italie Italie Roberto Donati
Simone Collio
Emanuele Di Gregorio
Fabio Cerutti
38 s 52 Q (SB)
2 Drapeau de la Jamaïque Jamaïque Lerone Clarke
Michael Frater
Steve Mullings
Dwight Thomas
38 s 60 Q
3 Drapeau de l'Australie Australie Anthony Alozie
Joshua Ross
Aaron Rouge-Serret
Matt Davies
38 s 93 (SB)
4 Drapeau de la Thaïlande Thaïlande Apinan Sukaphai
Wachara Sondee
Suppachai Chimdee
Sittichai Suwonprateep
39 s 73
Drapeau de l'Allemagne Allemagne Tobias Unger
Marius Broening
Alexander Kosenkow
Martin Keller
DNF
Drapeau de la Pologne Pologne Michal Bielczyk
Dariusz Kuc
Mikolaj Lewanski
Robert Kubaczyk
DNS

Demi-finales[modifier | modifier le code]

Pour départager les 18 équipes inscrites, il y a eu trois demi-finales, ainsi organisées (avec couloir, meilleur temps 2009 et record national) :

1re demi-finale[modifier | modifier le code]

Vendredi 21 août à 19 h 30.

2e demi-finale[modifier | modifier le code]

Vendredi 21 août à 19 h 38.

  • 3. Drapeau du Canada Canada (H. Palmer, O. Smith, J. Connaughton, B. Barnett) 38 s 62 37 s 69
  • 4. Drapeau du Ghana Ghana (N.K. Samm, T. Braimah, S. Amoo, A. Zakari) 40 s 02 38 s 12
  • 5. Drapeau du Portugal Portugal (D. Goncalves, A. Abrantes, R. Monteiro, F. Obikwelu) 39 s 02 39 s 02
  • 6. Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (S. Williamson, T. Edgar, M. Devonish, H. Aikines-Aryeetey) 38 s 44 37 s 73
  • 7. Drapeau des États-Unis États-Unis (T. Trammell, M. Rodgers, S. Crawford, D. Patton) 37 s 85 37 s 40
  • 8. Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (G. Sedoc, C. Douglas, G. Hoogmoed, P. van Luijk) 39 s 04 38 s 63

3e demi-finale[modifier | modifier le code]

Vendredi 21 août à 19 h 46.

  • 3. Drapeau de la Jamaïque Jamaïque (L. Clarke, M. Frater, S. Mullings, D. Thomas) 38 s 10 37 s 10
  • 4 Drapeau de l'Australie Australie (A. Alozie, J. Ross, A. Rouge-Serret, M. Davies 38 s 96 38 s 17
  • 5 Drapeau de la Thaïlande Thaïlande (A. Sukaphai, W. Sondee, S. Chimdee, S. Suwonprateep) 39 s 48 38 s 80
  • 6 Drapeau de la Pologne Pologne (M. Bielczyk, D. Kuc, M. Lewanski, R. Kubaczyk) 39 s 11 38 s 33 (DNS)
  • 7 Drapeau de l'Italie Italie (R. Donati, S. Collio, E. Di Gregorio, F. Cerutti) 38 s 77 38 s 37
  • 8 Drapeau de l'Allemagne Allemagne (T. Unger, M. Broening, A. Kosenkow, M. Keller) 38 s 40 38 s 30


Analyse des demi-finales[modifier | modifier le code]

Les séries du 4 × 100 m sont généralement réputées pour les cas de disqualification ou des non-transmissions de témoins, et, la journée du 21 août, avec une pluie battante et des courses fortement retardées (de plus d'une heure et demie) n'a pas fait exception à la règle, quoique dans une moindre mesure :

  • les États-Unis sont en effet disqualifiés, après réclamation britannique, par le jury d'appel pour transmission du bâton hors secteur ;
  • l'Allemagne ne termine pas pour témoin non transmis par Martin Keller, dans la dernière demi-finale. Ce qui élimine quand même deux des favoris de la finale.

Dans la première demi-finale, Trinité-et-Tobago, avec une équipe comprenant deux des finalistes du 100 m, Marc Burns et Richard Thompson, remporte la course en 38 s 47, tandis qu'un Japon en force termine tout près en 38 s 53. La France, avec des passages de témoin approximatifs[18] et avec comme dernier relayeur Christophe Lemaitre — qui rattrape le retard à la transmission du témoin (4e) et qui réalise une belle remontée — obtient, en 38 s 59, le meilleur temps des non-qualifiés directement, suivie par le Brésil (qui avait terminé 4e à Osaka et à Pékin) assez loin derrière, en 38 s 72, ce qui sera, après la disqualification américaine, le dernier temps des qualifiés.

Si les États-Unis l'emportent devant le Royaume-Uni dans la deuxième demi-finale, ce sera une victoire bien éphémère : avec exactement la même composition du relais que celle (« USA Red ») qui avait réalisé au début du mois d'août 37 s 85 à Cottbus, les Américains terminent en tête avec un hypothétique 37 s 97. Mais le tout dernier relais, hors zone d'après le jury d'appel (le témoin a été transmis "avant" la zone de transmission, ce qui est une première dans une compétition majeure), leur fut fatal. Du coup, le meilleur temps demeure celui des Britanniques, qui obtiennent également à cette occasion leur meilleure performance de l'année, en 38 s 11. Le Canada, promu deuxième, est également qualifié directement en 38 s 60 et confirme son temps obtenu à Cottbus (38 s 62) avec la même composition du relais.

La pluie cesse peu à peu de tomber pour le départ de la dernière demi-finale où le Stade olympique attend de voir l'équipe jamaïcaine à l'œuvre. Mais celle n'est composée que par un seul des recordmen de l'an dernier : Michael Frater. Lerone Clarke en première fraction, le finaliste du 200 m Steve Mullings en deuxième et celui du 110 m haies Dwight Thomas pour la dernière, complètent ce relais inhabituel. Du coup, les Jamaïcains terminent seconds, avec 38 s 60, juste derrière une Italie au meilleur de sa forme, en 38 s 52. C'est la première fois depuis le bronze obtenu en 1995 que l'Italie accède à la finale du relais. L'Allemagne, en revanche, est le seul relais à ne pas terminer la course, Alexander Kosenkow, le 3e relayeur, parti sans doute trop tôt, ne recevant pas son bâton. Leur précédent 38 s 40 début août et le fait de courir à Berlin n'auront pas suffi.

Pour la finale, Asafa Powell était annoncé à tort comme incertain, rendant moins évident un troisième record du monde d'affilée, avec Usain Bolt devenu déterminant pour la victoire, et ouvrant la compétition pour les médailles, non seulement aux Britanniques et aux Trinidadiens, vainqueurs des demi-finales mais aussi aux Italiens qui se partageront les bons couloirs, ceux placés au centre (contrairement au Brésil, placé au second, et à la France, placée au premier couloir).

Finale (22 août)[modifier | modifier le code]

Rang Pays Athlète Temps
médaille d'or Drapeau de la Jamaïque Jamaïque Usain Bolt, Michael Frater, Steve Mullings, Asafa Powell 37 s 31 (CR)
médaille d'argent Drapeau de Trinité-et-Tobago Trinité-et-Tobago Darrel Brown, Marc Burns, Keston Bledman, Richard Thompson 37 s 62 (NR)
médaille de bronze Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Simeon Williamson, Tyrone Edgar, Marlon Devonish, Harry Aikines-Aryeetey 38 s 02 (SB)
4 Drapeau du Japon Japon Masashi Eriguchi, Naoki Tsukahara, Shinji Takahira, Kenji Fujimitsu 38 s 30 (SB)
5 Drapeau du Canada Canada Sam Effah, Oluseyi Smith, Jared Connaughton, Bryan Barnett 38 s 39 (SB)
6 Drapeau de l'Italie Italie Roberto Donati, Simone Collio, Emanuele Di Gregorio, Fabio Cerutti 38 s 54
7 Drapeau du Brésil Brésil Vicente de Lima, Sandro Viana, Basílio de Moraes, José Carlos Moreira 38 s 56 (SB)
8 Drapeau de la France France Ronald Pognon, Martial Mbandjock, Eddy De Lépine, Christophe Lemaitre 39 s 21


Légende[modifier | modifier le code]

AR Record continental | CR Record de la compétition | DNF N'a pas terminé | DNS N'a pas pris le départ | DQ Disqualification | EL Meilleure performance européenne de l'année | MR Record du meeting | NR Record national | OR Record olympique | PB Record personnel | SB Meilleure performance personnelle de la saison | WL Meilleure performance mondiale de l'année | WJR Record du monde junior | WR Record du monde

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En 2008, 38 s 15 à Pékin. Record national 38 s 03 de 2007 à Osaka.
  2. Record national de 38 s 00 en 2008. Deuxièmes aux Jeux olympiques en 38 s 06.
  3. Record d'Allemagne de 38 s 30 à Madrid, le 17/07/2004.
  4. Record britannique de 37 s 73 à Séville, le 29/08/1999.
  5. Record du Canada de 37 s 69 à Atlanta le 03/08/1996.
  6. Record d'Italie de 38 s 37 à Helsinki le 10/08/1983.
  7. Record de France de 37 s 79 à Split le 01/09/1990.
  8. Record du Brésil de 37 s 90 à Sydney le 30/09/2000.
  9. Record d'Australie de 38 s 17 à Göteborg le 12/08/1995.
  10. Record des Pays-Bas de 38 s 63 à Paris Saint-Denis le 30/08/2003. 38 s 87 aux Jeux olympiques à Pékin.
  11. Record de Pologne de 38 s 33 à Moscou le 1/08/1980. En 2008, 38 s 61, 2e à Annecy (Dariusz Kuć, Łukasz Chyła, Kamil Masztak, Marcin Jędrusiński)
  12. Record d'Afrique du Sud de 38 s 47 à Edmonton le 12/08/2001. En 2009, 39 s 34 à Belgrade le 11/07/2009.
  13. Record du Ghana de 38 s 12 à Athènes le 9 août 1997. En 2009, seulement 40 s 02 à Abuja le 18/07/2009.
  14. Record de Thaïlande de 38 s 80 à Djakarta le 31/08/2000.
  15. Record national de Suisse.
  16. Ces commentaires, écrits avant le début des épreuves, trouvent leur source dans les articles Preview publiés par les journalistes de l'IAAF, en anglais, sur le site officiel Berlin 2009.
  17. [1]
  18. L'Équipe du 22 août 2009, p. 13 : « 4 × 100 m hommes : Ce sera dur »